Ce lundi 25 juillet, Kamal Belbakkal était jugé en comparution immédiate à Agen pour violences avec arme, en état de récidive. Il a été condamné à 30 mois de prison, rapporte Sud-Ouest.

L'altercation a eu lieu deux jours auparavant. Logé par son frère à Villeneuve-sur-Lot, l'agresseur a fait remarquer au voisin de son frère d'arrêter de klaxonner trop souvent afin d'éviter de réveiller son parent qui travaille de nuit. Le ton est monté et les hommes en sont venus aux mains : Kamal Belbakkal s'est notamment saisi d'un balai, assenant un voire plusieurs coups sur la tête du voisin. En conséquence, ce dernier a écopé d'une plaie de 10 centimètres sur le crâne, suturée de treize points. Pour sa défense, l'agresseur a tenté de présenter des circonstances atténuantes : « Il avait la main sur mon œil, j’ai ramassé le balai par terre, j’ai levé le bras, je n’ai pas vu où je tapais. »

Le coupable était connu des services de

Le profil du détenu n'était pas inconnu au tribunal correctionnel d'Agen. Le quadragénaire, fiché S, avait en effet déjà été condamné à 3 ans et demi de prison en 2018 pour avoir poignardé un agriculteur en juin 2017. Il lui reprochait de laisser échapper des résidus de paille sur la route en contrebas. La victime avait ajouté qu'elle avait été poignardée au cri de « Allah Akbar », ce qu'avait contesté Kamal Belbakkal.

4971 vues

26 juillet 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.