Editoriaux - International - Religion - 18 janvier 2020

Les chrétiens sont persécutés partout dans le monde. On en parle ?

Depuis plusieurs années, le constat est cinglant : persécuter un chrétien est le jeu favori de certains. Cette terreur se voit partout dans le monde, en Chine et en Corée du Nord, les héritiers des heures glorieuses des pouvoirs communistes poursuivent les basses œuvres de leurs ascendants. En Amérique du Sud, les guérilleros antifascistes traquent les fidèles, qu’ils assimilent au démon capitaliste. En Afrique, en Europe aussi, des chrétiens sont victimes de la persécution au nom de l’islam.

Les derniers chiffres de l’Index mondial de persécution des chrétiens publié par l’ONG Portes ouvertes sont catastrophiques. Alors qu’en 2018, dans le monde, 245 millions avaient été victimes de persécutions, en 2019, ce sont 260 millions de personnes qui sont persécutées, parce que chrétiennes

Même si cette hausse peut être relativisée au regard de la baisse du nombre de personnes tuées (4.305 en 2018, contre 2.983 en 2019), force est de constater que si l’on prend une vision globale et non pays par pays ou région par région, les chrétiens sont les plus persécutés dans le monde. En effet, le crime commis contre des Rohingyas est inacceptable et impardonnable, mais il se cantonne à la Birmanie. En effet, les conflits entre sikhs et musulmans d’une part et entre chiites et sunnites dans plusieurs pays, mais aussi les crimes contre les yézidis, sont tout aussi odieux et inacceptables mais ils restent circonscrits à quelques pays.

Chaque jour, de très nombreux chrétiens sont persécutés dans le monde, mais comme par enchantement, un silence assourdissant couvre les exactions contre les fidèles ; ce silence est à l’image de l’hypocrisie occidentale qui se courbe face à l’islam. En effet, tandis que la Colombie, très majoritairement catholique, arrive en 41e position des pays où le nombre de ces persécutions est le plus élevé, le top 5 compte le Pakistan, la Libye, la Somalie et l’Afghanistan, soit 4 pays sur 5 musulmans. Le Burkina Faso, le Niger et le Cameroun entrent dans le classement et, plus généralement, les persécutions augmentent en Afrique, notamment de l’Ouest, où, selon le rapport publié par Portes ouvertes, « l’extrémisme islamique est le mécanisme de persécution prévalant dans ces pays ».

Mais, surtout, ne stigmatisons pas.

À lire aussi

Petite question à Danièle Obono, Omar Sy et Philippe Martinez : le terroriste Mickaël Harpon a-t-il été victime de violences policières ?

Non, Mickaël Harpon n'a pas été victime de violences policières, il a été tué suite à son …