Alors qu’Emmanuel Macron mène une précampagne électorale en usant et abusant de sa position, il a profité d’un entretien avec des journalistes dans son avion entre Moscou et Kiev pour faire, une fois de plus, preuve de sa désinvolture et de son cynisme à l’égard du peuple français. Questionné sur sa candidature « éventuelle » à la présidence de la République, il a répondu, goguenard : « Va falloir y songer à un moment. » Il se trouve qu’ambitionner le poste de président de la Ve République, « clé de voûte des institutions », n’est pas une farce et que les Français ne sont pas des gogos que l’on peut abuser sans vergogne.

Une telle attitude, accompagnée d’un regard froid et d’un sourire en coin quelque peu méprisant, conduit à s’interroger réellement sur son inquiétante personnalité. Souvent « l’arbre cache la forêt » et, de son entretien au Parisien du 4 janvier dernier, on a surtout retenu qu’il avait « envie d’emmerder » six millions de Français. Propos inadmissibles qui traduisent surtout l’immaturité d’un homme qui veut affirmer un pouvoir puéril sur les autres. Dans la veine du « je suis votre chef » assené, le 13 juillet 2017, devant un parterre d’officiers supérieurs français et alliés, afin d’humilier en public le chef d’état-major des armées. On attend du président de la République qu’il soit un chef, pas un petit chef qui « emmerde » ou humilie ses subordonnés.

Mais le plus révélateur, au sens propre, ce fut lors de cet entretien thérapie donné à TF1, le 15 décembre 2021, lorsqu'Emmanuel Macron a avoué qu’il avait dû apprendre « à mieux aimer » les Français. Or, cet aveu éclaire tout. Toutes ces « petites » phrases : « les femmes illettrées », « les gens qui ne sont rien », « le Gaulois réfractaire au changement », « Jojo qui enfile son gilet jaune », le « crime contre l’humanité », « la vraie barbarie », la rue qu’il n’y a qu’à traverser pour trouver du travail, « il n’y a pas de culture française », « l’art français, je ne l’ai jamais vu »…

La vérité est que, de son propre aveu, Emmanuel Macron n’aimait ni la ni les Français lorsqu’il s’est fait élire président de la République. Mais cette République est justement française. Ce n’est pas une abstraction. Or, si ce personnage trouble méprise tant ce qui est et fait la France, pourquoi vouloir se présenter à cette élection ? Par pure ambition ? Pour relever un défi ? Pour faire le jeu de ceux qui l’ont porté au pouvoir ? Pour se sentir tout-puissant ? « Maître des horloges » ? 

Se prendrait-il pour « le Grand Horloger » cher aux philosophes du XVIIIe siècle ? Ses propos sur le pouvoir jupitérien le laissent entrevoir. Qui se prend pour Dieu se révèle toujours un inquiétant et dangereux personnage. 

Alors que le premier tour de l’élection se tiendra dans deux mois, rappelons-nous que nous n’allons pas seulement nous prononcer sur un programme, mais aussi élire un homme. Ne remettons pas à nouveau notre destin et celui de la nation entre les mains d’un être inquiétant, déraciné, pour qui l’amour de la et des Français n’est qu’une étrangeté appartenant à une époque révolue.

Ce qu’il nous faut, dans les risques et les incertitudes du temps présent, c’est un Président qui aime surtout, oui surtout, la France.

27179 vues

13 février 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

177 commentaires

  1. Peu de temps avant son élection, ses qualités étaient bien expliquées décrites par l’excellent Adriano Segatori (visible sur le net) qui nous apprenait à le connaitre donc à comprendre ses capacités et motivations .

  2. Si vous voulez que cela change ,Françaises et Français ,allez tous voter!
    C’ est la meilleure façon d’apporter un changement.
    Manifester ne sert plus à grand chose lorsque l’ exécutif ne veut plus écouter les désirs du peuple!

  3. Quel serait l’effet si monsieur Zemmour publiait 15 jours avant le premier tour, avec leur accord, la liste de celles et ceux qu’il entend nommé à un poste de ministres régaliens, en sus du premier et de son secrétaire général et secrétaire général adjoint pour faire bonne mesure si ……..

  4. La droite est tellement divisée qu’elle offre un boulevard à Macron, qui, celui-ci, de plus, soupoudre de milliards en milliards tous les jours avec vos impôts. Le 1/4 des français semblent satisfaits, c’est suffisant pour être réélu.

  5. Est-il « discours de haine » plus emblématique que ce méprisant « j’ai bien envie de les emmerder ».
    Imaginons que ces mots aient été prononcés par MLP ou Zemmour: La justice se serait immédiatement mobilisée pour une mise en examen comme elle le fit avec F.Fillon pour ses costumes mal acquis, avec le succès que l’on connait…

  6. Il est très possible que Macron soit réélu. Mais s’il était opposé au 2nd tour à Zemmour serait pour moi une grande consolation, car Zemmour dépasse infiniment cet arriviste en culture politique et historique.
    Le voir descendu en flammes dans un débat serait pour moi une grande consolation.

  7. Voyant les intentions de vote,il peut se permettre dès aujourd’hui d’afficher tout son mépris envers la France et les Français.

  8. Pas encore candidat et pourtant cela fait longtemps qu’il fait sa pub, c’est malhonnête vis avis des autre candidats. Reflet parfait du personnage. Le plus inquiétant est qu’il vat continuer à nous couler, mais peut de Français s’en inquiètent.

  9. Il semblerait que La vente d’Aslthom, va produire une réaction en chaîne. Macron atomisé…?

  10. Plus il tarde à se présenter, plus il affiche son mépris de la démocratie. S’il était si sûr de son bilan, il y a longtemps qu’il se serait présenté. En réalité sa réélection ne peut se faire ni sur sa personnalité, ni sur son bilan globalement lamentable; seule la désorganisation des autres candidats peut le sauver. Mais face au projet d’un Zemmour, il est en réalité inexistant.

  11. Il est plus qu’inquiétant il est dangereux et nul doute qu’il faille s’attendre à quelques magouilles d’importance son caractère d’ado narcissique laisse présager le pire. Actuellement les médias évitent de critiquer Marine Le Pen son opposante favorite , ainsi on nous assure que les jeux sont faits.

  12. La seule question qui vaille, c’est qui sont ces 25% de ravis de la crèche qui comptent voter pour cet histrion nuisible et puant ?
    A moins que les sondages ne soient trafiqués, bien sûr…

  13. Sur la nouvelle affiche des jeunes pour Macron qui dit  » On a très envie de vous « , plus qu’ambigüe, il y a beaucoup de place sous « vous » pour ajouter au marker « emmerder » !

  14. Même si il n’y avait qu’une seule raison pour ne pas élire Macron , celle évoquée dans l’article de Stéphane Buffetaut serait suffisante . Bien sûr , il y a toutes les autres aussi !

  15. Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Et une large partie du peuple français persiste et reste sourd aux mises en garde encore et encore répétées. Panem et circenses et tout va très bien dans le meilleur des mondes possibles

Les commentaires sont fermés.