Sur fond de conflit meurtrier, la manifestation contre l’antisémitisme prévue ce dimanche 12 novembre à Paris donne lieu à une de ces commedia dell’arte dont notre classe politique a le secret. Jusqu’ici, en effet, c’était simple : l’antisémitisme, c’était Le Pen. Point. Qu’il s’en défende, qu’il ne soit pour rien dans l’affaire de Carpentras n’avaient aucune incidence. La gauche bombait le torse et hurlait dans les mégaphones, la droite suivait, le RN se cachait en attendant que l’orage passe et c’était reparti jusqu’à la prochaine manif antifasciste. Mais voilà, désormais, dans le spectre politique français, il y a les positions claires et les positions… euhhh, c’est compliqué !

À Renaissance, on se tortille

Du côté clair, la droite : le RN, Reconquête et les LR ont immédiatement soutenu l’idée de la manifestation lancée conjointement par la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet (Renaissance) et par le président du Sénat Gérard Larcher (LR). Pas de bruit dans les rangs, pas de dissidence, pas d’états d’âme, pas de grincements. Bardella a répondu parmi les premiers à l’invitation, Le Pen ira, Zemmour et Maréchal aussi, les LR idem jusqu'à cette précision, ce 8 novembre au soir : Larcher, qui avait appelé à l'unité et qui expliquait, récemment, à quel point il s'était trompé sur l'immigration, ne défilera pas aux côtés du RN ! Courage, fuyons ! Les LR suivront-ils ? En attendant, le bel élan se trouble dès qu’on déplace le curseur vers la gauche.

À Renaissance, on se tortille. Manifester contre l’antisémitisme ? Oui, mais pas avec n’importe qui, finasse le leader des macronistes de gauche Stéphane Séjourné. Il sera bien présent dimanche, mais « jamais je ne défilerai derrière la même banderole que le Rassemblement national, clame-t-il, la main sur le cœur. J'appelle solennellement les organisateurs ainsi que les partis politiques qui y participeront à ne pas être les complices de la banalisation d'un parti fondé par des antisémites. » Ça faisait longtemps. Il a son honneur, Stéphane Séjourné. « En tant que Secrétaire général de Renaissance, je m'y refuse », lance-t-il dans un mouvement de toge imaginaire. Porte-parole du gouvernement, Olivier Véran joue la même pièce : « À mon sens, le RN n'a pas sa place dans cette manifestation », tranche-t-il. En expert arboricole ultra-lucide, le porte-parole du gouvernement considère que Bardella n’a pas suffisamment condamné Jean-Marie Le Pen et que les « racines antisémites » sont toujours là. Mais le représentant du « en même temps » macronien Séjourné reste fidèle au dogme : « Maintenant, c'est une manifestation publique à laquelle chacun est libre en conscience de participer ou non. » Élisabeth Borne sera présente, mais Emanuel Macron hésiterait… Comme Larcher, Yaël Braun-Pivet ne veut plus l'unité à laquelle elle avait elle-même appelé !

Radeaux de la méduse

Mais c’est un peu plus à gauche que la tartufferie tourne au splendide. Le Premier secrétaire du fantomatique PS s’est fendu d’une déclaration commune avec deux autres fantômes : les écologistes et le PCF - sans LFI, donc. Ces trois micro-partis appellent finalement à participer à la marche, mais à l’abri d’un cordon « républicain » ! Cet utile et symbolique instrument séparera « tous les républicains et progressistes d’une part et le Rassemblement national et les forces d’extrême droite d’autre part, auxquels nous ne reconnaissons aucune légitimité à manifester contre l’antisémitisme ». Pour manifester, le RN et Reconquête, forts de près de 40 % des intentions de vote au premier tour des présidentielles, selon Harris Interactive, devront donc se passer de l’onction du PS et de ses alliés, les radeaux de la Méduse du paysage politique. Y survivront-ils ?

Personne, cependant, ne pousse l'artifice au point de LFI qui… refuse de défiler. Eh oui, « on ne lutte pas contre l’antisémitisme et le racisme dans la confusion », lance le communiqué du parti. Pas de confusion chez LFI, la vertu seule, on vous dit ! Et peut-être la mémoire. En 2018, Mélenchon n’avait pas été accueilli très gentiment dans la manifestation organisée après l’horrible meurtre de Mireille Knoll. Du reste, Mélenchon lui-même a le mérite de la franchise. Dans un message sur X publié ce 7 novembre, il n’évoque même pas le RN. Pas besoin de fausse raison, il donne la vraie : « Dimanche, manif de "l'arc républicain" du RN à la Macronie de Braun-Pivet, lance-t-il. Et sous prétexte d’antisémitisme, ramène Israël-Palestine sans demander le cessez-le-feu. Les amis du soutien inconditionnel au massacre ont leur rendez-vous. » Ben voilà, quand on veut être clair, on y arrive.

C’est si commode, l’extrême droite

Comme l’écrit Élisabeth Lévy sur X : « Visiblement, il est plus important d’exhiber sa belle âme que de montrer une France unie face à l’antisémitisme. » Tiens, et à propos, il vient d’où, cet antisémitisme ? De Versailles, de Neuilly-sur-Seine et de la France rurale ou des banlieues islamiques, celles qui votent massivement LFI ? C’est si commode, l’extrême droite, pour se refaire une virginité, faire la morale à la France sur les ondes des médias publics et gagner des sièges. Cela ne marche plus depuis longtemps, mais la gauche aime tellement ses traditions qu’elle n’en change jamais. Pavlov a enterré Marx.

11450 vues

08 novembre 2023 à 20:14

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

72 commentaires

  1. Rappelons nous  » je suis Charlie » le bal des tartuffes en 2015 aurait pu être le signal que cette tuerie gratuite cesse et prendre des dispositions sévères . Mais déjà à l’époque le pas d’amalgame nous a confiné dans les nons dits. Chemin faisant jusqu’à l’élection présidentielle le déni de nos élites de voir la réalité en face fût vain. Seul Éric Zemmour avait pris l’ importance de cette situation . Nous avons encore dans notre pays ce même déni . Nous n’aurons jamais de concorde tant les partis ne feront pas du régalien pour gouverner.Les partisans doivent comprendre que le ciment de notre cohésion sociale c’est la Patrie et qu’un régime présidentiel comme le fût Holland et Macron a détruit cette 5 ème République

  2. dans cette misérables parodie, nos amis juifs doivent être décontenancés, ce gouvernement ne protège personne, une marche contre l’antisémitisme qui se voulait rassembleuse au delà des joutes politiciennes, devient une foire d’empogne, pour savoir qui peut aller marcher contre ce fléau et ceux qui ne devraient pas, en France une part de ceux qui ont mis ce pays dans cet état, font encore des choix sur des sujets aussi important que les massacres et « chasses » que subissent nos amis juifs, j’ai honte de ce président du sénat qui veut rassembler en triant le peuple, de la macronie toujours au milieu du gué, je ne parle même pas des gauchos qui sont pro-hamas, eux par contre n’ont rien à faire là.
    Courage à nos compatriotes de confession juive, la France vous soutien, je dirais le peuple de France, pas le gouvernement.

  3. C’est une honte que des politicards de bas étages refusent que le RN manifeste dimanche. Quand à ce jeune monsieur qu’il devait être encore en culotte courte au moment ou JM Le Pen à été condamné à juste titre. Mais c’est vrai à ces politicards de gauche, que c’est leur fond de commerce de lutter stupidement contre le RN. Je rappellerai à ce jeune homme que le RN point vue électoral représente une grande majorité des Français et il les négligent

  4. Nos élites n’ont jamais fait de commercial ,car il est conseillé de ne jamais critiquer ses concurrents, car c’est contre productif !! Comme les électeurs sont traités comme une clientèle il serait bon pour eux , d’éviter d’en mettre une partie à la « poubelle » car une clientèle n’appartient à personne et les clients sont versatiles et peuvent être tentés d’aller voir ailleurs !!

  5. « À toute chose malheur est bon ».
    Cela permet la mise à jour de la liste de nos élites antisémites. Liste qui avait accumulé la poussière.

  6. Tous ces politiques dits « biens pensants » se réfugient derrière le fameux « Arc Républicain » pour masquer leur responsabilité dans la montée de l’antisémitisme. Si le président du Sénat avait jusqu’alors affirmé qu’ils étaient tous responsables de la situation actuelle, maintenant, il veut faire encore croire que ceux qui dénoncent à raison depuis plus de quarante années les dangers de la politique suivie sont dans l’erreur. Un peu de courage, monsieur Larcher, reconnaissez votre responsabilité et si vous aimez vraiment la France défilez aux côtés de ceux qui s’échinent à la protéger, sinon, c’est que vous préférez les ors de la République à la grandeur de la France. Puisse les électeurs, voir en cette mascarade, ceux qui veulent les sauver et les différencier des profiteurs.

    1.  » si vous aimez vraiment la France défilez aux côtés de ceux qui s’échinent à la protéger, sinon, c’est que vous préférez les ors de la République à la grandeur de la France. » Concernant Larcher, qui se gave des avantages du Sénat depuis une paye, la question ne se pose même pas.

  7. Une nouvelle démonstration de l’effondrement intellectuel et moral d’une grande partie du personnel politique qui n’a que la fantasmée lutte contre « l’extrême droite » pour exister. Une idée fixe, une pathologie, qui les empêche d’avoir toute analyse intelligente et tout discernement. Affligeant.

  8. Ce qui me fait le plus « rire » dans leur théâtre, c’est que les palestiniens sont aussi, dans leur majorité des sémites, et que les israéliens ne sont pas forcément tous des sémites!
    * Sémites = On appelle sémites tous les descendants de Sem, qui figurent auchapitre 10de la Genèse. Abraham, c’est-à-dire essentiellement les Juifs et les Arabes.
    **Sionistes =Le sionisme est un mouvement national d’une partie du peuple juif visant à la formation d’un foyer national juif, et à l’autodétermination du peuple juif en Terre d’Israël, correspondant à peu près à Canaan, à la Terre sainte, ou à la région de Palestine.

  9. On envoie Slimane le haineux représenter la France à l’Eurovision mais on ne veut pas défiler au côté des patriotes!
    Mieux vaut en rire qu’en pleurer….

  10. Manifestation, appel à tous les français , tous sauf ceux ci , ceux là , cela s’appelle l’union , paraît il

  11. Cela démontre la lâcheté le mensonge l’hypocrisie des politicards véreux au pouvoir et pour cause ils ont tout faux sur tout depuis des decennies

    1. « ils ont tout faux sur tout depuis des decennies » Pas tout. Le matelas de fric qu’ils ont détourné pendant ce temps, il est vrai celui-là.

  12. Cela a été vraisemblablement « revu » au sommet. La raison ? M. Morelle en cause dans le Figaro. Donc réactiver fissa « l’arc » ( Nupes, PC en tête pour lancer des injonctions ). Une noble cause salie par une médiocre querelle comme l’écrit Guillaume Tabard ( Le Figaro ). Qui est dupe ?

  13. Et pourtant…sans en remonter à certains souvenirs instructifs, sans en remonter à l’union d’une certaine gauche d’époque (Doriot, Déat, Laval) dans l’argumentaire, force est de constater que ce sont les soi-disant « waffen ss » d’aujourd’hui, à savoir, paraît-il, Reconquête et le Rassemblement national, qui nomment et caractérisent le plus exactement ce que sont en ce moment, en France, l’antisémitisme et son « atmosphère » et luttent contre…Les victimes du premier sont en train de s’en rendre compte…

  14. Et pendant ce temps là, les antisémites et anti sionistes se frottent les mains… une manif où chacun partira de son côté, désuni, fâché, en se tournant le dos. Notre classe politique donne une image écoeurante, l’union contre la barbarie aurait du faire consensus autour de cette seule idée de défense de notre modèle de vie et de notre modèle politique. Mais non, on se déchire, on a des pudeurs de donzelle et on refuse de voir que tout cela nous mène droit dans le mur. Pitoyable!

    1. Ils sont tous contre la barbarie, sauf évidemment si certains barbares ont le droit de vote, bien sûr.

Les commentaires sont fermés.