Au Nigeria, le père Isaac Achi a été tué et son confrère, le père Collins Omeh, grièvement blessé dans l’attaque de leur presbytère, le dimanche 15 janvier, à Kafin Koro, dans l’État de Niger. Le même jour, dans un village de l’État de Katsina, cinq fidèles se rendant à la messe ont été enlevés, relate La Croix.

Brûlé vif dans son presbytère 

Le père Isaac Achi, curé de la paroisse Saint-Pierre-et-Paul de Kafin Koro, dans l’État de Niger (Ouest), a brûlé vif dans l’incendie provoqué par une attaque d'hommes armés « qui ont mis le feu au presbytère après avoir échoué à y rentrer ».

« Le presbytère a été entièrement brûlé et le curé, le révérend père Isaac Achi, a été tué tandis que l’assistant paroissial a été blessé par balle mais répond aux soins », explique le communiqué du diocèse de Minna.

Enlevé puis libéré en 2013

À plusieurs reprises, durant son ministère sacerdotal au Nigeria, le père Achi avait déjà été confronté à des attaques terroristes dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. En 2011, à la paroisse Sainte-Thérèse de Madalla, 43 personnes ont été tuées par l’explosion d’une bombe, le 25 décembre à 6 heures du matin, pendant que les fidèles sortaient de l’église où il avait officié. L'attentat avait été revendiqué par les islamistes de Boko Haram. En février 2013, il avait été enlevé puis libéré près d’Abuja, la capitale du Nigeria.

Cinq catholiques enlevés

Dans une autre attaque quelques heures plus tard, des « bandits » ont pénétré dans une maison du village de Dan Tsauni (district de Kankara, nord-ouest), dans l'État de Katsina, et ont enlevé cinq fidèles qui se préparaient à se rendre à la messe dominicale dans une église voisine.

4782 vues

16 janvier 2023

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

15 commentaires

  1. Trois milles mosquées en France, aucune n’a été brûlée, aucun Imam n’a été victime de tuerie malgré certaines prêches anti françaises.

  2. La presse aux ordres en parlera-t-elle ?
    On peut en douter, tellement il est plus vendeur de parler de la réouverture d’une mosquées radicale et de donner la parole à ses pleureuses

  3. Et si nous appliquions la loi du talion ?. Pour une église, une mosquée, pour un prêtre, un imam ?.

  4. Le Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique anglophone, on a déjà connu déjà des enlèvements de centaines de fillettes pour satisfaire les guerriers djihadistes. On a déjà vu cela dans la Région des Lacs et en Centrafrique. Avec la progression démographique de l’Afrique, on va connaitre cela de plus en plus, partout où le Christianisme est confronté à l’Islam.

  5. Bande de sauvages ! Pendant ce temps, on nous impose toujours plus d’islam sur notre sol, toujours plus de lieux de prière, toujours plus de coutumes dont nous ne voulons pas.

    1. je vous approuve. c’est atroce . pauvre ( et saint ) missionnaire du vrai et unique Dieu

  6. Silence complice des médias de tout bord si prompt pourtant à vouloir nous attendrir sur le sort des migrants . Pas un mot du pape non plus pour qui la vie de ces chrétiens ne vaut rien .Islam religion de paix et d’amour qu’ils disent ………

    1. médias qui nous bassinent avec ces pauvres ukrainiens et méchants russes…François idem..

  7. Le silence médiatique est assourdissant de lâcheté à ce sujet, passer sous silence ces assassinats cela n’est il pas une forme de complicité, assurément je le pense ainsi.
    Puissent ces chrétiens assassinés reposer en paix.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter