Editoriaux - Politique - Réflexions - 11 juillet 2019

Les six questions posées à l’humanité dont les réponses conditionnent sa survie et son harmonie

Six questions, essentielles, divisent les sensibilités sociopolitiques du monde actuel. Les deux premières sont inouïes, nouvelles, dans l’histoire de l’humanité, et ne se posaient pas il y a 60 ans. Elles sont, d’ailleurs, imbriquées mais peuvent aisément être réglées, pour peu que l’on donne une réponse positive à la troisième question qui, elle, au contraire, est aussi ancienne que l’histoire du monde.

1 Démographie : passée de 1 milliard d’individus à 7 milliards en 1 siècle (1910-2010), l’humanité ne doit-elle pas, pour la première fois de son histoire, se poser la question de la limitation de cette croissance ? Si elle septuple encore au cours du siècle à venir, peut-on imaginer ce que serait la vie (ou la mort) pour un humain au milieu de 50 milliards de ses semblables ? Et cette question pose aussi celle des flux migratoires de masse : faut-il les encourager, les subir ou les maîtriser ? Et qui en décide ?

2 Environnement : la seconde question est provoquée par la première. Comment permettre à cette masse humaine de vivre dignement, décemment et sainement tout en préservant les ressources naturelles, la biodiversité et la beauté de la planète, et l’humanisme dans les giga-villes ?

3 Nation et démocratie : quel est le territoire (région, nation, empire, mondialisme), la forme politique (autocratie, ploutocratie, démocratie), le mode de gouvernement d’un peuple (représentation, majoritaire ou proportionnelle, référendum) ?

4 Conception de l’homme, du citoyen, de l’Homo œconomicus (producteur, consommateur) : l’entreprise est-elle faite pour la nation ou pour l’homme ? Ou, à l’inverse, les nations et les hommes sont-ils les variables d’ajustement ? La chrématistique, la spéculation font-elles partie de l’économie ? Sont-elles licites ? À quelles conditions ? Que sont de justes rémunérations ?

5 Droit, égalité solidarité et justice : l’égalité des droits, l’État de droit, l’institution judiciaire, son insoupçonnabilité, son efficacité, la justice sociale. La confection de la loi qui devra être stable, claire et consentie (référendum obligatoire sur les sujets majeurs). Place et rôle des services publics. Redistribution fiscale.

6 Famille, instruction : qu’est-ce que la famille, le mariage, la parentalité ; quelle instruction, quel système éducatif, pour faire quel citoyen, quel être humain ; quelles valeurs promouvoir, quelle valorisation des fonctions et missions sociales ?

C’est la réponse à la troisième question qui conditionne la réponse aux cinq autres. C’est si vrai que la plupart des dirigeants du monde font tout ce qu’ils peuvent pour empêcher la liberté des nations : que ce soit leur souveraineté internationale ou que ce soit leur démocratie interne. Ces deux libertés étant naturellement intimement liées car de même nature.

À lire aussi

Le dilemme chinois (2) : un discours macronien confus et faible

Le discours de Trump à la Chine est simple, fort et sensé (mais oui), celui de Macron est …