L’inconfortable position des LR au Parlement européen

François-Xavier Bellamy déclarait, récemment, se sentir plus proche de la vision européenne de Macron que de celle de Marine Le Pen. Juppé, Raffarin et Cie ne sauraient dire mieux…

Il faut bien admettre la parfaite cohérence philosophique de cette position avec la motion que vient de prendre l’Assemblée de Strasbourg – et donc le PPE* ! – à l’encontre de la Russie, déclarant que celle-ci n’est plus un “partenaire stratégique”. Il est vrai qu’être premier fournisseur de gaz à un continent est de si peu d’importance ! Cette résolution condamne, dans un fourre-tout invraisemblable, tout de la Russie : sa politique étrangère, sa vie politique interne, sa puissance militaire, etc. Seule la production de vodka et de caviar échappe à la vindicte des euro-députés…

Votée à plus de 70 % des voix exprimées, cette motion est un exemple typique de la soumission de l’Europe de Jean Monnet aux USA ; USA dont on connaît les sanctions à l’égard de ces Russes qui ont l’odieuse prétention de vouloir exister. On leur souhaite bien du courage, car avant que les faucons américains ne prissent leur envol, d’autres essayèrent en vain de mettre à terre l’ours russkof ! Une fois de plus, Villiers a raison ! Lui qui dénonce dans son dernier ouvrage la mainmise des États-Unis dans la gestation et le fonctionnement actuel de l’Europe de Bruxelles et Strasbourg.

Bien sûr, ce vote semble aussi parfaitement idoine devant l’attitude de ces si chers amis américains qui menacent, ce jour encore, de prendre de nouvelles sanctions contre notre économie… Et, bien sûr, encore, chacun sait combien nous sommes envahis par les automobiles… russes, les smartphones… russes, les bœufs aux hormones et autre maïs transgéniques… russes, les avions instables… russes et autres trains qui se substituent à ceux d’Alstom et Siemens depuis… la sainte Russie.

On notera, à l’attention du même PPE, l’avis de Christian Saint-Étienne, ancien LR, donné dans une interview à RT : « Pour rivaliser avec la Chine et les États-Unis, le Vieux Continent, et notamment l’Union européenne, doit effectivement sceller un grand accord géostratégique avec la Russie. ». Afin de réaliser cet objectif, il recommande de lever les différends politiques entretenus actuellement. « Il faut dire à la Russie : “OK, vous gardez le leadership militaire sur la Crimée et sur le plan économique et social, vous vous entendez avec l’Ukraine, vous sortez du Donbass.” Et une fois que tout cela est fait, on fait un grand accord géostratégique avec les Russes. Parce que, sinon, c’est l’Europe de l’Ouest et la Russie qui, face à ces énormes boules américaine et chinoise, vont se faire écraser. »

Que Christian Saint-Étienne, ancien LR, issu du MoDem puis de l’UDI, développe des thèses parfaitement conformes à celles du RN et d’ENL ne manque pas de piquant après avoir entendu Bellamy, et après le honteux vote de cette motion antirusse par le PPE.

Selon notre économiste, « le choc des deux géants – la Chine et les États-Unis – qui se battent actuellement pour la domination mondiale va monter en puissance… Emmanuel Macron ne parle absolument pas de ce choc qui va de plus en plus structurer le monde… Sur la partie ultra-politique, il faut faire “l’Europe des nations”, c’est-à-dire qu’il faut le faire par l’intergouvernemental parce que je crois que la seule façon de survivre au plan mondial, c’est de garder les nations et les renforcer. » N’est-on pas, ici, dans une acception de l’Union européenne plus proche du RN que de LREM, cher Emmanuel Bellamy ?

* Vote des députés LR affiliés au PPE : 14 ont voté pour la résolution, 2 ont voté blanc, 3 n’ont pas pris part au vote.

À lire aussi

Accepter Orbán, mais rejeter le RN : où est la logique ?

Où l’on mesure combien ceci est jeu de dupes ! …