Les deux youtubeurs ont dépassé les 10 millions de vues sur leur chanson des gestes barrières. Leur objectif est atteint.

Rappelons-le, dans une vidéos postée, voilà de cela une semaine, les deux lurons annonçaient qu’Emmanuel Macron leur lançait un défi : celui de faire une vidéo dépassant les 10 millions de vues dans laquelle ils expliqueraient l’importance de faire respecter les salvateurs gestes barrières, gestes rituels pour acquérir les bonnes grâces de la déesse Santé.

Sous la forme d’une chanson, ma foi peu travaillée mais où l’humour ne manque pas, nous pourrions croire que les deux comiques ménagent la chèvre et le chou. Ils répètent plusieurs fois que leur but n’est pas de faire de la , et pourtant ! Répondre à une demande publique du président de la , si ça, ce n’est pas faire de la politique… Nos vidéastes participent grandement à la chose publique, et de bon cœur en plus. Ne nous y trompons pas, ils font rire, c’est vrai, mais leur poids médiatique associé à leurs idées en font les parfaits hérauts de la politique progressiste de notre Président. peut compter sur eux, c’est une astuce bien trouvée pour faire le lien avec la jeunesse française éduquée par YouTube. Avec le coronavirus, le Président semble avoir perdu cette jeunesse qui caractérise une minorité d’électeurs dans notre pays vieillissant.

Il suffit de regarder leur émission « La table Ovale : On parle d’Internet, de nos familles et c’est franchement passionnant » dans laquelle Carlito annonce avec beaucoup d’assurance, expliquant dans une transparence sans limite, leur cheminement de couple avant d’accepter leur premier enfant « Y a eu des avortements […] elle (la femme de Carlito) a été enceinte plusieurs fois avant notre premier enfant. » Dans le « YouTube Game », on avorte comme on boit un verre d’eau. Un autre exemple pour comprendre qui va aller tourner à l’Élysée. Dans « Des aveux terribles dans cette vidéo […] », ça parle sodomie, manger de vomi, partouze, (attention, Carlito avoue qu’il fume des joints mais précise bien qu’il ne faut pas le faire pour autant – morale du XXIe siècle oblige). Voila qui sont ceux que nos jeunes regardent et de qui Macron se sert pour lutter contre le virus…

Ils sont les purs produits de la pensée dominante où leur premier combat se tourne contre la haine et pour l’amour. Mcfly et Carlito vendent continuellement un discours moralisateur mélangé d’un individualisme parfait invitant ceux qui les écoutent à disposer de leur liberté absolument comme ils l’entendent mais sans oublier d’ajouter qu’il ne faut pas abuser avec l’ si jamais un verre d’éthanol se trouve sur leur tournage. Aussi, de nombreuse fois, ils donnent leur opinion politique et n’hésitent pas à clairement affirmer leur position politique de , souvent sur un ton suave du type « Soyez libre, envoyez du love partout autour de vous, le racisme, c’est mal ».

Le président de la République, essayant de sauver les vieux de la pandémie, est pris d’une crise de jeunisme aiguë. Afin de s’attirer les bonnes grâces de la jeunesse, il va recevoir chez lui ces deux loustics, pas si innocents que ça. On sauve les vieux, on fait rire les jeunes. Voilà la politique de Monsieur Macron.

2 mars 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Greta Thunberg, l’écologie adolescente

Greta Thunberg et ses pairs, adolescents éternels et révolutionnaires de salon, font fi de…