La commune de Moëslains, en Haute-Marne, s’est attribué un blason représentant un léopard accompagné de deux volutes représentant les crosses épiscopales de saint Nicolas et saint Aubin. C’était sans compter sur un de ses conseillers municipaux qui a porté l’affaire devant le Conseil d’État pour « atteinte à la ». Recours rejeté par le Conseil d’État qui a tranché en juillet dernier : la commune pourra garder son blason.

Boulevard Voltaire a recueilli l’avis d’un juriste, Ramu de Bellescize, sur cette affaire.

26 août 2020

À lire aussi

Ramu de Bellescize : « Ce qui est surprenant, c’est d’inscrire la biodiversité dans l’article 1 de la Constitution juste avant le principe d’indivisibilité alors que le vent de la division souffle ! »

Emmanuel Macron a annoncé, lundi, la tenue d’un référendum pour inscrire la protecti…