L’islamologue suisse , 60 ans, est renvoyé devant le Tribunal correctionnel de Genève pour « viol » et « contrainte sexuelle », annonce le procureur relayée par 20Minutes le lundi 5 décembre.

Contrainte à des « actes sexuels brutaux, accompagnés de coups et d’insultes »

La plaignante, surnommée « Brigitte » dans les médias suisses, accuse le prédicateur de l’avoir entraînée dans une chambre d’hôtel à Genève le soir du 28 octobre 2008, où il l’aurait contrainte à des « actes sexuels brutaux, accompagnés de coups et d’insultes ».

La victime présumée, convertie à l’islam, l’avait rencontré quelques mois auparavant au cours d’une séance de dédicace et d’une conférence. S’en était suivie une correspondance « intime » sur les réseaux sociaux Facebook et MSN. Le soir des faits, elle avait rendez-vous avec le prédicateur pour prendre le thé à Genève.

Incarcéré en France en 2018 pour une affaire de viols

L’enquête suisse avait progressé lentement car l’accusé, en détention provisoire à Paris pour d’autres affaires de viols, ne pouvait pas être entendu. Placé sous contrôle judiciaire à sa sortie de prison en novembre 2018, il avait l’interdiction de quitter le territoire français. Le procureur a donc dû attendre l’autorisation de la justice française pour l’entendre à Paris.

De son côté nie les faits et a déposé plainte pour « dénonciation calomnieuse » contre « Brigitte ». Il reconnait avoir rencontré la femme mais nie toute relation sexuelle, selon ses avocats.

2067 vues

5 décembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter