[Satire à vue] Rachida Kaaout et « les immigrés qui commettent des actes »

Rachida Kaaout

Tout en haut du « Haut-Commissariat des diasporas africaines de France » se trouve perchée Rachida Kaaout. Juchée sur cette montagne de bien-pensance immigrationniste, la présidente de l'institution va livrer sa vision de l'agression sexuelle subie par une fillette aux abords de la tour Eiffel. Les téléspectateurs de Jean-Marc Morandini qui n'ont pas la chance d'évoluer à cette altitude peineront à comprendre la beauté du paysage.

L'auteur des faits, ah, parlons-en ! De son poste d'observation très élevé, la dame a perçu l'écho venant de la vallée. « C'est un Afghan… ghan… ghan… ghan… » La rumeur se fourvoie, les journalistes se trompent. Il est temps de remettre les coucous suisse à l'heure du mondialisme. « Eh bien, non, aux dernières nouvelles, c'est un résident en France qui a sa carte de séjour, qui vit en France. » Le détour est périlleux. Un Afghan que la carte de séjour a transformé en Afghan pas vraiment Afghan est un concept qui sera examiné lors du prochain séminaire des fumeurs de marijuana.

Non sujette au vertige, Rachida Kaaout poursuit. Il s'agit donc d'un presque Français pas tout à fait mais pas loin « qui était alcoolisé, donc sous l'effet de l'alcool ». L'eau ferrugineuse, oui ! L'alcool, non ! La conférence prévue sur les méfaits de l'alcool est annulée par les réactions scandalisées des autres invités. Le coup de l'immigré non responsable de ses actes n'ayant pas fonctionné, force est de rétropédaler vers le premier thème : « Ce que je déplore, c'est qu'on pointe à chaque fois du doigt : c'est un Afghan, c'est un Ivoirien... » Il manque à cet inventaire quelques nationalités fortement représentées dans le « à chaque fois » malheureux que l'invitée a laissé échapper.

« Mais on est chez les fous » - Oui !

Mais il se fait tard. Le sentier qui mène au nid d'aigle du Haut-Commissariat est long et sinueux. Jean-Marc Morandini pose la question qui peut envoyer la candidate en finale des championnats du monde d'aviron sur plateau télévisé : « Mais est-ce que vous êtes d'accord pour qu'on le renvoie chez lui ? » Rachida Kaaout a consulté Sandrine Rousseau. Celle qui avançait le même argument surréaliste lui a soufflé la réponse : « Non mais, vous vous imaginez ? Ca veut dire qu'on renvoie tous les immigrés qui commettent des actes ? Mais on est chez les fous ! » La sécurité dans les rues de Kaboul est la préoccupation majeure de la fidèle macroniste. Le débat se termine sur un feu d'artifice inversé. Une explosion de déconfiture crève les écrans. Hallucinant, inouï, les mots manquent pour définir un tel plaidoyer contre le peuple français. La future ministre des talibans quitte le plateau, non sans s'être munie des coordonnées du père de la fillette agressée. Prénommé Mohammed, ce père évoque les agresseurs de sa fille et demande que « ces gens-là soient dégagés du territoire ». Serait-il gagné par l'ultra-droite ? À la solde d'Éric Zemmour ? Son cas sera examiné avec attention.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

32 commentaires

  1. Et oui voila le résultat des incapables, des beaux parleurs, de la bienpensance. Je crois que cette dame navigue à 10 000 mètre d’altitude. Mais c’est vrai en France malheureusement on places à des postes important des personne inaptes et les gens sont incompétent plus ils monte dans hiérarchie la preuve est faite avec cette irresponsable.

  2. Il faut se débarrasser de tous ce comité haut commissariat qui ne servent qu’à caser les copains coquines politiques à nos frais.

  3. Ces gens là sont une menace intérieure pour notre pays, ils véhicules le véritable racisme anti blanc sous couverture d’humanité.
    Il travaille au grand remplacement en toute légalité et sous le couvert aveugle de nos dirigeants

  4. Votre texte ,plein d’humour ,dévoile bien la vérité:nous ne sommes plus chez nous ,en France!

  5. Tout ce qu’ils vont obtenir c’est la haine de ceux qui ont fait et font la France, par bonheur contrairement à Monsieur Zemmour pour qui j’ai le plus grand respect, afficher clairement son patronyme n’est pas une mauvaise chose, on vois clairement l’actualité, soit on l’affiche. soit on le tais ce qui reviens au même.

  6. Mesdames , Messieurs les chroniqueurs , je vous adore ! Je jubile à lire vos sujets et vos critiques acides ; continuez à appuyer là où ça fait mal , ça fait du bien …

  7. « Hallucinant, inouï, les mots manquent pour définir un tel plaidoyer contre le peuple français. » Que dire de plus, si ce n’est que le racisme (ici, anti-français) est odieux, comme tous les racismes que l’aurait cru pourtant éradiqués du territoire.

  8. Je n’arrive pas à comprendre la perversité du raisonnement de Rachida Kaaout, même si je me doute un peu … de son idéologie pro immigration.
    Comment peut-elle être aveugle à ce point ?
    Elle ne veut pas voir ce qu’elle voit et, pire encore, s’indigne qu’on puisse dire ce que nous voyons c’est à dire un Migrant délinquant , d’origine Afghane , qui n’est pas le bienvenu dans notre pays puisqu’il n’en respecte pas les règles !
    Ce qu’elle souhaite pour la France, c’est l’accueil à l’autre indifférencié, le remplacement d’un peuple par un autre, que la France ne soit plus la France mais un banal pays de résidence puisqu’elle ne reconnaît pas, en définitive, son histoire, sa culture, ses mœurs et ses traditions …
    Son raisonnement implicite c’est tout simplement la disparition de la France.

    • Mais elle n’est pas  » aveugle » du tout !! Elle est dans sa logique immigrationiste puisqu’en France on lui offre le droit et une tribune pour affirmer ses inepties, pourquoi ce gênerait elle ??
      Ceci étant lorsqu’elle affirme  » que l’on est chez les fous » elle a raison, en effet le fait même qu’elle s’offusque que l’on puisse évoquer l’idée de renvoyer TOUT les migrants ou en tout cas pas encore tout à fait français chez eux parcequ’ils ont commis des actes de délinquance ou de violence, vous indique clairement que la fada, c’est elle ! Dans n’importe quel autre pays que la France cette Dame n’aurait pas l’opportunité de dire la moitié des ânneries qu’elle nous sert là ! Et oui Madame je vous le confirme, les fous sont dans la rue en France, et beaucoup d’entre eux ne sont pas né sur le sol Français, c’est un fait, c’est comme çà, et quand il sont né en France ils ont grandi dans la détestation de ce pays, çà aussi c’est un fait et il n’y a pas à tourner autour du pot sur le sujet , et oui les autochtones en ont ras le bol de faire les frais d’une politique qui non seulement nous mène à la ruine, mais nous met en danger à tout les coins de rue !

  9. On devrait lui proposer un séjour en tête à tête façon loft story avec cet individu histoire de comprendre la sincérité de ses arguments .

  10. J’ai incidemment vue cet échange, et je dois dire que cette Rachida Kaaout a une sacrée grande g—–, et est dotée d’un certain toupet.
    C’est pas difficile, elle s’est mise tout le monde à dos, tant elle était odieuse et méprisante.
    Je suis resté choqué par le racisme anti-blanc ouvertement affiché, tout-à-fait assumé, par cette Rachida Kaaout.

  11. Une femme ça , certainement pas . Sait elle combien de femmes , de tout âge , ont été violées sur le territoire par des migrants et dans des conditions atroces . Honte à elle de ne même pas s’émouvoir sur le sort d’une fillette . Les gens de son espèce devraient être jugés pour complicité de crimes .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois