La nouvelle est passée quasiment inaperçue, à la notable exception d'un entrefilet dans Le Canard enchaîné. Petit retour en arrière : à la suite de l'incendie de Notre-Dame de Paris, en 2019, avait annoncé, sur les cendres chaudes de la cathédrale, la réouverture du monument au public en 2024. Vous vous souvenez certainement de la suite : une enquête toujours pas bouclée, une suspicion de mégot de clope qui fait brûler des poutres en parfait état, la nomination du général Georgelin à la tête de la mission de restauration, son volontarisme admirable et son style de commandement un peu rugueux, le projet de Disneyland ridicule imaginé par le diocèse pour attirer un maximum de touristes... On avait presque oublié, dans cet inventaire foutraque, que le ministre de la Culture avait son mot à dire dans l'affaire, tant sa discrétion avait fini par confiner à la transparence.

Eh bien, voilà, l'oubli est réparé : Le Canard enchaîné rapporte les propos d'un membre du cabinet de Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, au sujet d'éventuelles fouilles dans le chœur de la cathédrale. « La question ne se pose pas. Ce n'est pas au programme. Il n'y aura pas de fouille spécifique. » C'est donc, apparemment, définitif : pas de fouilles sous le sol de Notre-Dame. C'est un peu dommage, car les archéologues estiment que plus de la moitié des sculptures du jubé de Notre-Dame restent à découvrir sous le chœur. C'est un peu illégal, aussi, puisque l'État impose aux constructeurs publics ou privés de faire des fouilles archéologiques en cas de construction d'un bâtiment. C'est un peu stupide, enfin, puisque, pour quelques mois de fouilles supplémentaires, on aurait de fortes chances de découvrir des trésors magnifiques - et que c'est une sorte de devoir moral, dans un pays qui n'a plus rien de grand que l'héritage, matériel et spirituel, de ses ancêtres. Tout cela est magistralement résumé par un article de Didier Rykner, dans La Tribune de l'Art daté du 5 août. Je vous conseille vivement de le lire. Alors, on serait en droit de se poser une question : puisque la décision a été prise, comment le ministère de la Culture compte-t-il se justifier de ce qui est, en soi, totalement injustifiable ?

Je pense qu'une telle naïveté n'est pas souhaitable. Le pouvoir macronien a su montrer un constant mépris de sa population, dont le moindre des signes n'est pas l'indifférence aux scandales. Pas de remise en question après la démission du général de Villiers ; pas d'excuses après la ténébreuse affaire Benalla ; rien sur les conflits d'intérêt d'Alexis Kohler, toujours en poste à l'heure actuelle. Rien ne les arrête. Ils s'en moquent. Il y a donc fort à parier que le ministère de la Culture continuera sur sa lancée à financer des projets difficilement compréhensibles pour le bas peuple et à envoyer promener d'un revers de main tout ce qui a un rapport avec la transmission, la conservation, la restauration. On peut ajouter à cela, pour faire bonne mesure, la trouille de ne pas tenir les délais fixés par Macron, histoire de compléter le tableau.

Il y aurait bien une autre raison, que je ne peux qu'évoquer de manière impressionniste. Les statues de Notre-Dame sont l'une des plus belles expressions de l'art occidental médiéval, mais aussi de l'art mondial. Didier Rykner le rappelle. Le problème, c'est que ces statues sont sculptées par des hommes d'ici ; ce sont des œuvres faites pour glorifier le catholicisme. Bref, comme disait Guy-Hubert Bourdelle dans Papy fait de la résistance, « ça n'intéresse plus les jeunes ». Elles n'ont qu'à rester sous le carrelage, les statues. Dans une cathédrale festive et lumineuse, retapissée par les évêques de France, salie par les cars de touristes, désertée par les fidèles, ignorée par le pouvoir en place, elles n'ont plus aucune raison de remonter à la surface et doivent même se retourner dans leur sous-sol. Si ces statues probablement sublimes étaient confrontées à ce que la culture française devient, on les verrait peut-être pleurer.

8666 vues

12 août 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

24 commentaires

  1. Et c’est à notre tour de pleurer devant tant d’inconscience, de mépris, d’inculture. Terminer en 2024 pour les Jeux Olympiques ? Quelle urgence ? De toute façon pour ces jeux, je crains le pire : ceux de Munich restent présents à nos mémoires, n’est-ce pas ?

    1. Et si on faisait connaître notre désaccord et nos souhaits sur la rénovation de Notre-Dame, notre bien, bien français. A quand un grand rassemblement avant une grande consultation nationale ?

