[L’INVITÉ] Trafic de drogue : « On peut rétablir la situation en six mois »

IMG_4977

Docteur en géopolitique à Paris Sorbonne, criminologue, spécialiste de la violence sociale et politique, du terrorisme et du crime organisé, Xavier Raufer a dirigé le département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines de l'université Paris II Assas. Alors qu’Emmanuel Macron s’est rendu, cette semaine, à Marseille pour soutenir l’opération Place nette XXL contre la drogue, avec 4.000 policiers et gendarmes mobilisés, Xavier Raufer fait le bilan de cette opération et de la politique française de lutte contre le trafic de drogue. « Une opération révélatrice du monde fictif et factice dans lequel le gouvernement vit depuis que monsieur Macron est président de la République », critique Xavier Raufer, dans le studio de BV. Pour lui, avec 49 morts à Marseille et 123 blessés graves en 2023, la France obtient les pires résultats dans ce domaine depuis la Libération. Comment reprendre le contrôle d’une situation qui semble échapper aux dirigeants ? Pour lui, la question centrale n’est pas celle des moyens, ni même de la volonté politique, mais de la décision politique. Il maintient que les quartiers et les trafiquants se plieraient à une décision politique ferme. « Nos dirigeants ont peur de tout, ils ne devraient pas avoir peur », estime Xavier Raufer, qui ne croit pas au risque d’embrasement des banlieues. Il faut « sévir, dit-il, et pour ceux qui ne sont pas français, les renvoyer chez eux, ce qui libérerait des places de prison. »

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

69 commentaires

  1. Macron et toute sa clique, alliés à LFI, sont tellement occupés à combattre le RN qu’il n’ont plus de temps pour combattre le trafic de drogue…….A croire que pour eux le RN est plus dangereux que le trafic de drogue !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois