Une jeune femme de 22 ans a été interpellée à Enghien-les-Bains et placée en garde à vue, dans le Val-d'Oise, à la suite d'un contrôle, ce jeudi 15 septembre, relate BFM TV.

Documents pour la fabrication d'explosifs et propagande djihadiste

La jeune femme âgée de 22 ans, vêtue d'un intégral, a été interpellée à l'occasion d'un simple contrôle d'identité. En inspectant son téléphone portable, les policiers ont découvert qu'il présentait des icônes relatives à la fabrication d'explosifs et qu'il contenait des documents de propagande djihadiste. Dans son sac, ils trouvent également de la documentation du même type ainsi qu'un cutter encore dans son emballage.

Lors de la perquisition au domicile de la jeune femme, les policiers mettent la main sur des mentions manuscrites relatives à la commission d’attentats et d’autres documents sur des explosifs, selon le parquet. De plus, elle serait en relation avec des depuis plusieurs années.

Mise en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle

Après quatre jours de garde à vue, la suspecte a été présentée à un juge d'instruction antiterroriste du tribunal judiciaire de et mise en examen, ce lundi 19 septembre, pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » pour des soupçons de projet d'attentat, précise BFM TV.

Le parquet national antiterroriste (PNAT) s'est saisi de l'affaire.

3430 vues

20 septembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter