Admiratifs de la culture française, pleins d'affection pour leur pays, nombreux sont ces Français qui ont pourtant décidé de s'exiler, considérant que la France était devenue « invivable ».

Kublai, expatrié en Russie, et Loetitia, expatriée en Hongrie, disent ne pas reconnaître le pays dans lequel ils ont passé leur jeunesse. Exilés à l'Est, cette nouvelle vie les a convaincus. Ils témoignent au micro de Boulevard Voltaire.

 

13452 vues

10 septembre 2021 à 20:09

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

Les commentaires sont fermés.