Le gouvernement se serait volontiers passé d’un motif supplémentaire d’irritation d’une partie non négligeable des Français, mais le Conseil d'État a tranché : il réinstaure le contrôle technique pour les deux-roues, dont l'application en 2023 avait été annulée par le gouvernement. C’est, une fois de plus, la réglementation européenne qui nous l’impose - au point qu’on se demande s’il est bien utile d’avoir encore un gouvernement national -, et surtout une nouvelle illustration de la puissance supérieure des juges.

On sait que sans atteindre le pouvoir de nuisance de la CGT ou des zadistes, le lobby des motards n’en dispose pas moins de moyens de blocage plus qu’efficaces. Aussi le ministre délégué aux Transports Clément Beaune tente-t-il tout de suite de rassurer : « Une fois qu'on a dit "potentiellement un contrôle technique", il y a des modalités, tout ça peut être discuté », ajoutant que ce contrôle devra être « le moins pénalisant possible ».

Histoire de faire comprendre aux associations de routards avec lesquelles il annonce une concertation rapide qu’il a encore les moyens de traîner les pieds pour retarder l’inéluctable, avec son risque de phénomènes gilets jaunes. Ainsi la mesure sera-t-elle progressive, en commençant par les mises en circulation les plus anciennes, comme pour les zones à faibles émissions des diesel, d’autant que les centres de contrôle sont loin d’être déjà équipés en conséquence.

Mais M. Beaune serait plus crédible si, fidèle à son habitude, la France d’en haut n’en rajoutait pas systématiquement sur les normes imposées par Bruxelles ; qui en l’espèce ne demande ce contrôle des deux-roues que pour les 125 cm3 et plus. Eh bien, chez nous, ce sera dès 50 cm3, apprend-on dans Le Midi libre ! Ça rappelle le « Monsieur+ » de la pub Bahlsen et illustre la volonté opiniâtre de la France d’être le meilleur élève de la classe européenne...

Devons-nous nous attendre, ensuite, au contrôle technique des vélos ou des trottinettes ? Voire, par la grâce du réchauffement climatique, à celui de nos chaudières ou des ventilateurs de plafond ? On ne sait jamais, une pale, ça peut se détacher...

7409 vues

1 novembre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

53 commentaires

  1. Je ne vois pas pourquoi les motards ne seraient pas « emmerdés » comme les automobilistes . Le contrôle est une bonne chose . Trop de véhicules ont des problèmes insoupçonnés : freins , pneus , amortisseurs , etc. Pour les 2 roues , c’est surtout le bruit qui est gênant . Il existe des pots d’échappement suffisamment silencieux . A ce titre-là , il faudrait aussi contrôler TOUS les 2 roues car les moins de 50 cc sont très bruyants , souvent plus qu’une grosse cc …

  2. Quiconque se souvient de la fable de La Fontaine « le loup et le chien » doit avoir de plus en plus de mal à supporter un collier-citoyen devenant insupportable carcan! La libert se chantait encore hier, elle disparaît chaque jour avantage…

  3. Trouvons un compromis ! Les deux roues pétaradants ou manifestant polluants… pourraient faire l’objet d’une obligation de réparation à l’occasion d’un contrôle routier … Par exemple.

  4. Après le juteux contrat concernant les vaccins pfizer, voilà le groupe Allemand Dekra et ses influents conseillés du parlement Européen qui reviennent à la charge. Il est faux de dire que cette décision doit être appliquée dans toute l’Europe, j’ai un beau frère qui vit à Rome et il m’a confirmé que le gouvernement avait refusé d’appliquer cette décision de même et sauf erreur le Portugal. Une fois de plus l’Allemagne impose la France façon 7 ème compagnie suit…

  5. A la lumière du précepte : Qui commande paie! Exigeons tous les contrôles gratuits à la charge de l’Europe, initiative qui pourrait être étendue à tous les dictats des empêcheurs de tourner en rond qui nous dirigent.

  6. Le ministre promet de mettre de l’huile dans les rouages de l’introduction du CT moto, on se demande de qui il tient cette recommandation. Bref, toujours est-il que le maintient d’un gouvernement, extrêmement couteux, dans ce pays, se justifie de moins en moins. Il faut aussi se souvenir que les Français ont dit non à l’europe et que l’hégémonie exercée par Bruxelles (ou Berlin, ou Washington, on sait plus trop bien maintenant) a trouvée ses limites avec les positions prises sur la guerre en Ukraine. Positions génératrices de pauvreté et de pénuries comme chacun peut le constater. Reste au gouvernement à faire accepter cette exigence absurde, d’abords par une application modérée techniquement, mais aussi financièrement, un contrôle sans taxes par exemple…

  7. INADMISSIBLE ! Qu’un lobbyiste de chez Dekra arrive à influencer des membres de la Commission européenne frise le Conflit d’intérêt caractérisé….. et qu le Conseil d’Etat soit à ce point sous les ordres de la CEDH, elle-même infiltrée par la mafia Soros est aussi scandaleux ! (et pourtant, je ne suis pas concerné, n’ayant pas de moto)

  8. Franchement , de quoi se mêle le conseil d’état ??? tous ces états dans l’état sont à supprimer de toute urgence !!!

  9. Les motards et les 2 roues (>125) sont causes d’accidents et de nuisances, sonores notamment. Qui ne voit sur les rocades, les périphériques et dans les rues slalom, accélérations brutales et bruyantes, vitesses excessives, dépassement dangereux entre les files, etc, etc, qui pourra nier que leur comportement urbain et routier laisse bien trop souvent à désirer et qu’un grand nombre d’entre eux en sont les premières victimes ? Trop d’entre eux aussi croient que tout leur est permis en toute impunité et notamment celui d’insulter piétons et automobilistes. Et ne parlons pas des amateurs de rodéos qui font partie de ce club. Un peu plus d’autorité des FDO ici comme ailleurs serait bienvenue. Pour autant le contrôle technique est-il une mesure allant dans ce sens ? ou bien un succès pour le lobbying de DEKRA ?

  10. Notre gouvernement « national » n’a plus raison d’être ! La preuve , l’U.E. impose sa loi … à l’encontre des pays … souverains …. qu’elle domine ! Il me semble que le peuple de France , s’était opposé à notre entrée dans l’UE …. NON ? Mais un félon (N. Sarkozy ) s’est permis de trahir la « décision populaire » ! Bref , on voit l’utilité …cruciale… de l’UE …. Ramasser du pognon …. ! Allez … bientôt le contrôle pour les vélos et les patins à roulettes ! …Par contre on ne ferait pas mal de contrôler les « trottinettes électriques » qui roulent à des vitesses dangereuses avec parfois des éclairages inexistants ! Mais point n’est besoin de l’UE pour édicter des règles …. quoique ….peut-être sommes-nous devenus des débiles profond ?

  11. Pour les trottinettes et les vélos, que l’état régalien fasse son travail en verbalisant toutes les entorses au code de la route et élimine les engins non conformes (absence d’éclairage, motorisation hors la loi, etc…)
    Que l’état emmerde un peu ceux qui emmerdent les français !

  12. « illustre la volonté opiniâtre de la France d’être le meilleur élève de la classe européenne. » En ce qui concerne les nuisances administratives imposées par un pouvoir aussi discrétionnaire et sans partage qu’ubuesque, il n’y a pas photo: qu’est-ce qu’on leur met aux autres!

  13. Le vrai visage de cette dictature européenne, ce sont tous ces controles, normes, regulations, diagnostics, paperasses administratives qui plombent notre temps libre et nos finances pour en obtenir la preuve. Sans compter que, lorsque vous achetez un produit fini respectant leurs normes de fabrication, une bonne partie du prix provient de ces exigences. Ce n’est pas un hasard si l’UE s’est précipitée dans cette surenchère de normes. On le voit bien ici, c’est pour tenir les états et leurs citoyens en laisse.

  14. La seconde partie de la proposition n’est pas tout à fait en adéquation avec la première, pas assez inclusive il me semble et pas assez réaliste dans le sens où le rôle de l’Etat est, avant tout, de nous faire cracher.
    Sur le fond de l’affaire, la moto étant souvent un choix personnel et subjectif, tout autant qu’une mise de fond conséquente plutôt qu’une contrainte, le possesseur d’un tel engin veille à la fois à son entretien et à sa conduite afin d’éviter les conséquences pécuniaires. Seule une marginalité de possesseurs de « gros cubes » traficote son engin pour en tirer plus de sensations. Le bruit et la fureur sont plutôt réservés à ceux qui roulent sur du petit en voulant se donner l’illusion qu’ils roulent sur du gros. Et pour ceux-là le contrôle aura du bon.

    1. Pas que pour le loisir ni subjectif car lorsque vous debvez, pour vous rendre à votre bureau dans Paris, parcourir 40, 50 60 km matin et soir, la moto prend alors un caractère très utile. En voiture c’est deux heures et en transports en commun c’est parfois tout aussi long avec des trains peu fiables trop souvent. Et encore faut-il avoir des horaires fixes, être fonctionnaire par exemple, pour être assuré de pouvoir prendre son train de 18 h 20 à Montparnasse lorsque vous travaillez porte de la Chapelle par exemple… Regardez l’autoroute A12 / A13 entre 6 h 45 et 9 h 30 ou le soir de 18 h à 21 h et parfois plus tard… Le choix de la moto n’est alors plus vraiment personnel car 4 h de transport par jour, ça fait beaucoup et il y a 40 ans voir 50, ce n’était pas comme ça !

  15. Tout ça pour faire rentrer du fric dans les caisses de l’Etat qui dépense à tout va . Le lobbying de Dekra a enfin payé … A bientôt dans la rue à moto et avec un gilet jaune en manifestation . Au fait le contrôle des cerveaux des conseillers d’Etat il est aussi remis à plus tard , aux calendes grecques ?

  16. Cher collègue je suis pour le contrôle technique des trottinettes électriques trop nombreuses sont celles qui ont été débridées et roulent à fond la caisse sur les trottoirs.

    1. Confiscation immédiate des trottinettes roulant sur le trottoir, sur lequel elles n’ont strictement rien à faire.
      Pourquoi ne pas faire simple???

    2. Sans compter que des videos circulent sur la facon dont ces engins peuvent accidentellement prendre feu. C’est très brutal et c’est très chaud … Encore et toujours, la technologie de ces batteries est en cause, dans les trottinettes, scooters, voitures, présence de lithium.

      1. Le Félicity Ace, un car-carrier de la compagnie japonaise Mitsui OSK line, a coulé corps et biens le 1 mars 2022 avec à son bord quelques 3965 véhicules de luxes dont certaines électriques. Or il n’est pas possible d’arrêter un incendie de voitures électriques avec de l’eau, on alimente la combustion… Pour décharger les véhicules il leur faut un minimum d’énergie et il y a un risque que un ou plusieurs véhicules prenne feu. Mais un suffit, il transmet aux autres l’incendie que l’on ne peut arrêter. Qu’en serait-il dans un parking souterrain en plein coeur de Paris ? Parking de la Madeleine par exemple ?

  17. Toujours et encore la dictature de Bruxelles , pouvoir non-élu decidant de tout en Europe (immigration , wokisme , LGBT , Femen etc..)
    Ils decideront bientot ce qu on doit manger et boire.
    1984 : Welcome !

    1. « Ils decideront bientot ce qu on doit manger et boire. » C’est déjà fait, et depuis longtemps. Regardez les pubs à la télé…

  18. Encore une mesure injustifiée , coûteuse et ridicule … moi même motard je serai obligé de m ‘y plier et abhorrerai encore un peu plus ce gouvernement de pantins à la solde de l ‘Europe !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter