Souhaiter (encore et toujours) Joyeux Noël plutôt que bonnes fêtes

image-1606114321EYx
Cet article vous avait peut-être échappé. Nous vous proposons de le lire ou de le relire.
Cet article a été publié le 23/12/2022.

Nous sommes entre Noël et jour de l'An. Trop tard pour se souhaiter un « Joyeux Noël », trop tôt pour se souhaiter « la Bonne Année » ? Quoi qu'il en soit, la question se pose cette année comme l'an passé...

Faites-vous partie de ce gang secret qui a frappé durant le mois de décembre dans tous les commerces de France et de Navarre, répondant au nom mystérieux de QFJN : qui fête Joyeux Noël ?

Tout se passe au moment précis où, ayant remis le ticket, la vendeuse referme d’un coup sec sa caisse et congédie courtoisement le client pour passer au suivant : « Passez de bonnes fêtes ! » Saisissant son paquet doré par le bolduc, le gang dégaine aussi sec : « Joyeux Noël ! »

Parler de « fêtes », c’est un peu bête car ça ne veut rien dire. On peut fêter tout et n’importe quoi : son bac, son permis, sa promotion, sa guérison, un nouvel emploi… On sent dans ce terme générique prudent un peu de cette inconsciente couardise qui, dans un climat de laïcité exacerbée, noie le poisson - c’est le cas de le dire. Si on avait dit à nos grands-parents que, un jour, on se sentirait une âme de résistant, un courage ébouriffant à souhaiter Joyeux Noël... À chaque génération ses (petits) combats et notre guerre de tranchées à nous est aussi sémantique.

Notez que l’on peut claironner « Noël, Noël ! » à d’autres moments de l’année car, autrefois, il s’agissait d’un cri de réjouissance pour toutes sortes de circonstances. Le 31 décembre, par exemple ? Convenons que l’usage est plutôt, ce soir-là, de souhaiter « Bonne Année ! », mais cela non plus n’est pas étranger à la chrétienté : tous nos vœux pour 2023… sous-entendu « de notre ère », ma chère !

On peut tournicoter l’affaire dans tous les sens, édulcorer, occulter, ignorer, contourner, éviter, ratiociner… notre société et notre calendrier en sont tous imprégnés. Et c’est réjouissant : Noël, Noël !

On n'aime rien tant que les pulls en laine véritable, les draps en fil de coton, le jus de fruit 100 % pressé, les purées maison. Tout cela a bien plus de prix que les succédanés au rabais fabriqués avec du synthétique, des additifs et autres composants n'ayant originellement rien à voir avec le produit affiché. Alors, pourquoi n’aurions-nous pas droit à un 25 décembre authentique et de qualité, avec de vrais morceaux de Noël dedans ?

Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel
Directrice de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

94 commentaires

    • J’ aime cette tradition . Petit je n’avais pas grand choses mais je me réjouissais quand même de sortir les sujets de crèche de leurs paquets pour les disposer au pied du sapin . Nous mettions les guirlandes sur l’épicea et riches comme pauvres nous nous réjouissions d’aller voir les vitrines des grands magasins parisiens , tout cela faisait rêver les enfants que nous étions même si le père Noël n’était pas toujours généreux !

  1. Je souhaiterais toujours Joyeux Noël! C’est notre enfance, nos valeurs, notre religion catholique, notre héritage.
    Personne ne m’en empêchera.
    Pour moi Noël c’est la famille et le Nouvel an c’est plus les copains, les amis.

  2. Il et rassérénant de constater que, souvent, la caissière qui, professionnellement vous a dit « Bonnes fêtes », est très heureuse de répondre à son tour à votre « Joyeux Noël ». Tout n’est pas perdu peut-être.

  3. Par dérision et pour faire comprendre, il m’arrive de devant l’arbre que c’est un bel arbre de fin d’année. Les fêtes me dont rigoler,un jour je demande je ne sais plus quoi dans une boutique, en janvier. La fille me répond que çà, il n’y en a plus, c’était pour les fêtes…Alors je lui dis que les fêtes approchent….Comment çà? répond-elle. Et moi de dire que oui, les fêtes de carnaval sont là etc…Confondue elle admet que non, c’était pour les fêtes de Noël et Nouvel An.

    Si on vous dit bonne fête, répondez que ce n’est pas votre anniversaire non votre fête de saint patron.

  4. Il n’y a pas que la république qui a tué la France, il y a aussi le monstre qu’elle a enfanté : la laïcité ! Surtout depuis qu’elle est passé à deux vitesses : Une pour les méchants intégristes cathos et les autres à qui tout est permis. Brigitte Bardot a bien raison, ce pays est foutu.

    • La laïcité n’est pas le gauchisme qui déboulonne les statues représentants des saints tout en favorisant le port du voile .
      La laïcité en 1905 a créé le roman national pour les écoliers et dans nos livres d’histoire on n’oubliait pas nos héros qui se revendiquaient Chrétiens comme Jeanne d’Arc , St Louis , Clovis , Napoleon s’est fait sacré empereur en la présence du pape . Notre histoire dont la chronologie a été respectée par les républicainbs laïcs ne gomme pas la chrétieneté de la France ! C’est la laïcité revue par les gauchistes qui oublie une partie de notre histoire pour mieux faire passer leurs propagande de déconstruction du pays !

  5. Noël, Noël, chantons tous Noël…
    Les Français avec un grand  » F » sont attachés viscéralement à Noël. Ils nous le prendront pas.

  6. On a eu pire : Onfray qui explique que Jésus n’a jamais existé et Zemmour qui dit que le Christ  »c’est la mort »

    • Michel Onfray a beaucoup d’humour, et Zemmour sait bien que Jésus-Christ est ressuscité : sinon quel sens aurait la fête de Pâques ? Donc, cher Théorie, le Christ, c’est la VIE – éternelle, bien sûr.

  7. « Cultivons l’authentique !!! ». C’est du Pagnol, si bien joué par le génialissime acteur Gérard Depardieu. Le divin est l’authentique de notre civilisation et il est partout et tout le temps, comme l’indique le patronyme de notre monument du cinéma français. Et cela est plutôt rassurant. N’oublions pas que Noël s’inscrit dans la Nativité, un évènement authentiquement divin…

  8. Fêter Noël joyaux de notre culture judeo chrétienne reste une évidence. Pour les fêtes de fin d’année c’est une autre chose qui remonte aux traditions romaines telles les Saturnales. Alors joyeux Noël à toute l’équipe de BV. et bonnes fete de fin d’année.

  9. On ne peut que souhaiter un « Joyeux Noël » puisque commémorer Noël c’est commémorer l’événement le plus joyeux et le plus heureux que les Terriens puisent commémorer. A tous ceux qui vont faire la fête pour Noël, je dis fêtez-la aussi copieusement que vous le voudriez, mais avant de commencer à le faire signez-vous et récitez le bénédicité, Noël reste et doit rester un événement religieux et non laïc.

  10. Joyeux Noël à vous Chère Madame Cluzel ainsi qu’à vos proches, à tous les acteurs et membres de Boulevard Voltaire, à notre Colonel bien sûr et tous les autres ! Merci pour vos articles, vos informations et votre courage. Fête du solstice d’hiver et de la naissance de Jésus Christ ! Merci Seigneur !

  11. On peut nous aussi faire des rimes
    Bonnes fêtes de fin d année
    Comme d habitude ça va cramer
    Les médias resteront muets
    La France a changée
    Elle c est jamais tant enfoncée

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois