À Noël, on pourra donc se rendre dans les stations de ski. « Pour profiter de l’air pur de nos belles montagnes », a expliqué, très lyrique, comme dans une réclame des années 50, qui, décidément, ressemble de plus en plus à Laurent Gerra imitant Jean Castex. Mais, a précisé le Premier ministre, les remontées mécaniques resteront fermées. En gros, la neige, s’il y a de la neige, vous ne la touchez qu’avec les yeux, comme les miches de la boulangère ou les oranges de la marchande de fruits et légumes.

Pas le droit de skier, donc ! Mais qui a dit ça ? Personne. Et surtout pas le Premier ministre. Il a dit, le Premier ministre, que les remontées mécaniques, autrement dit les remonte-pentes, tire-fesses, téléphériques et autres œufs, seront fermés. Pas pareil. Qui, en effet, vous empêche de prendre votre courage à deux mains, vos skis sur les épaules, de tirer votre luge avec maman ou la marmaille dessus et de vous rendre là-haut, tout là-haut sur la montagne ? Les peaux de phoque, c’est pas fait pour les chiens. Vous verrez, cela vous fera le plus grand bien, après des mois de confinement. Encore une fois, s’il y a de la neige, ce qui n’est pas gagné.

Arrivé là-haut, tout-là-haut, donc, après une petite heure d’escalade, qui vous aura décrassé les poumons, avant de chausser vos skis ou d’enfourcher votre luge, vous ferez une petite pause. Le temps de s’enfiler un bon vin chaud transporté par vos soins dans le petit sac à dos adéquat et néanmoins fabriqué en . Une petite photo qu’on se dépêche d’envoyer aux copains. T’as du réseau ? Oui. Pas moi. Attends, je réajuste mon masque. Mets plutôt ta cagoule.

Puis, un tour d’horizon de nos belles montagnes, comme il a dit, le Premier ministre. C’est vrai qu’on est bien, là. Là-bas, sur votre droite, le pic d’Absurdie. L’Annapurna, à côté, c’est de la gnognotte, de la montagne à vaches. Il culmine à combien ? On sait pas. Jusqu’alors resté vierge de toute présence humaine, il vient d’être conquis par une équipée de premiers de cordée qui font la fierté de notre nation. Tout droit, dans la direction de mon bâton, le mont de la Jauge, dit aussi le mont des Trente, et, sur votre gauche, la barre du Masque. Très souvent dans le brouillard. C’est vrai que c’est beau, la montagne. Bon, allez, on chausse ses skis et on y va. Surtout que le planté de bâton ne vous donne pas des envies de meurtre. Faut être rentré avant la nuit et surtout avant le Quand te reverrai-je, pays merveilleux ?

26 novembre 2020

À lire aussi

Camélia Jordana : si ma tante en avait

C’est l’inconscient collectif ou votre petit inconscient à vous perso qui rend les hommes …