Les plus anciens se souviennent avec émotion du sketch du canard, interprété par Robert Lamoureux. Le voici dans un style renouvelé, avec l'affaire Iquouissene. Cet imam marocain (quoique né en France), installé depuis bien longtemps dans le Nord, et dont tous les descendants sont citoyens français, fait l'objet d'une (désormais célèbre) OQTF.

L'imam, outre un qui ne fait guère de doute, aurait aussi demandé à ses fidèles de ne pas obéir aux lois de la République. Bon. Enfin, il serait, depuis sa jeunesse, lié aux Frères Musulmans. On ne fera pas ici de longs rappels sur les différences qui existent entre fréristes, salafistes et autres mouvances radicales de l'islam politique. lui-même ne doit pas être très au clair sur l'affaire.

En revanche, comme le père de famille du sketch de Lamoureux, le ministre a dit il y a quelques jours: "Bon, y a plus de gants à prendre avec le canard. Je vais aller chercher la hache à fendre les bûches." Il a donc prestement dégainé la carte de la reconduite à la frontière. Le problème, c'est que, comme dans le sketch du canard, plus les moyens sont élaborés ou disproportionnés, moins ça marche. Des dizaines de mosquées soutiennent l'imam, et la justice française vient de suspendre l'expulsion du prêcheur musulman, connu sous le nom d' "imam des cités", et responsable, à en croire les journaux, du retour à l'islam de nombreux jeunes musulmans.

L'imam reste donc en France pour le moment. Inexpulsable, je vous dis. Parmi les conclusions des juges: "le tribunal a considéré que certaines prises de position prêtées par le ministre à Hassan Iquioussen, tels que son rejet des valeurs occidentales ou son soutien supposé à Oussama Ben Laden, ne sont établies par aucune pièce de la procédure". Quant à ses propos sur le rôle des femmes, ils ne constitueraient pas un motif d'expulsion… On attend la même mansuétude à l'égard de ceux qui ne souscriraient pas à tous les mantras du catéchisme féministe. a beau faire tout ce qu'on veut, quand ça veut pas… Quelles cartes la république, inflexible comme on sait, ferme comme on la connaît, solide et inébranlable depuis 1789 pour sûr, va-t-elle abattre maintenant ? On va rigoler !

Bref, toujours est-il que le lundi matin, l'imam sera toujours présent !

3929 vues

6 août 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

43 commentaires

  1. La FRANCE est en train de pourrir sous les lois faites POUR les criminels et défendus par des gens comme le yéti …
    Il faut mettre tout cela au panier et ne retenir qu’il faut se battre contre tout ce qui est anti-RANCAIS !!

  2. Tant que nous ne ferons pas un référendum pour tout changer et affirmant qu’en France seule la voix du peuple est souveraine et que le Conseil Constitutionnel, le Conseil d’Etat, et toute autre institution judiciaire extra française n’ont aucune force de loi en France , nous ne nous en sortirons pas.

    1. C’est une manœuvre assez fine ; si Darmanin parvient à faire procéder à l’expulsion, il montre aux yeux de tous qu’il agit contre l’immigration. S’il « échoue », il a beau jeu de démontrer que ce sont les juges qui en sont responsables. Et dans un pays où l’on ne parvient pas à éjecter des délinquants étrangers violents multirécidivistes, il serait surprenant qu’on puisse externaliser quelqu’un pour un «  délit d’opinion » (juridiquement parlant).

    2. A mon avis notre ministre applique scrupuleusement la politique du chef, celle du en même temps, Macron ne supporte pas ceux qui pourraient lui faire de l’ombre et soigne ceux qui le suivent (voir les dernières nominations).. Il en résulte de l’esbroufe pour calmer le peuple qui s’en contente puisqu’il l’a plébiscité.

    1. Il l’a fait. Vous vous trompez, les LGBTQI+ ne sont pas en haut de la liste des victimes intouchables, sinon on ne leur aurait pas fait porter la responsabilité de la variole du singe afin d’éviter la « stigmatisation » d’une autre commune

  3. Pas capable d’expulser un « fiché S » et on veut nous faire croire à l’expulsion de milliers de personnes en situation irrégulière !! Ils nous prennent vraiment pour des C!! La preuve est faite que l’état ne maitrise plus rien et qu’ un juge « obscur » non élu peut faire ce qu’il veut en fonction de ses orientations !! Il y aurait un sacré coup de balai à donner dans les institutions de notre beau pays

  4. Il arrivera un moment, qui devient de plus en plus proche, où ce sera nous, citoyens français d’origine ancestrale, qui les empoignerons et qui les mettrons à hors du pays….Ce n’est pas à souhaiter, mais ça va arriver avec toutes les conséquences qui en découleront. Il y en a assez de ce gouvernement des juges qui vont à l’encontre des ministres et des élus, ce qui n’est pas leur rôle! Je n’ai jamais voté pour un juge et lui dénie le droit de se mêler de ce genre de situation qui touche à la sécurité des tous les français… ONU, Cour européenne de justice, cour des droits de l’homme, juges français politisés, ça suffit!!!

  5. « Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons.
    Avec nos lois coraniques nous vous soumettrons »
    Rien à ajouter car tout est dit et annoncé dans cette phrase concise.
    Ces paroles prophétiques, plus que jamais d’actualité, prononcées par Youssef Al Qaradawi doivent être prises au sérieux par Gérald Darmanin.
    Les islamistes conquérants annoncent toujours leurs intentions.
    A nous de savoir les écouter!

  6. Derrière le Tribunal Administratif, il y a bien des êtres humains qui rendent ces décisions. Comment pouvons-nous continuer d’accepter l’anonymat complaisant des collaborateurs du terrorisme islamique au sein de nos institutions ?

Laisser un commentaire

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter