La guerre éclair déclenchée par Vladimir Poutine en Ukraine sera peut-être moins fulgurante que prévu ; il en va souvent ainsi des prévisions des militaires. Et si ce pays est une construction plus ou moins artificielle, le nationalisme ukrainien, lui, n’est pas une vue de l’esprit. Le président russe est certes « coupable », puisque agresseur avéré, mais voilà qui ne doit pas faire non plus oublier les responsabilités occidentales : encerclement de la Russie, poussée de l’OTAN jusqu’à ses frontières et perpétuelle démonisation médiatique du maître du Kremlin. Bref, cette guerre aurait pu être évitée. Mais peut-être n’était-ce pas là l’objectif de la Maison-Blanche.

Laquelle, obnubilée par son tropisme antirusse, ne voit pas forcément l’axe qui est en train de se monter contre elle. Comme quoi il est possible d’être machiavélique et angélique à la fois.

Ainsi, lors du vote du Conseil de sécurité de l’ONU, le 25 février dernier, sur quinze États membres, trois se sont abstenus : la Chine, l’inde et les Émirats arabes unis, la Russie exerçant, elle, son droit de veto. Pour commencer, évacuons le cas des Émirats, leur abstention reflétant par ailleurs la de leurs voisins, Bahreïn, Arabie saoudite et Oman, qui ne communiquent pas sur la ukrainienne, même si le Koweït et le Qatar « condamnent les violences » sur la forme, tout en se gardant bien de critiquer Moscou sur le fond de l’affaire. Nulle stratégie géopolitique pour ces pays, mais juste des considérations d’ordre économique : la Russie est membre éminent de l’OPEP, et sans elle, comment fixer une politique commune sur les cours de l’or noir ? Quant à l’Iran, dont les liens avec cette même Russie sont anciens, l’attentisme bienveillant semble être de mise. Mais la Chine et l’Inde, c’est une tout autre affaire.

Déjà, la erratique des USA aura réussi ce miracle : réconcilier les frères ennemis russes et chinois, alors que jadis, le président Richard Nixon et son conseiller Henry Kissinger étaient parvenus à ce coup de maître consistant à « enrôler » Pékin dans son combat antisoviétique. L’Inde ? Un pays, allié historique de la Russie, qui craint le puissant voisin chinois, mais redoute plus encore un Pakistan islamiste soutenu par Washington. Là encore, les Américains sont en train de pousser les Indiens dans les bras des Chinois.

Et c’est ainsi qu’est en train de se conforter le Groupe de Shanghaï, créé en 1996, visant à fédérer Chine, Russie, Inde, plusieurs républiques caucasiennes et même… un Pakistan assez retors pour ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Pourquoi ? Pour contrer les visées de la Maison-Blanche en Europe, mais aussi dans l’océan Pacifique ; même si, en cette partie du monde, l’Inde s’inquiète également de l’hégémonie chinoise. Résultat ? L’axe alliant Moscou, Pékin et New Delhi est malgré tout en train de prendre forme.

Autre sujet d’inquiétude pour les USA, le « ralliement », à cette alliance tripartite, d’une Amérique latine traditionnellement hostile à celle du Nord et qui n’a pas précisément volé au secours de la résolution de l’ONU, tels le Brésil, l’Argentine et la Bolivie, qui ont refusé de la signer.

Si l’axe en question demeure relativement informel, il n’en est pas moins réel, même si s’agissant de nations défendant leurs intérêts propres, parfois contradictoires - interpénétration des économies mondiales oblige. Ce à quoi la Maison-Blanche n’est guère habituée, ayant coutume de longue date de seulement traiter avec ces États vassaux – ceux d’Europe, principalement – qu’elle aime à nommer « alliés ». La France, par exemple…

Aujourd’hui, elle est plus « ukrainienne » que jamais – Sandrine Rousseau défile même avec le drapeau de Kiev – mais n’a peut-être jamais été aussi peu française, la preuve par son propre Président, plus inquiet de complaire à l’air du temps et à cette OYAN qu’il donnait pourtant naguère pour être en « état de mort cérébrale ».

À cette aune jugée, les cerveaux élyséens ne semblent guère plus frais.

