Salon de l’agriculture, séquence « On prend les mêmes et on recommence ». Février 2019, trois visiteurs anonymes parviennent à se faufiler jusqu’à et à lui parler. Caméras, micros tendus… « Quel président proche des gens ! » Les commentateurs de BFM TV sont au bord des larmes.

Février 2020, rebelote. À l’issue d’une lutte sans merci, les trois mêmes personnages réussissent, une fois de plus, à se hisser face au Président pour une brève conversation. Les journalistes de BFM TV ressortent les mouchoirs de l’année précédente. Tant de proximité avec les Français. Truuuut (bruit de nez qui se mouche) ! Comme il est bon.

Du côté de l’internaute qui théorise du complot, l’affaire est entendue. Deux années de suite, les mêmes gens, dans le même salon, allez, allez… À coup sûr, l’Élysée engage des acteurs. Il y a du casting dans l’air. On truque, on falsifie.

Face à ces accusations, « CheckNews » mène l’enquête et retrouve les trois héros fendeurs de foule à temps partiel. Le premier, un retraité, venu se plaindre d’avoir perdu son allocation adulte handicapé en 2019, vient remercier Emmanuel Macron de l’avoir récupérée grâce à sa divine intervention. Le complotiste est dépité. Le deuxième est également authentique. Il s’appelle Jean-Claude, vient de Pau et souhaite sensibiliser les hautes sphères au problème de l’autisme en milieu scolaire. Quant à la dame d’une trentaine d’années, elle ne veut rien d’autre que côtoyer l’idole. Il s’agit d’une habituée, une groupie suiveuse de Président, démissionnaire du fan-club de Claude François après scission avec l’aile gauche de l’association (mais où sont les macronettes ?). La jeune femme marche sur les pas de celui dont elle a déjà 295 selfies, comme le fait remarquer avec humour Emmanuel Macron.

Parvenir jusqu’au saint Graal élyséen est, d’après la jeune femme, très facile. « J’ai acheté mon billet comme tout le monde, j’ai patienté comme tout le monde. Je suis débrouillarde donc j’arrive à le voir. » Dans le cadre du Salon de l’agriculture, une rencontre improvisée avec l’homme qui a vu l’homme qui a vu la vache requiert, malgré tout, de réunir les critères suivants :

1) Ne pas être agriculteur ;

2) Venir parler d’un sujet qui n’a rien à voir avec l’agriculture ;

3) Ne JAMAIS être allé à la campagne ;

4) Réussir l’épreuve de sélection organisée par le cordon de sécurité.

Après quoi, BFM TV envoie Claude Lelouch filmer l’entretien sur une musique de Francis Lai.

Cochons de complotistes !

À lire aussi

Le maire de Bordeaux favorable à une interdiction de fumer dans toute la ville

Selon de vagues sources médicales, souvent contradictoires, ce satané virus se nicherait d…