La folie gagne encore du terrain au Canada. Un festival intitulé Nuits d’Afrique, prévu du 12 au 24 juillet à Montréal, a nommé la musicienne Mélissa Lavergne porte-parole de l’événement. Résultat : un flot d’insultes et d’indignations sur les réseaux sociaux. Le motif ? Mélissa Lavergne est une femme blanche ! « Vous n’avez pas trouvé une femme africaine ? Désolée, mais elle ne représente pas du tout l’Afrique », peut-on lire en commentaire. Selon ses détracteurs, avoir choisi une Blanche plutôt qu’une personne d’origine africaine est une grave erreur.

Sous la pression, la jeune femme a abandonné son poste. « À la lumière des réactions que ma nomination aura suscitées, il m’apparaît important de réajuster le tir et de modifier la nature de notre collaboration afin de ne pas accentuer la douleur et l’incompréhension d’une communauté que nous souhaitons plutôt honorer », a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Suite à la polémique, le festival Nuits d’ a décidé de se passer de porte-parole. Mais les organisateurs ont souhaité réagir : « Mélissa était déjà là, à jouer des percussions au tout début du Festival, c’est une enfant de Nuits d’Afrique », rappelle le président de l’événement. « Je ne vois pas sa couleur. Je vois une musicienne avec du cœur qui fait partie de la grande communauté des artistes des musiques du monde de Montréal. Je comprends les gens qui ont vu un manque de sensibilité dans notre choix, mais nous poursuivons tous le même objectif : celui d’un monde plus inclusif et plus ouvert. »

Il y a trois semaines, une université canadienne avait déjà publié une affiche représentant deux femmes en hijab en train de s’embrasser. Début janvier, c’était une journaliste phare de Radio Canada qui démissionnait, jugeant la ligne du média trop . Le phénomène de la déconstruction est puissant dans le pays.. « Cette idéologie est fondée sur des paradoxes, explique Pierre Valentin, auteur d’une étude sur l’idéologie woke. Elle uniformise au nom de la “diversité”, clame que le pouvoir corrompt pour mieux s'en saisir, légitime la pour défendre une génération fragile et, en toute logique, pratique l'autodafé au nom de l’inclusivité. » Un paradoxe aberrant... qui gagne du terrain.

6193 vues

10 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

47 commentaires

  1. Pire que la France, le Canada. Il faut le faire !! Cette musicienne est trop gentille, elle aurait dû les envoyer bouler bien comme il faut en partant.

  2. Manifestement qu’elle soit bonne musicienne tout le monde s’en moque mais la couleur de sa peau voilà qui est important pour un festival de musique!!!

  3. « accentuer la douleur et l’incompréhension d’une communauté que nous souhaitons plutôt honorer ». Pour quelle raison? Le Canada doit-il se repentir de l’esclavage? L’Afrique, dans toute son Histoire, a-t-elle apporté une seule pierre à l’édifice du progrès humain?

  4. Et bien… Mélissa!!!
    Faut pas qu’elle se plaigne puisqu’elle est prête à «honorer» ses détracteurs pour motif raciste anti blanc!!!
    Soumission!!! Quand tu les tiens… ils mouillent les trottoirs… mais pas de larmes!

  5. « Rejeter les Blancs, c’est rejeter l’essentiel du Progrès humain » !
    Que les Wokistes retournent à l’Age de pierre…. Sans Nous !

  6. Les vrais racistes ne sont pas ceux à qui la pierre est jetée par des minorités agissantes dans l’imbécillité.c’est le règne des abrutis.

  7. Mais ras le bol de ces racistes , qu’ils dégagent et aillent en Afrique nous n’avons pas besoin de leur culture .Chacun chez soi , arrêtons de les accueillir d’être tolérant à leur égard de leur apporter nos savoirs , laissons les donc vivre dans leur moyen âge mais qu’ils arrêtent de nous emmerder et d’exiger toujours plus .Combien d’argent acceptent ils des blancs sans rien en retour que de la haine de leur part à notre égard .

  8. Le Canada fut jadis, dans l’esprit aventurier des jeunes, un espace infini donnant sur un horizon ouvert à tous les possibles, une terre d’avenir et de liberté. Quelques décennies plus tard, force est de constater que cet espace infini n’est en fait qu’un marécage putride et fangeux qui étouffe ceux qui s’y risquent et s’y sont englués.
    Quant à cette artiste, rien n’est plus cruel que de constater que ses pires ennemis sont dans le camp de ceux qu’on chérit le plus. Sic transit gloria mundi.

  9. et TRUDEAU est le chef de file et y est un maître à penser !
    Bientôt, toute cette bande mondialiste, inventera un vaccin « anti-wokephobie ». Il sera obligatoire dans votre « identité sociale ».
    On nous mettra en esclavage au nom de la liberté.

  10. Que ces « personnes » aillent jusqu’au bout de leur sectarisme, qu’ils aillent organiser ce festival en … Afrique, entre eux ils ne se sentirons pas « polués » par des blancs.
    Pour ma part je suis un male blanc de plus de cinquante ans, j’en suis fier, je ne me sens pas coupable de quoi que ce soit auprès de mes amis africains, et pour les « personnes » citées plus haut ils peuvent toujours attendre ma repentance.

  11. ET si les WOKS allaient en Afrique raconter leurs idioties et demander aux Noirs de devenir Blancs ! Quel serait la réaction des Africains si les Woks leur disaient  » pas assez de Blancs dans vos présentateurs , dans vos gouvernement  » quelle serait leur réactions ???
    Que ceux qui revendique leur couleur comme un étendard demandent asile dans les pays du continent de leurs ancêtres , peut être y seront ils les bienvenus , l’Afrique à besoin de « cerveaux » pour sa survie et son développement !

    1. Cela a déjà été tenté lorsque les USA ont envoyé des afro-américains au Libéria: le résultat est visible….

  12. Il est de plus en plus clair que ce Canada décadent est un pays à éviter. Mais, avec la macronie et la France islamique, nul doute que la France va emboîter le pas et suivre cet exemple nauséabond.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter