Grosso modo, la France compte 67 millions d’habitants. Parmi ces 67 millions, un collectif de 35 « citoyens » (on lit « 30 » et non « 35 », dans un communiqué du Conseil économique, social et environnemental [CESE] en date du 21 décembre, mais il semble bien que cela soit 35, et puis on n’est pas à 5 près…) va être tiré au sort dans les prochains jours. Ce collectif aura pour mission de « partager les préoccupations et interrogations de la société française », grosso modo, les préoccupations et interrogations de ces 67 millions d’habitants, si tant est qu’habitants de la France et société française soient raccord.

Donc, 35 citoyens. Qui dit citoyen dit, au minimum, listes électorales, si tant est que le mot « citoyen » ait encore un sens. Histoire d’avoir en tête quelques ordres de grandeur, en 2020, on comptait un peu moins de 48 millions d’inscrits sur les listes électorales (47,7, selon l’INSEE). Mais je dois être hors sujet, puisqu’on parle de tirer au sort ces 35 personnes (on va les appeler comme ça) à partir de numéros de téléphone. Or, tous les détenteurs d’un téléphone ne sont pas citoyens et tous les citoyens ne sont pas forcément détenteurs d’un téléphone. Mais bon, là, franchement, on cherche la petite bête. Et puis, ne sommes-nous pas tous citoyens du monde ? Et la lutte contre le Covid-19 est une cause mondiale dans laquelle, du reste, la France donne actuellement la pleine mesure de son talent et de ses moyens. La question, maintenant, est de savoir sur combien de numéros de téléphone on va sélectionner les 35 numéros gagnants. Le Point précisait, le 4 janvier, que le CESE n’avait pas répondu à ses sollicitations.

Donc, 67 millions d’habitants, 48 millions de citoyens inscrits sur les listes électorales en France. Et 35 personnes vont donc être tirées au sort. Roulement de tambour, le Loto de la démocratie va bientôt annoncer les numéros gagnants. Après le JT, sous contrôle d’un huissier de justice, franchement, cela aurait eu de la gueule. Jean-Pierre Foucault en smoking à paillettes ou Iris Mittenaere en robe fendue et décolleté plongeant ? L’option deux a notre préférence, mais c’est chacun son goût, et c’est pas le sujet. Chacun de ces tirés au sort représentera donc, en quelque sorte, 1.900.000 habitants de ce pays, 1.300.000 citoyens. Autrement dit, en pourcentage, ces 35 braves gens représenteront 0,000 052 % de la population française, 0,000 74 % du corps électoral. Toujours grosso modo, et à titre indicatif, chacun de nos 577 députés représente 113.000 habitants. Comme quoi la démocratie représentative représente moins que la démocratie participative version Macron. Remarquez qu’il est question de réduire le nombre de députés, mesure qui plaît toujours au bon peuple et qui ne mange pas de pain.

Mais ne nous risquons pas sur le terrain politique. Chacun en tirera la conclusion qu’il souhaite. Restons sur celui de la loterie. Justement, pour gagner au Loto, il faut avoir coché 5 bons numéros sur une grille qui en compte 49. Il y a donc 1.906.884 combinaisons possibles. Je n’ai pas fait le calcul, mais je fais confiance à une revue scientifique sérieuse. Pour gagner le gros lot, en plus, il faut avoir coché le bon numéro sur la seconde grille qui en compte 10. Donc, on a 1 chance sur 19.068.840, grosso modo, sur 20 millions de toucher le gros lot au Loto. Le sourire de Jean-Pierre Foucault ou d’Iris Mittenaere en prime.

De là à conclure qu’on a plus de chances de gagner au Loto de Macron qu’à celui de la Française des jeux, nous n’irons pas jusque-là. Mais, grosso modo, c’est un peu ça. Donc, ça vaut drôlement le coup. D’autant qu’il y a le sourire de Macron en prime.

5 janvier 2021

À lire aussi

Pas de passeport vaccinal mais un pass sanitaire !

Emmanuel Macron, à l’issue d’un Conseil européen, l’a annoncé jeudi : on réfléchit à la mi…