Des milliers de manifestants à Paris, des dizaines de milliers dans toute la France ; la deuxième journée de mobilisation face au a, semble-t-il, conservé sa dynamique.

C’est, une nouvelle fois, à l’appel de et de son mouvement Les Patriotes qu’à Paris, le gros des manifestants s’est réuni, cette fois-ci, place du Trocadéro, juste en face de la tour Eiffel. Au même titre que pour la première mobilisation du samedi 17 juillet, c’est une grande diversité sociale qui s’est rassemblée pour exprimer son refus du obligatoire.

Différence notable, la mobilisation n’était pas sous la forme d’un cortège mais d’un rassemblement face à une tribune. La totalité des avenues alentour étaient condamnées par la police, venue en effectifs raisonnables.

L’ensemble de la mobilisation s’est donc déroulée dans le calme alors que plusieurs intervenants ont discouru face aux manifestants pendant trois heures environ. Un seul heurt : une troupe de hooligans a réussi à s’infiltrer parmi la foule et s’en est prise violemment à quatre policiers, alors isolés du reste de leurs collègues. Ces derniers ont reculé jusqu’à ce qu’assistance leur soit portée.

S’il faut retenir une chose de cette protestation, c’est la détermination des manifestants à faire entendre leur voix. Après trois heures d’investigation et d’interviews, le message qui ressort est très clair : « Nous ne céderons pas ! » Autre fait notable, la présence massive de drapeaux français et la ferveur patriotique qui semblait se dégager de l’événement. Pendant des heures, le Trocadéro s’est retrouvé couvert de drapeaux bleu blanc rouge et « La Marseillaise » à résonné plus d’une fois. Voilà qui rappelle les premières heures du mouvement des gilets jaunes…

La province n’a pas, non plus, été en reste. Dans de très nombreuses villes de France, des manifestations ont eu lieu. Aix-en-Provence, Toulon (près de 3.000, selon Var-matin), Avignon (entre 3.000 et 4.000, toujours selon La Provence), Besançon (2.500, selon L’Est républicain, Caen (plus de 2.000, selon Actu.fr), etc. Au total, le ministère de l’Intérieur aurait comptabilisé 161.000 manifestants. Plus, en tout cas, que la semaine dernière…

Toulon
Aix-en-Provence
Caen

24 juillet 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.8 6 votes
Votre avis ?
96 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires