Mélenchon appelle policiers et gendarmes à s’opposer à Macron : républicain ?

mélenchon

Vendredi soir, Jean-Luc Mélenchon a posté sur YouTube une vidéo appelant à un « raz-de-marée » pour le 1er Mai. Dans sa célèbre veste « travailleur », il a, sans surprise, centré la première partie de son intervention sur la suppression des régimes spéciaux, qui n'aura pas lieu, comme nous l'expliquait Éric Letty. Du classique destiné à mobiliser sa base traditionnelle.

Mais - plus surprenant - Mélenchon s'est ensuite adressé aux policiers et aux gendarmes, les invitant à rejoindre les manifestations du 1er Mai et à se mettre en grève contre une réforme des retraites les concernant aussi : « Votre intérêt, c'est d'entrer dans la lutte, d'être présent le 1er mai, de faire grève et de refuser d'accomplir les brutalité absurdes et cruelles que parfois on vous demande de faire, contre la déontologie de votre métier. »

Qu'aurait-on dit, qu'aurait-il dit si, je ne sais pas, Jordan Bardella ou Éric Zemmour en avait fait de même ? Mais pour la gauche, tout est permis.

Ce contre-pied de Mélenchon par rapport à sa rhétorique et sa clientèle traditionnelles est habile. Le contentieux entre les Insoumis et les forces de l'ordre est ancien et profond. Il n'est qu'à écouter le refrain bien connu de ses troupes : « Tout le monde déteste la police. » Ou rappeler les délires verbaux de ses lieutenants Léaument, Bernalicis ou Portes contre la police. On comprend donc que le leader émérite de LFI ait éprouvé le besoin de tenter quelque chose. Pas sûr, cependant, que les sermons du vendredi soir du père Méluche suffisent à rabibocher ces deux mondes.

Mais cet appel aux forces de l'ordre révèle aussi, comme parfois chez Mélenchon, une intuition politique plus intéressante. Avec un pouvoir considérablement affaibli qui n'a trouvé aucune solution politique à l'impasse dans laquelle il s'est placé avec cette réforme des retraites qui va plomber durablement le quinquennat, et une contestation qui se prolonge en casserolades à chaque sortie de ministre, les forces de l'ordre deviennent, comme lors des gilets jaunes, un point de fixation. D'un côté, elles restent le seul soutien légal du pouvoir ; de l'autre, elles attirent la hargne des manifestants insoumis ou Black Blocs. Dans cette situation, tout élément qui viendrait semer le doute dans ce maillon essentiel à la survie d'un pouvoir impopulaire peut devenir déterminant. Et c'est bien ce que Mélenchon a relevé et voulu exploiter, en vieux madré de la politique : « Si vous croyez que le pouvoir qui vous caresse la tête vous protégera, vous vous trompez. Voyez déjà comment ils ont méprisé les gendarmes, en disant que c'est parce qu'ils n'avaient rien compris qu'ils avaient confisqué les casseroles à des manifestants. » Mélenchon a bien vu tout le parti qu'il pourrait tirer de celle maladresse évidente du pouvoir et visé juste en mettant en exergue son mépris. Pour les policiers, il a même regardé plus loin : « Vous êtes appelés à ne pas avoir de vacances en région parisienne pour assurer la protection des lieux des Jeux olympiques. Vous n'aurez ni juillet, ni août. Vous laisserez faire ? Non, bien sûr, je suis sûr que non. » Une fois de plus, c'est bien vu.

Il y a peu de chances que policiers et gendarmes aient été hypnotisés par la vidéo de Mélenchon et se mettent à marcher derrière lui, lundi, sur l'Élysée. En revanche, tout cela nous dit quelque chose sur l'air du temps.

Frédéric Sirgant
Frédéric Sirgant
Chroniqueur à BV, professeur d'Histoire

Vos commentaires

32 commentaires

  1. Sacré Mélenchon ! C’est un grand Tribun ! même sans être de ce côté, il est plaisir de l’écouter, bien plus que Véran, Salomon, Borne, Attal, LeMaire, Darmanin, Castaner, ou bien d’autre édiles, etc….L’année d’une précédente élection présidentielle (2007 il me semble) quand un élu de Droite l’a obligé (un Franc Maçon a le droit pour Lui). à avouer sur un Plateau T.V. qu’il faisait parti du Grand Orient de France, j’ai tout compris …Mélenchon est En Mission pour canaliser les Gauches à l’extrême….au cas où, et c’est sans doute sa conviction ! ! ! Peut être que Mélenchon souhaite la France dans les B.R.I.C.S. ? J’aimerai lui poser la question !

  2. Demander la suppression des « régimes spéciaux » en matière de retraite par le sieur Mélanchon pourrait nous amuser, s il ne s’agissait pas de d’argent public, car ce monsieur n’a jamais travaillé et sa retraite sera le fait de régimes justement spéciaux !!!( tout comme Fabius, Juppé etc…) En fait c’est le pékin moyen , (qui a toujours travaillé ), qui entretien le train de vie de ces gens qui n’ont pas toujours été au top dans leurs fonctions.

    • La fortune de Mélanchon n’est plus à faire ni un secret pour personne. Il pourra vivre largement sans retraite.

  3. Ce rustre qui se voulait président ou premier ministre, ne connait même pas le statut des militaires dont font partie les gendarmes : pas le droit de grève, pas le droit de se syndiquer.
    J’espère que pour le 1 mai, ses « frères de combat » feront une quête pour lui payer un autre costume.

  4. Mélanchon n’est pas du tout ma tasse de thé mais il a 1000 fois raison ! Il y a longtemps que gendarmes , policiers et crs auraient dû se fondre avec le peuple !

  5. Mélenchon fait ami-ami avec les forces de l’ordre quand ça arrange sa rhétorique.
    Mélenchon est de plus en plus pathétique.

  6. Quoi que l’on pense de Mélenchon, il faut lui concéder une habilité certaine dans le domaine du piège tendu. Tout seul comme à l’habitude et en se voulant démarqué des braillards de la NUPES, il nous sert un improbable appel aux forces de l’ordre, sans risque pour lui mais dangereux pour le pouvoir. Il suffirait qu’un seul groupe de CRS ou de gardes mobiles l’écoute et baisse la garde pour qu’il ait gagné. Les conséquences pour son aura et sur la trouille de la macronie seraient sans doute immenses. Plutôt bien vu.

  7. La place des factieux est en prison, mais c’est vrai qu’il n’y a plus de places. Il faudrait peut-être rouvrir le bagne de Cayenne, cela ferait du bien à certains de travailler un peu

    • Non mais bien sûr qu,il a raison messieurs et mesdames de la police et de gendarmerie baissez vos armes et casques c, est la seule et unique chose intelligente à faire !

  8. Il se prend pour qui celui-là ? Qu’il aille se faire voir au Venuezela ou en Colombie et nous lache définitivement les baskets.

  9. Je ne suis pas spécialement pour ses idées, mais qu’est-ce que vous voulez faire pour vous faire entendre ?
    Ce n’est pas en faisant des promenades digestives qu’on va faire plier M. Macron.
    Il se moque vraiment de nous avec son « venez me chercher ». Lui donner une correction et en faire un martyr, NON, ce serait trop d’honneur. Il faut le faire revenir sur sa décision !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois