Un photojournaliste du quotidien régional L’Union a été grièvement blessé, samedi 27 février, à , alors qu’il était en reportage dans le quartier prioritaire Croix-Rouge. Le procureur de la a ouvert une enquête pour tentative de meurtre, confiée à la sûreté départementale, relate Le Monde.

« Une trentaine de sont apparus munis de barres de fer, de clubs de golf et d’extincteurs »

Le quotidien local L’Union-L’Ardennais, pour lequel travaille le photographe, explique les circonstances de l’agression survenue en marge d’une intervention de de quartier, à la suite d’une fausse alerte où « une trentaine de jeunes sont apparus munis de barres de fer, de clubs de golf et d’extincteurs. Venu couvrir cette flambée de , notre confrère a vite été pris à partie par plusieurs de ces jeunes. »

Christian Lantenois, âgé de 65 ans, a vite été pris à partie par plusieurs des voyous. Il a reçu un projectile à la tête. Il pourrait s’agir « d’un pavé lancé par un groupe de jeunes. Il a été pris en charge par une équipe du SAMU et son état reste très préoccupant », expliquent ses collègues de L’Union.

Le photographe serait arrivé sur place quelques minutes avant sa collègue journaliste, qui l’a découvert. Les autorités n’ont, pour le moment, « pas d’informations précises sur ce qui s’est passé, s’il a reçu des coups ou un projectile. Mais il était au sol, saignait au niveau des oreilles ».

Grièvement blessé, il « a été pris en charge par le SAMU et transféré au CHU de Reims, avec un pronostic vital engagé », a précisé le procureur Matthieu Bourrette.

 « Ras-le-bol devant ce ramassis de vauriens qui pourrissent la vie de nos quartiers »

Le maire de Reims, Arnaud Robinet (Les Républicains), a exprimé sur Facebook son « ras-le-bol devant ce ramassis de vauriens qui pourrissent la vie de nos quartiers ». Le ministre de l’Intérieur, , a tweeté sa « solidarité avec la rédaction de L’Union-L’Ardennais et l’ensemble de la profession ».

Réaction de l’Élysée

La présidence de la République a indiqué à l’AFP :
«L’Elysée a appelé la rédaction de l’Union, suite à l’agression hier à Reims d’un photographe de la rédaction, pour exprimer son émotion et sa sympathie, et son souhait de voir les auteurs de l’agression interpellés au plus vite».

28 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Dix fois plus d’actes antichrétiens que d’actes antimusulmans en France !

Ce week-end, des tags sur la mosquée de Rennes ont provoqué les réactions des médias et po…