8606 vues

1 mars 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

91 commentaires

  1. Excellent article. Merci. Oui l’Ukraine et l’Amérique sont coupables tout comme l’UE.
    Soro et les Américains ont amené un clown à la tête de l’Ukraine qui leur est totalement
    dévoué. Enormes marchés pour les usa gagnés par cet cette horrible conflit. Et nous, comptons sur Macron pour terminer de détruire notre pays. Des impôts à venir pour éponger les milliards perdus.

      1. Je suis vos écrits. Certes, il y a mieux en matière de sainteté mais avouez qu’il a supporté beaucoup de mesquineries. Il a oeuvré en Syrie en autres. Je suis très malheureux car ce qui arrive n’est pas causé intellectuellement par ses soins mais par une clique parée des vertus des droidl’homme. Vraiment, j’enrage.

  2. oui Poutine attaque la l’Ukraine, mais depuis combien d’années dure ce conflit, soutenu par les USA; les accords de Minsk ne sont pas respectés par l’OTAN. je vois mal la France faire la guerre à la Russie ace notre materiel vétuste , nos réserves plus que faibles et un état d’esprit recherchant plus le confort que le combat. avons nous seulement des munitions suffisantes pour tenir une quinzaine de jours?? si c’est comme pour les masques…………….

  3. Il est urgent pour la France et les français de retrouver leur souveraineté en quittant l(UE et l’OTAN. Souveraineté signifie: liberté de choisir ses amis et d’igorer ses ennemis. Les USA ont réussi a créer cet axe Russie, Chine et Inde dans le seul but d’envoyer les européens au combat et détruire un « allié » gênant économiquement.
    Non à l’UE, non à l’OTAN, FREXIT !

  4. Nicolas
    Article passionnant mais s’il-vous-plaît, dans le titre « Consolidation » plutôt que « consolidement » sonnerait beaucoup mieux à mes oreilles… :)

  5. Une fois que toute la rodomontade de nos pauvres politiques avariés, Ursula et Emmanuel en chefs de file, sera retombée comme un flop dans l’eau, les Européens et en particulier les Français se rendront compte que la majeure partie de leurs nombreux acquits économiques avec la Russie se seront envolés, alors il sera bien temps de les pleurer mais trop tard car ils ne reviendront plus et le faux-jeton sénile Biden aura empoché toute la mise en se frottant les mains . Pauvres de vous !

  6. Si Poutine a osé attaquer l’Ukraine c’est qu’il sait qu’il peut compter sur le soutien de la Chine et de l’Inde . C’est combien de blindés, d’avions, de navires? La France a un porte-avion, un seul ! Une seule torpille touchant l’hélice suffit à le rendre inopérant . (nul besoin de le couler, tout porte avion doit être en mouvement pour que les avions puissent décoller et atterrir) Alors Macron peut bien gesticuler avec ses petits bras, soutenu par papy gâteux Biden . Michka rigole !

    1. sur un porte avions, il s’agit d’appontage et de catapultage (pour information sans méchanceté)

  7. il n’y a pas que l’Europe et les USA dans le monde, il faudrait songer à ne pas l’oublier, sinon le réveil pourrait être difficile. Remémorez vous toujours la looooongue poignée de main entre Poutine et Xi. Elle commence à montrer tout son sens. Si Poutine a engagé une guerre en Ukraine c’est qu’il sait qu’il peut compter sur un soutien de poids.

    1. Mouais…. mais jusqu’ou …. c’est çà la question – Pour le moment Xi joue ce jeu là, mais  » bien fol qui s’y fi  » !

  8. La quasi unanimité condamnant Poutine rappelle les moutons de Panurge. On n’entend plus parler des accords de Minsk de 2014-15 entre Européens et Russes mettant fin raisonnablement à la guerre naissante. Ce ne fut pas du goût des faucons américains, arcboutés sur la guerre froide, qui soufflèrent sur les cendres, avec leur inutile et provocante idée d’extension de l’OTAN. Comme d’habitude, leurs affidés européens ont suivi comme un seul homme.

  9. il a fallu Cnews pour avoir des nouvelles de la façon dont été traités, depuis 2014, les habitants du Dombass

  10. Vous avez pu constater que comme avec la « guerre  » contre le covid faire peur a été constant dans les médias , çà a tellement bien fonctionné auprès des populations , qu’ils remettent cela avec la vrai guerre celle- là , aucune objectivité de leurs parts , anti poutine à fond et tout avis contraire est exclus .

    1. Ah mais vous oubliez qu’ils ont majoritairement eu leur 3 doses…. ce qui à l’évidence ralenti copieusement les synapses et le connections !

  11. Merci de bien vouloir parler de « consolidation » ; je sais que l’enthousiasme conduit à écrire un peu vite, mais ne tordons pas trop les règles de grammaire et les mots.
    Merci d’avance.
    FJ

  12. La guerre économique contre la Russie ne fera pas de morts mais va étouffer économiquement la Russie .
    Et cette guerre il faut la faire au maximum en bloquant tout pour la Russie

  13. C’est tout ce qui arrive !
    Bravo les américains, majoritairement les « democrats », et leurs marionnettes européennes !

  14. Il se pourrait que tous ces peuples maltraités dans le passé par les occidentaux commencent à relever la tète.
    De toutes parts où les USA et l’Otan sont intervenus ce ne fut que misère et cahot aujourd’hui ils portent une responsabilité énorme de ce qui se passe en Ukraine sans se soucier des conséquences humaines que cela comporte. N’oublions pas les attaques répétées contre des objectifs civils perpétrées par les américains durant toutes les guerres ,

  15. « Président russe est certes « coupable », puisque agresseur avéré »

    Il me semble que cet article reprend le narratif Otaniste faux.

    Car cela dure depuis 7 ans. 7 ans!!!
    Pourquoi cet Otan soit disant bien plus humain que la Russie a laissé les civils du Donbass se faire bombarder ?
    Pourquoi n’a t-il pas fait en sorte de faire respecter les traités signés?
    Pourquoi cette ingérence?
    Pourquoi veut il s’étaler sur la planète?
    Serait ce une volonté de domination?

    Questions sans réponse.

    1. La réponse est dans votre dernière question! Les visées hégémoniques des Américains continuent à semer le chaos, chaque jour un peu plus. Leur industrie de l’armement se porte bien, elle!

      1. et surtout les US veulent absolument placer leur gaz de Schiste et éradiquer le fournisseur Russe actuel ! L’Otan est  » l’outil » commode pour avancer leur pion dans ce sens !

    2. Les réponses sont évidentes : l’OTAN, au départ communauté de défense, a été transformée en bras armé et exclusif de la politique américaine, qui ne se caractérise pas par la subtilité (c’est Wall Sreet aux commandes).
      Les bombardements de civils sont une vieille habitude américaine (voir la France entre 41 et 45). Je pense qu’au Donbass ils étaient surtout frustrés de n’être que spectateurs et qu’ils attendaient fébrilement leur tour. Qui ne saurait tarder.

  16. Nous avons Macron 1° roi de l’Europe + La chute du cours de l’Euro cette monnaie factice car n’étant pas celle d’un pays et encore moins d’une nation + Les cours du pétrole qui s’envolent + Les cours du blé qui s’envolent également + Une campagne électorale totalement dévoyée avec l’assentiment du président du Conseil constitutionnel qui doit sa place à Macron + Une Assemblée nationale composée pour l’essentiel de députés-godillots. La France est en voie de ne plus exister.

  17. Ce que je comprends de ce conflit c’est que les Français vont encore une fois payer pour que les autres pays achètent du matériel américain ou allemand pour le fournir aux Ukrainiens. Nous sommes habitués à nous faire tondre.

  18. …+++incapable de baisser les yeux devant leurs interlocuteurs sincères. C’est dire à quel point le vice est profondément encré. Alors, que les EU (de moins en moins ), l’OTAN et les européens se resserrent, se congratulent de leurs flagorneries envers la Russie, il est normal que les pays les plus peuplés se resserrent à leur tour. Lutter contre les idées portées par l’occident n’est que remettre le monde et l’Homme à sa place. Merci Nicolas Gauthier pour votre article.

  19. Un comique qui joue les Tartarin et devant qui se pâment la plupart des médias, on verra si l’habit fait le moine et s’il combattra; un mauvais acteur qui après avoir paraît-il œuvré avec succès pour la paix arme un des belligérants, et par ministres interposés déclare une guerre économique ou fait état de l’arme atomique; et ces deux tartuffes aux ordres d’un cacochyme américain. Des hommes d’état quoi….

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter