[SANTE & POLITIQUE] La cocaïne conquiert la région parisienne en toute impunité

fléau de la cocaïne qui s'invite partout
©PXHere

Un réseau de semi-grossistes de cannabis et de cocaïne, basé à Aubergenville, petite ville tranquille des Yvelines, vient de tomber. Les auteurs présumés de ce trafic de drogue, âgés d'environ 20 ans, comparaissaient, ce 14 juin 2024, devant le tribunal. Parmi les deux drogues les plus consommées en Europe, selon l’Observatoire européen des drogues, la cocaïne, numéro 2, connaît un essor fulgurant, depuis dix ans. Qualifiée de « tsunami blanc » par l’Office central de lutte contre le trafic de drogue, la poudre blanche n’est plus la chasse gardée du monde du show-biz, en France. Elle touche, désormais, tous les milieux sociaux.

 

L’inquiétante conquête de la cocaïne

 

En 2022, la France compte, chez les 11 à 75 ans, 2,1 millions de personnes l’ayant testée et 600.000 usagers réguliers, selon l’OFDT. De 2010 à 2021, les quantités saisies ont été multipliées par 6. La consommation est non seulement récréative mais aussi envisagée comme un dopant.

Si la consommation de cocaïne gagne du terrain dans toute l’Europe, l’Île-de-France a comme spécificité la recherche de crack pour ses usagers. Un spécialiste des stupéfiants interrogé par Le Parisien explique que les consommateurs achètent de la cocaïne qu’ils cuisinent eux-mêmes pour en faire du crack, cette forme de cocaïne fumable, après l’ajout d’un adjuvant. En région parisienne, la cocaïne est même livrée directement aux consommateurs par les coursiers de centres d’appel, selon l’OFDT.

 

Les clefs du succès

 

Sur TikTok, les publicités sur la cocaïne pullulent sur des comptes personnels. Comme cet intitulé n’est pas accepté par l’algorithme, c’est sous le doux nom de « feuille de coca » que l’on peut trouver son bonheur. L’on peut ainsi apprendre le mécanisme de fabrication de la cocaïne, fait maison, et les nombreux bénéfices - à court terme... - de sa consommation. Le témoignage d'un mineur colombien fait un million de « J’aime ». Un homme se présentant comme un chimiste explique comment extraire la substance active de la feuille de coca pour avoir de la cocaïne de bonne facture. La vidéo a un certain rayonnement, puisqu’elle fait 100.000 vues et mille partages.

Ce n’est pas la seule raison de cette démocratisation. Le prix a baissé depuis plusieurs années, en particulier depuis 2016. Ce prix aurait été divisé par 4,5 en trente ans (en tenant compte de l’inflation), selon le rapport 2022 de l’OFDT. Il reste toujours plus cher que l’or rouge, le safran des Abruzzes, à 30 euros le gramme ! Aujourd’hui, le consommateur francilien achète la poudre blanche 66 euros le gramme au dealer l’ayant achetée 30.000 euros le kilo au producteur brésilien, soit plus de deux fois moins cher.

Tandis que le prix final s’est stabilisé, depuis 2012, à 65 euros le gramme en France, la teneur en principe actif a nettement augmenté, passant de l'indice 46 à l'indice 72 en 2022, améliorant sensiblement le ratio prix/pureté, selon le rapport de l’OFDT de 2022. C’est sans compter le fractionnement des quantités, qui permet aujourd’hui à des consommateurs peu aisés d’acheter des demi-grammes à 30 ou 40 euros. Le fractionnement est tel qu’il permet même d’acheter pour 10 euros, selon le rapport !

 

Il manque la décision politique !

 

Cette démocratisation s’opère tandis que l’opération « Place nette XXL » contre le trafic de drogue bat son plein dans les villes gangrenées. En mars dernier, Gérald Darmanin avait annoncé plusieurs opérations en Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Marseille, Lyon, Lille, Clermont-Ferrand et Dijon, ayant donné lieu à 867 interpellations.

Le criminologue, spécialiste du crime organisé, Xavier Raufer, invité par BV en mars, était plus que dubitatif : « Une opération révélatrice du monde fictif et factice dans lequel le gouvernement vit… » Pour lui, la question centrale n’est pas celle des moyens, ni même de la volonté politique, mais de la décision politique. Il faut « sévir, et pour ceux qui ne sont pas Français, les renvoyer chez eux », tonnait-il. Un chantier de plus pour un futur gouvernement RN ?

Gabriel Decroix
Gabriel Decroix
Étudiant journaliste

Vos commentaires

24 commentaires

  1. On comprend mieux les cris d’orfraie du monde de la culture, de la musique, de la télé et du cinéma.
    Le RN risque de s’attaquer aux racines du mal.

  2. Pour ce qui est du trafic de drogue, je serais partisan du droit de tuer à donner aux « forces de l’ordre »… ce serait un juste retour au droit de tuer que les trafiquants s’accordent sur leurs clients…

  3. Quandf on veut… On peut!
    un exemple seulement: Afin de se protéger contre une révolution armée du peuple des  » sans rien », Darmanin, sous pretexte de lutter contre les traficants d’armes: a lancé une campagne de désarmement de la population face à la dictature armée (légale et illégale). Tous les Français devaient se séparer de leurs armes: que ce soit de la carabine de jardin à un coup jusqu’à la vieille Sten de grand papa, de la Mat 49 de Papa ou de la Kalach de son défunt frère… Meme certains anciens militaires pratiquant le tir sportif, se virent refuser le renouvellement de leurs autorisations d’aquisition et détentions d’armes! Les contrevenants risquent une peine de prison ferme de 2 ans + d’une forte amende. Les « sans dents » rapportèrent leurs pétoires à la gendarmerie et les autres dans les « dépots vente des armureries » pour se mettre en conformité. tandis que la racaille, bras armé du pouvoir, les trafiquants de drogues fournisseurs des Zélites de la haute sphère , du palais…eux: conservent leur skorpios ou autres cracheuses de feu….. Mais le peuple de « ceux qui ne sont rien » est désarmé à un tel point qu’il construit lui meme ses arbalettes pour le moment où…. car il n’a pas le fric, ni la filière pour s’acheter son arme de défense « aux yeux bleus ». Mais que le palais continue à se prendre pour  » Pinochet » que el pueblo est en train de se réveiller et alors: CARAMBA!

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois