Audio - Editoriaux - Entretiens - Industrie - Sport - Table - 14 septembre 2017

Il n’y a aucun intérêt, pour Paris, à recevoir les Jeux olympiques !

Les Jeux olympiques de Paris coûteraient au contribuable, d’après les estimations officielles, 6,6 milliards d’euros… Pour Serge Federbusch, il est absolument clair que ce sera au minimum le double, très certainement le triple !

Les JO de Paris coûteraient aux contribuables environ 20 milliards d’euros.
Est-ce que vous confirmez cette information ?

Il est difficile de confirmer quelque chose qui ne peut être qu’une estimation.
Toutefois, on peut ajouter au budget prévisionnel annoncé les critères de dépassements habituels, notamment ceux des précédentes émissions et en particulier dans les pays européens, dont la France, où l’administration n’est pas très efficace.
Dans ce cas, il est absolument clair qu’il faut compter au minimum le double, et très certainement le triple de ce qui est prévu.
Différents arguments sont agités par la mairie de Paris et l’Etat, par Hidalgo et Macron. Il y aurait moins d’équipements nouveaux que dans les émissions précédentes. C’est se moquer du monde. La rénovation d’un équipement ancien peut coûter parfois aussi cher que la construction d’un équipement nouveau ex nihilo sur un terrain vierge.
De la même manière, rénover un château coûte plus cher que de construire un pavillon neuf.
Donc tout cela ira vers des dérapages incontrôlés.

D’après les communications officielles de la mairie de Paris, ce serait un projet porté par l’ensemble des Français et des Parisiens. Or, la réalité semble assez différente…

Il est évident que c’est une manipulation.
Ils se sont bien gardés de véritablement solliciter l’opinion de la population comme dans d’autres villes comme Hambourg, Rome, etc.
S’ils n’ont pas interrogé la population, c’est qu’ils savaient que la réponse serait non. Ils avaient d’ailleurs des études d’opinions secrètes et confidentielles qu’ils n’ont pas publiées.
D’autre part, quand vous allez sur les forums des sites des journaux de droite comme de gauche, du centre, mensuel, hebdomadaire ou quotidien, on y trouve un flot de protestations et de récriminations.
Tous les arguments censés qu’on peut développer contre cette esbroufe sur l’envol des coûts, l’inutilité des nuisances sont parfaitement et clairement dans l’esprit des gens.
Simplement ils n’ont pas voulu les écouter parce qu’ils en tirent en tant que politiciens ou en tant qu’industriels du BTP ou de la communication un avantage.
C’est vraiment le triomphe des intérêts particuliers contre la protection de l’intérêt général.

Vous avez répondu partiellement à ma dernière question… quel intérêt pour une ville comme Paris de recevoir les JO, dans la mesure où cela à l’air d’être un gouffre financier ?

Il n’y a aucun intérêt.
Aujourd’hui, Paris a des problèmes très circonscrits.
Ce sont des problèmes liés à la gestion Hidalgo.
C’est la question de la circulation. Il faudrait avoir un développement du système de transport souterrain. Malheureusement, il n’en est aucunement question dans le projet des JO.
D’autre part, un problème de propreté. Evidemment, ce n’est pas un avenant de trois semaines qui va mobiliser les forces municipales pour régler la question.
Puis un problème de sécurité.
Tout cela va être augmenté par les JO.
En réalité, aucun des problèmes qui se posent à Paris ne sera véritablement traité par les JO.

À lire aussi

Serge Federbusch : “La légère hausse d’Anne Hidalgo s’explique par le discrédit du macronisme.”

Et je vous promets que les aménagements de voirie les plus ineptes seront évalués et corri…