Non, M. Darmanin, les premiers coupables ne sont pas les passeurs qui sont d’épouvantables criminels. Après le drame qui a coûté la vie à 27 migrants morts noyés dans la Manche, le temps est venu des questions sans faux semblant. Les responsables de ces drames, de tous ces migrants noyés en Méditerranée ou dans la Manche, c’est le gouvernement auquel vous appartenez. C’est le Président Macron. Ce sont vos prédécesseurs et vos homologues européens. Vous aurez beau faire toutes les déclarations, écrire tous les tweets afin de criminaliser les seuls passeurs, votre politique laxiste est celle qui fait miroiter à ces dizaines de milliers d’Africains, de Syriens, d’Irakiens, d’Afghans qu’un eldorado existe en Europe.

C’est une accusation grave. Mais qui pourrait nier que si migrants il y a, si de jeunes hommes préfèrent tenter l’aventure plutôt que d’aider leur propre pays, si des mères de famille peuvent mettre en péril leur propre vie et celle de leurs enfants, c’est que la politique française et, par extension, la politique européenne n’ont rien fait pour les empêcher de tenter le pire. Bien au contraire, puisque tous ces migrants bénéficient d’une aide médicale et financière qui sont une véritable pompe aspirante.

Et puis, comment supporter que ces passeurs échappent à nos excellents services de renseignement et de police ? Il est pourtant possible de s’en saisir. La preuve : quelques heures après le naufrage, quatre passeurs étaient arrêtés. Qui peut se permettre de payer ces canots pneumatiques, des Zodiac™ de dix mètres ? Le ministre de l’Intérieur nous dit, mercredi, que 785 policiers, chargés de surveiller les plages, ont réussi à interpeller 671 migrants, mais 285 ont réussi à prendre la mer. Au risque de leur vie, pour fuir leur pays, fuir la France et espérer une vie meilleure sur le sol anglais dont ils connaissent, pour la plupart, la langue.

Mais enfin, comment peut-on tolérer de la part de nos dirigeants qu’ils laissent ouvertes nos frontières et laissent ceux qui sont arrivés sur les côtes de la Manche tenter l’aventure improbable d’une traversée à hauts risques ? Pourquoi laisser ces campements de migrants sur notre sol depuis tant d’années ? Tous ces hommes venus d’ailleurs sont des illégaux qui devraient être renvoyés le plus humainement possible dans leur pays d’origine.

Gérald Darmanin, en annonçant, mercredi, que 7.800 migrants ont été secourus dans la Manche depuis janvier, ne fait-il pas le constat de l’échec d’une politique migratoire qui n’existe pas ?Emmanuel proclame qu’il n’est pas question que la Manche devienne un cimetière alors que, le même jour, on apprend que 853 personnes ont réussi la traversée  illégale de la Manche dans la journée du 3 novembre.

La seule politique claire de notre Président est bien la langue de bois.

25 novembre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 7 votes
Votre avis ?
49 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires