[SATIRE A VUE] Au programme de L. Boyard, une nouvelle maladie : la testiculose

Capture d'écran X
Capture d'écran X

Louis Boyard ne lâche rien. Le congé menstruel est son dada. Pourquoi pas. Il ne le lâchera sous aucun prétexte. Le Nouveau Front populaire a ajouté cette mesure à la longue liste des avancées pour l'humanité qui entreront en vigueur dès son arrivée au pouvoir. La loi Ragnagna. Chaque mois, aux premières douleurs, des millions de femmes diront : « J'ai mes boyards. » La postérité guette le député LFI. En cas de plébiscite du NFP, il serait injuste que la photo de Louis Boyard ne figure pas sur toutes les boîtes de tampons.

Devant un public de jeunes qui ne semblent pas écouter ce qu'il raconte, le futur emblème de la protection périodique vante la nécessité du projet à l'aide d'un exemple qui nous interpelle : « S'il y avait une maladie qui s'appelait la testiculose, qui faisait que chaque mois vous aviez deux millions d'hommes qui se retrouvaient à avoir des douleurs... » Chacun aura deviné la suite qui découle de ce postulat. Il y a belle lurette que les hommes bénéficieraient d'un congé lié à cet embarras. L'argument est massue. Vive la testiculose ! Assisté de Sandrine Rousseau, Jean-Luc Mélenchon inscrit cette nouvelle loi à son programme. Testiculose obligatoire pour tous les hommes de moins 45 ans. Enfin l'égalité totale.

 

Les bienfaits engendrés par cette perturbation masculine ne doivent pas nous faire passer sous silence celle qui ravage depuis des décennies les rangs de La France insoumise : l'imbécilose. Contagieuse, réductrice des facultés intellectuelles, la maladie touche actuellement dix militants sur dix. Environ. Louis Boyard en fut le pangolin, Manon Aubry la propagatrice, bientôt tout le mouvement était contaminé. À ce fléau, les chercheurs proposent un remède radical. La cessation pure et simple de toute proposition grotesque. Pour ces irréductibles de la gauche divagante, le régime est astreignant. Des patchs, un sérum ? Les spécialistes du RN et de Reconquête planchent sur le remède. Les électeurs sont le vaccin.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

78 commentaires

  1. Au train où vont les choses, je les vois très bien dans un avenir pas très lointain, marcher à quatre pattes et grimper aux arbres.

  2. Pour ma part je trouve que ce genre de phénomène démontre si il en était besoin que ce parti est le ramassis de tous les fonds de poubelles de la France . Tant au niveau politique qu’au niveau de l’intelligence donc ceux qui votent pour ça démontrent à leur tour qui ils sont

  3. J’ai le sentiment que dans ce parti une nouvelle pathologie frappe certains de ses responsables la « neurolose »,
    annihilation des neurones.

  4. On a les politiciens qu’on mérite. Les Français sont des veaux a dit un grand homme je crois que c’est toujours d’actualité quand je vois les sondages qui font craindre le pire
    vive la France quand même

    • Le Général De Gaulle en se serait pas permis de traiter Les Français de veaux, un mot pris dans un discours
       » dévots  » dans le sens de la dévotion.

  5. LFI et le nouveau front de gauche gangrene par le cretinisme je me demande parfois même s ils ont un cerveau tellement c est pitoyable

  6. « Imbécilose » bien trouvé
    On pourrait en ajouter comme ignorantose, inculturose, démagogose, mais il est vrai que ça sonne moins bien.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois