Editoriaux - Politique - 27 novembre 2018

Le Cercle Audace : au carrefour des droites !

Ne dites plus “union de la droite” mais “alliance des droites”. Ne dites plus “Collectif Audace” mais “Cercle Audace”.

Ce lundi 26 novembre, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées à l’étage du Cardinal, un bar du IXe arrondissement de Paris. Tous étaient venus pour assister à la soirée de rentrée du Cercle Audace. L’occasion, pour son président, l’entrepreneur François de Voyer, de présenter au public les membres du nouveau conseil d’administration.

Fondé en 2014 , au sein du Front national, le Collectif Audace s’est peu à peu détaché du giron du parti politique de Marine Le Pen pour se situer au carrefour des droites et davantage s’ancrer dans la société civile. Pourtant, l’essence de ce mouvement d’entrepreneurs reste éminemment politique.

« Nous voulons œuvrer au dialogue des membres de la société civile, nous nous prononçons pour une économie enracinée, une culture de l’entraide et pour la promotion des valeurs conservatrices », précise François de Voyer dans son discours d’introduction.

Puis ce fut au tour des membres du conseil d’administration de se présenter : on y a retrouvé, notamment, Erik Tegnér, ancien candidat à la présidence des jeunes LR et ardent partisan de l’union des droites. Cette dernière était décidément à l’ordre du jour, puisque l’événement majeur de la soirée était bien le discours de Marion Maréchal sur l’alliance des droites, justement.

Pendant près de trois quarts d’heure, l’ancien député de Vaucluse a notamment fustigé « la droite française qui s’est malheureusement convertie dans les années 80 à la dérégulation et au primat de l’économie sur la politique en réponse à l’hégémonie communiste ». Pourtant, la jeune retraitée de la vie politique s’est montrée optimiste : “L’alliance des droites est-elle possible ? Je suis confiante. Car les divergences entre courants de la droite se réduisent. Notamment depuis la crise de 2008 et les limites à poser par rapport au capitalisme.”

Une soirée qui, en elle-même, est un pas vers l’alliance des droites puisque étaient présents à cette soirée des membres de Racines d’avenir (le collectif d’Erik Tegnér), de l’Avant-garde (mouvement créé par Charles Millon et Charles Beigbeder) mais également quelques têtes du PCD et des LR, sans oublier l’ancien directeur de cabinet de Marine Le Pen, le haut fonctionnaire Philippe Martel, Loup Mautin, coordinateur de “Terres de France”, le pôle Agriculture du RN, Damien Lempereur, porte-parole de DLF ainsi que l’économiste Hervé Juvin.

Avec, en invité phare, l’actuelle directrice de l’ISSEP, François de Voyer semble avoir bel et bien acté la métamorphose du Cercle Audace. Bien plus qu’un changement de nom, l’évolution partisane de ce groupe d’entrepreneurs est notable. Tous ont passé une bonne soirée et ont applaudi Marion Maréchal. Si on s’en doutait, les différents cercles de droite se parlent et se connaissent. Pour des résultats dans les urnes ?

À lire aussi

PMA, CETA : La République en marche serre les rangs en louvoyant

Comme si, après les gilets jaunes et les débordements algériens, le corps de l’État pouvai…