« We believe in the strength of our democracy! »

Le Collectif de citoyens voulu par et désigné par tirage au sort sera chargé d’émettre des avis et recommandations pour contribuer à la stratégie de la campagne de vaccination anti-Covid-19.

Est-il la forme ultime de l’expression démocratique tricolore à laquelle faisait référence le Président lors de son adresse récente au peuple américain « détrumpé » et un peu déboussolé ?

35 citoyens(nes) tirés au sort, mais répondant cependant aux critères divers d’âge, de , de région, de niveau de diplôme, de catégorie socio-professionnelle et de type d’habitation, et ayant des avis différents sur la vaccination, est une véritable gageure ! La procédure demeure secrète, à tout le moins pour le citoyen lambda, même un tantinet sourcilleux…

Le résultat de ces choix très sélectifs devrait être porté à la connaissance des citoyens, c’est bien le moindre dans une ouverte. De même que nos 925 parlementaires sont connus – sinon reconnus – par la population, la photo de ce groupe ne prendrait pas plus de place devant le palais d’Iéna qui va les accueillir que celle du gouvernement sur les marches de l’Élysée.

Leur travail, sous l’égide du CESE – cette troisième assemblée représentative de l’arc-en-ciel socioprofessionnel français -, devrait débuter le 16 janvier. Comment vont-ils œuvrer, et surtout dans quel sens ? Sont-ils là pour sauver la campagne ou conforter les réticents ? Arbitres des convictions ou comité de salut public ? Toutefois, le résultat de leurs travaux ne sera rendu qu’à l’automne prochain. Qui ou quelle instance s’y intéressera alors ? Il rejoindra probablement, comme nombre d’autres, les poubelles des désintérêts publics…

D’ici là, beaucoup d’événements auront eu lieu et espérons que le Covid-19 et son nouveau cousin Variant se seront empalés sur les herses acérées et multiples des seringues !

10 janvier 2021

À lire aussi

Le Rafale, tel un couteau suisse ?

Notre fleuron aéronautique pourrait gagner la partie et recevoir le très recherché label s…