Cette fois-ci, on est sorti du cercle de la raison. En effet, le texte de loi sur le passe vaccinal, voté nuitamment (la nuit, c'est bien) le 6 janvier, recèle certaines dispositions qui révèlent que l’on est, désormais, entré dans une sorte de de religion (les guerres de religion, c’est les pires, il paraît) contre les non-vaccinés. On en est presque à se demander si l’objectif n’est pas de lutter contre le covid mais d’arriver à amener les derniers récalcitrants à résipiscence. Ne pas être vacciné, ce n'est pas être hors la loi mais peccamineux. C'est pire.

Exemple de disposition prévue par la loi : les préfets pourront donc prendre des arrêtés pour exiger le passe vaccinal afin d'entrer dans un centre commercial ou grand magasin. L’étau se resserre : prendre un « canon » dans un bistrot, comme dit voulant faire peuple, sera déjà interdit aux nouveaux intouchables, mais l’on pourra pousser plus loin la persécution (pardon, le mot est lâché). Evidemment, ce type de mesure, prise à l'échelon départemental, n'aura pas pour but d'affamer les infames (cela dit, au passage, ça ne mange pas de pain) mais de limiter les risques de propagation du virus. Mettons. Et comme les préfets sont particulièrement remarquables et zélés lorsqu’il s’agit de déployer le parapluie protecteur (de leur carrière, surtout), nul doute que ce genre de mesure ne devrait pas traîner dans nos provinces, sitôt la loi promulguée.

Et c'est là qu'on se demande si la lutte contre le covid est bien encore le sujet. En effet, pour éviter de paralyser les magasins qui se verraient imposer le passe vaccinal et dont les salariés auraient du retard dans leur « schéma vaccinal » (c’est comme ça qu’on dit), le projet de loi a tout prévu : un justificatif d’engagement dans ce fameux schéma vaccinal sera suffisant, le temps de recevoir les doses requises. Faudrait surtout pas que la politique de l'emmerdement des non vaccinés crée des emmerdements au commerce, vous comprenez.

Mais on en déduit surtout qu’un justificatif d’engagement dans un schéma vaccinal vaudra temporairement passe vaccinal. Et comme le passe vaccinal est, par construction, un gage de protection de ses congénères, il en va donc aussi de ce justificatif. J'ai mon attestation - on imagine sur l'honneur -, donc je suis protégé et je protège mes collègues et les clients du magasin ! La France, pays de la Science et des Lumières, comme dit le chef de La République des Emmerdeurs (LaREM)… Enfin, j’essaye tout simplement de raisonner. Mais il ne faut peut-être pas. C’est donc bien cela : nous sommes sortis du cercle de la raison et entrés en de religion contre ces hérétiques de non vaccinés. Mais le Grand Vaccinateur veut la mort du pêché, pas du pécheur, c’est bien connu. Ainsi, l’hérétique qui montre sa bonne volonté, qui s’engage sincèrement dans un parcours d’abjuration, de conversion, de catéchuménat, a droit d'ores et déjà à toute la sollicitude de la communauté du grand tout et n’importe quoi, avant de pouvoir la rejoindre et de bénéficier de l'abondance de ses sacrements. Mais attention : il n’y aura pas de pitié pour les relaps.

Encore un doute sur cette entrée en de religion ? La mise en place d’un « dispositif de repentir » pour les personnes qui détenaient jusqu’alors un faux passe sanitaire et qui présenteront un justificatif d’administration d’une dose de vaccin, sous un délai de trente jours à compter de l’instauration du projet de loi. Vous me direz que la repentance, par les temps qui courent, n’a plus grand-chose de religieux.

6372 vues

6 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

108 commentaires

  1. .Du péché, pas du pécheur. Rien à voir avec la querelle de la pêche. Bonne trouvaille le LREM.

  2. Tout ce “cirque” nous pousse à comprendre que ce n’est pas tant pour nous protéger du virus ou pour protéger les autres pourtant VACCINES et SUR-VACCINES mais c’est pour nous faire PLIER car ce petit président de pacotille ne supporte pas qu’on lui résiste d’une part et que d’autre part, comme son mandat arrive à terme, il n’aura plus l’occasion de tyranniser son peuple donc avant ça, il a une grosse « ENVIE de nous EMMERDER” une dernière fois. De sa part « c’est énorme » comme dirait F. LUCKINY.

  3. Tout ce « cirque » nous pousse à comprendre que ce n’est pas tant pour nous protéger du virus ou pour protéger les autres pourtant VACCINES et SUR-VACCINES mais pour nous faire PLIER, car ce petit président de pacotille ne supporte pas qu’on lui résiste d’une part et que d’autre part, sa dernière HEURE approche, il ne pourra plus tyranniser son peuple. Donc, avant de nous quitter, il a décidé de nous « emmerder ». « C’est énorme » comme dirait F. LUCKINY.

  4. Je ne comprends pas. On ne peut légalement obliger un individu à la vaccination. Alors où sont les actions en justice?
    Et s’il faut un pass pour entrer dans un centre commercial ou un grand magasin, Amazon va se réjouir et les petits commerces également.
    Heureusement pour moi j’ai quitté le pays depuis longtemps et où je vis, pas d’obligation vaccinale pour aller au restaurant.

    1. Vous en avez de la chance !!! Puis je savoir quel pays ???
      J ai envie de quitter ce pays devenu fou.

  5. il y a un quasi consensus sur le fait que l’immunité collective est atteinte quand 60 % d’une population est immunisée
    les nouveaux prêcheurs de la nouvelle religion nous affirment pourtant que les 10% restants de non vac entretiennent l’épidémie ….
    les dirigeants d’aujourd’hui assistés de leur complices médiatiques peuvent dire n’importe quoi ….il n’est même plus nécessaire de le répéter ….chez les moutons , monsieur , on pense pas ….on broute.

  6. o
    la vaccination pour tous ». A écouter les jeunes, un grand ras le bol ; ça va péter m’a dit l’un d’entre eux ce matin au supermarché!

  7. Félicitations mr Michel !
    J’ai rarement eu l’occasion de lire un article aussi brillamment écrit !
    Vous avez raison de À jusqu’à Z ! (sans jeux de mots..)
    Ces milliards gaspillés pour des vaccins peu efficaces, et sans intérêt pour au moins 80% de la population, auraient fait tant de bien, dans nos hôpitaux, dans nos écoles, à nos forces de l’ordre, à nos militaires, aux plus pauvres d’entre nous, que cet état méprise ostensiblement, c’est honteux ! Ces gens sont odieux !

Les commentaires sont fermés.