On vient d’apprendre que le nombre des naissances avait chuté de 13 %, en janvier.

Souvenez-vous, il y a neuf mois, une certaine Rossignol sautait sur sa chaise comme un cabri parce qu’à cause du , il n’y avait pas assez d’avortements. Pas assez d’avortements, vous avez bien lu.

Elle voulait rallonger le délai pendant lequel est autorisée l’IVG de 12 à 14 semaines.

Eh bien, est-ce parce qu’il y avait moins de fêtes, parce que les ont fait un peu plus attention, parce que l’inquiétude n’est pas favorable à la mise en route d’un enfant, mais toujours est-il que, malgré la diminution du nombre d’avortements, il y a eu moins de grossesses et qu’il y a maintenant moins de naissances.

Depuis, il s’est trouvé au milieu de l’été une majorité pour voter l’interruption médicale de grossesse jusqu’à neuf mois dans le cas de détresse psychosociale, c’est-à-dire l’ de nouveau-nés. Alors qu’il y a de plus en plus de couples en attente d’enfants à adopter, et de plus en plus qui vont en acheter à l’étranger. Pour compléter le tableau, ils ont aussi facilité la régularisation des papiers pour ces enfants achetés à l’étranger en infraction avec la loi française.

Ce qui montre bien que le vrai but est eugéniste : une mère en détresse psychosociale, ça ne peut rien donner de bon, on préfère aller acheter sur catalogue.

28 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Ceux de 14, et celles-et-ceux de 20…

« En même temps », on rend hommage à Maurice Genevoix et à ceux de 14, alors qu'on piétine…