[Satire à vue] L’OAS aux côtés de Marine Le Pen ? Il fallait le tenter…

Capture d’écran 2024-04-05 à 17.38.02

Face à Pascal Praud, un homme est en difficulté. Le sang du sauveteur ne fait qu'un tour. Il faut le sortir là. Soucieux de renouveler la ritournelle de gauche, le conseiller municipal de Saint-Denis, Kader Chibane, s'est aventuré en 1962. La guerre d'Algérie a fait place aux années les plus sombres. En cette période troublée, Marine Le Pen est entourée de militants de l'OAS. À moins 6 ans, elle participe à des actions terroristes et défie le général de Gaulle. Une vocation est née.

Cette biographie rédigée à la hâte fut envoyée à CNews. Elle arriva trop tard. L'invité de L'Heure des pros s'était déjà lancé dans sa démonstration. En 2024, il les a vus, toujours vaillants, aux côtés de l'ancienne présidente du RN. Des membres de l'OAS papillonnent autour de cette femme. Alertes et plutôt gais lurons, ils ne manquent aucun meeting, collent des affiches et disparaissent dans la nuit.

L'enlisement de celui qui est également président du pôle écologiste pour la région Île-de-France débute avec un grand classique : Vichy. Riche en minéraux, l'eau de Vichy ravive l'argumentation du gauchiste à bout de souffle. Vichy, elle y était aussi.

« Allez voir qui est autour d'elle ! » affirme le curiste. Pascal Praud demande des noms. Quelle question ! « Tout le monde le sait. » Devant l'insistance du journaliste qui le prie de répondre, Kader Chibane finit par lâcher ce que tout le monde sait. « Des gens de l'OAS, des anciens de l'OAS. » Le rappel que cette organisation officiait voilà 62 ans ne décourage pas le désespéré : « Il y en a quelques-uns encore. »

Sauver un gauchiste dans ces conditions… Quel métier ! La mission est impossible. L'homme a tiré ses dernières balles à blanc, il va sortir du studio sur la pointe des pieds et rejoindre le plateau de Questions pour un champion. L'animateur l'attend : « Top. Ils entourent Marine Le Pen, ils ont combattu aux côtés d'Attila, ils vont écraser les mythomanes de la gauche macronienne... Ce sont ? Ce sont ? » Le candidat ne voit pas. Perdant sur deux émissions. Quelle journée ! Kader Chibane a promis de revenir en deuxième semaine chez Pascal Praud avec une nouvelle révélation : des anciens de la bande à Bonnot se sont immiscés dans l'équipe de campagne de Marine Le Pen. Ah, enfin du sérieux !

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

74 commentaires

  1. En partant de ses fantasmes de mon coté je peux penser que son père était membre du FLN et sa mère ou tante poseuse de bombes comme celle du  »Milk Bar » d’Alger ou une femme algérienne devenue célèbre a fait mourir femmes et enfants ….En analysant bien le problème, ce Monsieur et sa famille retourneront probablement en Algérie si le RN prends le pouvoir ….

  2. Monsieur Kader Chibane connaît apparemment très bien l »Histoire de France, tout comme…Macron !

  3. Pourquoi P Praud ne lui rappelle pas que Petain est arrivé au pouvoir grâce aux socialistes. Et que le gros des troupes socialistes ont participé à ses gouvernements

  4. Il va falloir s’y habituer , on va être obligé de ce coltiner ce genre de fabulateur élu plus pour ses origines que pour ses compétences . C’est pourquoi nous avons aussi un Louis Boyard qui raconte n’importe quoi mais qui est élu parce qu’il fait des concessions aux exigences islamiques, qu’il comprend les racailles et souhaite que notre pays soit envahi sur ces bases tellement réjouissantes !!

  5. Je retiendrai une phrase tirée d’un commentaire : « et il y a des gens qui ont voté pour lui »…
    On pourrait même généraliser : »Tous ces débiles – nos élites comme on dit :-) – ont des électeurs ! »
    Et leur avenir s’annonce radieux : le cannabis est en vente libre… Un nouvel électorat…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois