Cliquez pour acheter

L'été : l'occasion pour beaucoup de se plonger enfin dans ce livre dévoré des yeux toute l'année sans pour autant avoir eu le temps de le lire. À cette occasion, BV vous propose une sélection de ses meilleures recensions. Aujourd'hui, Climat, la part d’incertitude, de Steven Koonin.

Alors que le dernier rapport du GIEC vient de sortir, avec son résumé pour les décideurs toujours aussi alarmiste, Steven Koonin, physicien-théoricien professeur à l'université de New York, membre de l’Académie des sciences américaine, était en visite en France pour la promotion de son livre à succès, traduit en français sous le titre Climat, la part d’incertitude (Éd. L'Artilleur). Invité par l’Association des climato-réalistes à donner une conférence, ses positions contestées sur la question climatique ont été critiquées par L’Express ou Le Huffington Post qui le qualifient de climato-sceptique, et de manière plus favorable par Judith Waintraub dans Le Figaro ou par l'European Scientist.

Cet ancien conseiller scientifique d'Obama réfute clairement l’alarmisme ambiant, aspire à un débat public transparent et note une approche scientifique absente, par exemple, du rapport pour les décideurs édité par le GIEC. Concernant ce rapport censé être une synthèse du trop volumineux rapport scientifique, il dénonce les présentations trompeuses qui y sont faites. Il prend pour exemple l’augmentation qui est donnée du nombre de décès résultant de températures plus élevées et souligne que la diminution plus importante du nombre de décès due à des températures moins froides y est complètement occultée.

Il remarque, cependant, que ce nouveau rapport est moins alarmiste que les précédents et qu’il revient à une fourchette d’augmentation plus réaliste. Elle serait inférieure à 2,7 °C globalement. Il en profite pour dénoncer l’alarmisme imposé en Europe et il précise, dans son interview pour l’European Scientist, « que ce n’est pas forcément la ligne de conduite la plus sage que d’opérer des réductions importantes et rapides des émissions ». Il fait, là, allusion à la stratégie du « net-zéro » imposée par l’Union européenne à ses États membres qui vise à obtenir une économie neutre en émission de CO2 en 2050. La récente interdiction de la vente des véhicules thermiques neufs à partir de 2035 en découle. Rappelons qu’en 2030, l’Union européenne ne sera responsable que de 7 % des émissions de gaz à effet de serre et que 60 % des émissions viendront du continent asiatique où la Chine, l’Indonésie, le Pakistan et l’Inde continuent de construire des centrales à charbon en grand nombre.

Concernant les événements extrêmes et leur origine systématiquement imputée à l’influence humaine, il rappelle que le passé n’en est pas dépourvu et qu’il est donc difficile de nous les imputer. Il rappelle également que l’influence des émissions anthropiques de gaz à effet de serre et aérosols ne représente qu’un pour cent de la perturbation du système énergétique de la Terre et que la variabilité naturelle de l’intensité du rayonnement solaire est également de 1 %. Il est donc difficile de modéliser tout cela et il précise que plus on avance dans la prise en compte des paramètres d’influence, plus l’incertitude des prévisions s’accroît. D’où le titre de son livre. Selon lui, si ces modèles sont utiles aux scientifiques, il n'est pas judicieux de s'appuyer sur eux pour prendre des décisions économiques concernant, notamment, le système énergétique.

Enfin, Steven Koonin rêve de ce qu'il appelle une « équipe rouge » qui pourrait, en toute impartialité, évaluer les rapports du GIEC.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 28/08/2023 à 11:21.

15989 vues

2 avril 2020

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

54 commentaires

  1. Le jour où nos politiques arrêteront de nous mener en bateau avec l’influence de l’action de l’homme sur le climat n’est pas encore arrivé. Mais, petit à petit, les gens qui se donnent la peine de réfléchir, sont de plus en plus nombreux. Vivement la grande bascule !!

  2. L’emprise communiste mondiale a lamentablement échoué après des centaines de millions de morts, ils remettent ça avec l’écologisme , n’oublions pas que nous autres occidentaux nous sommes leurs koulaks à éradiquer.
    Les méthodes ont changé , mais la promotion de la terreur reste est la même,

  3. Livre passionnant rédigé par un spécialiste d’un autre niveau que Jancovici le nouveau gourou de l’écologie, Koonin est aussi professeur à Caltech, qui est un temple de la science.

  4. Le terrorisme intellectuel est tel qu’il devient même impossible d’aborder le sujet dans des réunions amicales, voire familiales.
    L’intolérance est partout, surtout de la part de toutes ces personnes ayant subi des études de communication, marketing, qui sont »inculturées »

    1. Vous avez raison : Même à l’intérieur des familles, « ils » ont réussi à semer le terrorisme intellectuel mené par la trouille.

  5. Pollution USA faites ce que je vous dis pas ce que je fais USA deuxieme nation à polluée la planéte apres la CHINE USA seulement le dollar le reste on en a rien a faire DeGAULLE avait raison le probleme avec cette nation on les mets a la porte revienne par la fenetre avec une bouteille de COCA et un BURGER le grand CHARLES doit ce retourner dans sa tombe MACRON embrasse sans arret le C…des USA c’est le probleme

  6. Le GIEC est une immense manipulation dénoncée dans le livre remarquable de C. Gérondeau (comme par hasard édité aussi chez l’Artilleur, décidément seul éditeur auquel il est possible de s’adresser si l’on veut publier du politiquement incorrect), à commencer par son nom qui dans toutes les traductions de son titre officiel comporte le mot « expert », absent de son titre officiel : Intergouvernemental PANEL on Climate Change) ; il n’est en effet nullement constitué d’experts en climatologie, qui se comptent dans le monde entier sur les doigts d’une main, mais de représentants des 195 états qui lui en ont désigné, avec comme contrainte supplémentaire que les pays en développement y soient autant représentés que les autres, ce qui est évidemment une garantie de compétence ! La parité hommes/femmes/transgenres n’y a pas encore été imposée mais cela ne saurait tarder ! La manipulation ne s’arrête pas là, puisqu’il ose publier un « résumé » des conclusions des ses » travaux » qui n’est qu’un texte idéologique dénué de toute justification chiffrée. L’ONU en rajoute par la voix de son secrétaire général, tout aussi peu expert que moi, qui affirme que nous courons à la catastrophe, et l’UE impose des contraintes de plus en plus absurdes pour prétendument diminuer notre impact sur le climat, alors qu’il est au pire 10% de celui du monde entier. Et donc ces contraintes, pour un coût de plus en plus extravagant n’auront évidemment qu’un effet négligeable ; cette évidence accessible à un élève de CE échappe malheureusement à nos gouvernants. Le monde devient fou sous l’effet de la religion écologiste.

  7. Des menteurs, des escrocs qui n’ont pas étudié les paramètres de Milutin Milankovic !
    Et sur BFM, ils essaient de refaire le coup du décompte des morts du covid, avec le décompte des morts de la canicule en Juillet : grotesque annonce de 30 morts de la canicule !!! Comment le vérifier ?
    Quelle manipulation insupportable !

  8. Il est rassurant de s’appuyer sur des auteurs qui tels Christian Gérondeau et Steven Koonin nous confortent dans l’observation que nous nous faisons du pseudo réchauffement climatique et surtout des mesures ineptes et suicidaires que l’Europe s’impose et surtout veut nous imposer. Refusons déjà tout net cette marche vers l’automobile électrique et les constructeurs seront les premiers à faire marche arrière.

  9. Mr Koonin a bien fait de mettre en garde contre les mensonges des Dépressifs Soja du Apocalypto Climatique avec les rapports du GIEC qui sont mensonger et motiver par l’idéologie réchauffiste de la caste Climato Apocalypto démagogique avec les têtes d’affiche genre la Mongolita Greta Thunberg , la psychopathe et égérie des adulescents de Quotidien Camille Etienne , l’Arsène Lupin du climat Yann Arthus Bertrand , notre phacochère d’EELEV Yves Cochet , Jean Marc Jancovessie ou Sardine Rousseau et les célébrités du monde artistique comme Marion Cotillard ainsi que les médias d’extrême Gauche font du chantage au prétendu Réchauffement climatique obligeant les gouvernements à prendre des mesures liberticides contre les citoyens qui roulent au diesel , en essence et en hybride avec la connerie monumentale de la voiture électrique issu de l’esclavage des petits Congolais pour le cobalt …. Christian Gérondeau est très démonstratif dans ses livres contre les mensonges du GIEC et de cette caste de Dépressifs Soja qui refusent de voir que le prétendu Réchauffement climatique n’existe pas et que cette même caste vit dans le déni de la réalité !

  10. Au livre de Steven Koonin on rajoutera utilement celui de Christian Gérondeau « Le climat par les chiffres : sortir de la science-fiction du GIEC » paru aux éditions l’Artilleur.

  11. Ca fait longtemps que l’on sait que le giec ne repond pas a des raisons scientifiques, mais seulement à des fin politiques, ideologiques et surtout a la manipulation des peuples

    1. les fins ne sont qu’un peu politique, elles sont surtout économique. Toutes ces organisations sont alimentées par de grand groupe, contre le nucléaire c’est Gazprom, contre la viande c’est un fabricant de viande synthétique qui alimente L214.

  12. Merci Mr Steven Koonin de nous conforter dans notre idée que tout cela n’est que fantasmes destinées à effrayer le bon peuple et à lui imposer des taxes, encore des taxes, toujours plus de taxes, mais pour son bien, évidemment.

  13. Le principal GEF est la vapeur d’eau pour le plus grand bien de la planète Terre et des créatures qui s’y trouvent.
    Invoquer le fameux CO2 n’est qu’une fantastique manipulation et ne représente rien au regard d’une démographie galopante hors contrôle qu’il faudra bien stopper un jour.

  14. Abonder dans le sens de Cyrano24. Il en est du climat comme pour toute l’information française en général. Le français doit se plier à ce qui est porté par l’air du temps. Reflet d’un défaut de culture générale et de paresse intellectuelle qui évite de s’agiter les méninges. En matière de climat nos sachants ne raisonnent que par contraintes non argumentées en évitant soigneusement de considérer des évolutions naturelles incontournables : le changement d’orientation de la terre par rapport au soleil, le réchauffement naturel de la terre qui sort d’une période glacière. D’un bloc on nous serine : le réchauffement, c’est la faute de l’Homme. Qui plus est, ils ont tendance à brouiller les pistes en amalgamant qualité des terres, ce qui relève de leur exploitation savante par les professionnels aguerris qui ont tout intérêt à ce qu’elles restent productives sans détruire leur santé, et réchauffement du climat, une minime conséquence des écarts inévitables de la Vie humaine, écarts qui sont continuellement et naturellement corrigés au fil de leur découverte, sans remue-ménage comme c’est le cas aujourd’hui. Nos dirigeants, fautes d’idées innovantes , de niveau intellectuel suffisant et de projections dans l’avenir gouvernent par la peur. De la petite mesure de comptoir.

Les commentaires sont fermés.