« Si les Arabes, demain, et les immigrés et tous les gens qui sont venus ici se barrent, vous êtes dans la merde pour faire votre ménage. » Ainsi parlait alors qu’il débattait avec Éric Zemmour de la question migratoire. Sa déclaration de publiée par la « Haute Autorité de la transparence de la vie publique » vient, aujourd’hui, faire toute la lumière sur son argumentation.

Un appartement de 200 m² à et puis un autre de 100 m² (détenu à 50 %), une maison de 300 m² à et une autre, là-haut, dans le ch’Nord, et un appartement en Corse et un pied-à-terre en détenu, lui aussi, à 50 % ? Qui va en nettoyer les carrelages et les planchers et les salles de bains – et vas-y que j’te frotte – et les peintures à refaire, et les haies à tailler et la pelouse… Et ce satané Zemmour qui propose de renvoyer tout ce personnel de maison en charge de l’entretien des propriétés de l’humaniste du barreau. Quel irresponsable !

Et la Bentley qu’il faut astiquer ? Et les chromes de la Harley-Davidson ? Et le pont du bateau amarré dans le port de Saint-Jean-Cap-Ferrat ? À part des « plus ou moins » , qui va faire le boulot ? Que devient Dupond-Moretti sans le petit personnel fourni par l’immigration ? Un nabab déchu, propriétaire de biens immobiliers non entretenus, livrés à la végétation, aux squatteurs, au délabrement. Un homme perdu. Un navigateur sur un rafiot prenant l’eau de toutes parts, un Cadet Rousselle aux maisons sans poutres ni chevrons. Ah ah ah ! Ah oui, vraiment ! Éric Zemmour est inconscient (selon la comptine bien connue) !

Pour ne pas aggraver la situation, par égard à la fragilité psychologique du sujet, nous ne parlerons pas de la montre à 13.000 € et de celle à 25.000 € sans lesquelles le brave homme aurait raté l’heure de son rendez-vous avec les ouvriers agricoles (peut-être) embauchés pour entretenir ses 3,5 hectares de vigne de Collioure. Et les mauvaises herbes d’envahir la terre et le raisin de tourner vinaigre. Plus une seule bouteille, pas le moindre cépage. Zemmour sait-il ce qu’il faut de courage et de sueur à des immigrés peu regardants pour venir à bout de ce labeur rémunéré 10 euros de l’heure ? Que sait-il de l’effort et de la volonté qu’il faut pour tourner la tête, faire celui qui n’a rien vu et rentrer à Paris faire le philanthrope pro-migrant dans un luxueux appartement situé – comme il y a fort à parier – dans un quartier loin, loin de la porte de la Chapelle et de ses campements insalubres ?

Décidément, Zemmour et ses affiliés n’ont pas de cœur. Insensibles à l’humanisme compassé du ministre de la . Avec une souffrance enfin mise à jour par la Haute Autorité à la transparence, ses arguments sont enfin révélés tels qu’en eux-mêmes. Sans consistance et sans épaisseur. Le ménage est vite fait.

25 novembre 2020

À lire aussi

Dans 135 ans et 7 mois, enfin l’égalité parfaite hommes-femmes

La crise sanitaire va retarder de 36 ans l'égalité parfaite entre les madames et les monsi…