  2. Si on sortait les statues, ils seraient bien capables de vouloir les détruire, sous prétexte qu’elles sont chrétiennes, sculptées par des mâles blancs, peut-être (ou sûrement) hétérosexuels et qu’elles donneraient des boutons aux minorités ! Mieux vaut qu’elles reposent en paix jusqu’au moment où la vraie civilisation reprendra le dessus.

  3. A vouloir aller trop rapidement dans la reconstruction,car il s’agit pour certaines partie d’une véritable reconstruction, et non de rénovation,la cathédrale ne risque t-elle pas pas d’être fragilisée?
    Ces travaux ne peuvent être intégrés à un programme politique,Notre-Dame de Paris n’a pas été érigée à la gloire personnelle de Macron!
    Notre-Dame de Paris et les éphémères jeux olympiques sont deux choses fort différentes,la cathédrale a un passé et un avenir,les JO de Paris seront vite oubliés, comme les autres!

  4. Mieux vaut ne pas découvrir des choses qui viendraient encore contrecarrer les théories des pseudos historiens déconstructeurs diplômés de complaisance par l’Université gauchiste, si nombreux à nier la réalité de la civilisation gauloise, ses villes, ses sanctuaires, ses connaissances….Ils veulent absolument que la civilisation soit venue d’Orient….Macron fait peut-être cela pour « l’agenda » mais ça entre bien en symbiose avec ses penchants gauchistes

  5. quand je pense que des » guignols » ont voulu le revoir en place pour 5 ans…………..

  6. Hé oui, 5 ans qu’il avait dit, ou plutôt donné l’ordre.
    Alors que, même « athée, oh grâce à Dieu », comme le dit la chanson, « il » et « elle » pourront venir se pavaner devant tout ce qui se fait de mieux en matière de caméras et commentateurs gauchistes tout aussi athées, dans la cathédrale lors de la Gand Messe d’action de grâce.

  7. Tout cela est vrai y compris votre conclusion .
    Malheur à la ville dont l prince est un enfant .
    Quelle honte !

  8.  » un pays qui n’a plus rien de grand que l’héritage  » . Quelle triste réalité ! Ajoutons que Macron avait là le prétexte parfaitement acceptable d’échapper à son pari de reconstruction rapide sans perdre la face mais en permettant de glorifier l’art religieux du Moyen Age .

  9. Monsieur Florac, Loin de ma pensée de vouloir porter secours au ministre de la culture ou à quelconque macroniste au pouvoir, mais qui nous prouve que ce que vous avancez existe bien sous le carrelage de Notre Dame ?

  10. En ce qui me concerne, je me rappellerai toute ma vie des rires de manu et son ministre devant Notre Dame en feu.
    Je ne sais pas pourquoi ils avaient l’air si heureux, mais cela restera marqué dans mon cœur et dans mon âme.

    1. Bien de votre avis Tara ..n’ayant rien à faire des français et de notre histoire …les fouilles aucune espèce d’importance ….il est préférable de distribuer les sous n’importe comment ..encore 5 ans !!!!

    2. vous aussi vous avez des doutes, complotiste va .je pense que nombreux pensent comme nous mais!!!!!!!!!!

  11. Par contre pas de problème de délai pour stopper un projet de construction individuelle et entreprendre des fouilles : 6 mois minimum dans la vue n’ont pas d’importance pour le français lambda

  12. Par hasard y aurait pas des trucs sous la grande mosquée aussi ???? Ah mais là-bas c’est pas pareil……

  13. Le fait du prince En Marche et dans le même temps pour ce qui est de l’enquête on pourrait penser que là aussi c’est le fait du prince Y aurait il des éléments que le petit peuple ne devrait pas connaître

  14. Ministère de quelle culture, puisque Macron prétend qu’il n’y a pas de culture française ? Donc inutile de restaurer ND, construite certainement par des bachibouzouks…

  15. Bonsoir à tous, Tous ces technocrates oublient une chose capitale pour notre dame ; L’Europe étant interdite le plomb, les vitraux ne pourront pas être restaurés ! Un restaurateur sans plomb est mort ! Comme les cristalleries d’Arc, pas de plomb, pas de cristal et j’en passe.

    1. Hé oui,
      N’D à été construite avec peu de moyens techniques à un époque où les ancêtres de 30% de la population Française se couraient après pour se ’’bouffer’’.
      Montrer que nous étions déjà en avance de civilisation serait offensant.

  16. Rien d’étonnant venant du pouvoir macronien, pour lequel tout ce qui relève du patrimoine national, surtout chrétien, doit être déconstruit ou rester soigneusement enterré.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter