Le Délathon est devenu une industrie dans laquelle un clou chasse quotidiennement l’autre : à peine rangé le #balancetonporc que voici le #balancetonoptimiseurfiscal… 400 journalistes de 95 médias internationaux ont planché un an sur 13,5 millions de documents, pour épingler des gens qui n’ont fait… qu’utiliser les lois à leur avantage ! Et ces chroniqueurs ne sont nullement gênés d’utiliser des informations frauduleuses, puisque normalement couvertes par le secret bancaire ou celui des avocats.

Mais ce prétendu scoop du siècle met évidemment Le Monde au bord de l’épectase : vous vous rendez compte, “Nike évite des milliards d’euros d’impôts via les Pays-Bas grâce à un jeu de filiales et de contrôles croisés”… Donc, c’est sûrement par amour des tulipes qu’Airbus (dont l’État français détient un bon paquet d’actions) y a aussi son siège ? Pire encore :“Lewis Hamilton utilise les services de l’île de Man pour ne pas payer de TVA sur l’achat de son jet privé.” Mais que font d’autre les centaines de milliers de Français qui vont acheter leur tabac en Belgique, au Luxembourg ou en Espagne ? dont la masse financière est certainement très supérieure à l’économie de M. Hamilton…

Parce que chacun fait sa petite cuisine à son niveau. Ces vertueux journalistes (oubliant, au passage, d’évoquer leur statut fiscal avantageux) ne se font jamais faire un petit arrêt de travail de complaisance ? Ils veulent nous faire croire que, face à “la fortune anonyme et vagabonde”, les salariés français rivés à leurs bancs de galériens sont des modèles de vertu. Mais ceux-ci ne gonflent-ils jamais leurs notes de frais ? Ne restent-ils pas en concubinage pour payer moins d’impôts ? N’oublient-ils jamais de déclarer l’augmentation de revenu qui leur ferait perdre telle ou telle aide sociale ? Ils ne gardent pas leurs logements HLM quand, au bout de quelques années, leur salaire a doublé ? Ils ne payent jamais au noir leurs nounous philippines, ou le policer qui, à ses heures perdues – après avoir escorté les contrôleurs de l’URSSAF sur les chantiers -, fait de menus travaux à domicile ?

En France, on peut payer plus d’impôts qu’on ne gagne dans l’année, mais notre Conseil constitutionnel, si chipoteur quand il veut, n’a jamais trouvé ça anormal… Et c’est le système que les belles âmes s’étonnent de ne pas voir copier par le monde entier. Étonnez-vous, ensuite, que certains veuillent mettre à l’abri une petite part du fruit de leur travail… Les Soviétiques disaient : “Quand tout est interdit, on ne peut plus vivre que dans la délinquance…”

9 novembre 2017

À lire aussi

Après Emmanuel Macron, Anne Hidalgo ?

Est-ce un effet des pluies ? On voit ressortir, aujourd’hui, les petites cornes des escarg…