Bien sûr, ils sont présumés innocents. C’est dit. Mais le parquet national financier ne va pas chercher par les oreilles l’homme de confiance et principal collaborateur du président de la République sans un minimum de biscuits. Le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler est mis en examen, ce 3 octobre, pour prise illégale d’intérêts. Il est, en outre, « placé sous le statut de témoin assisté du chef de trafic d’influence ». Une victoire célébrée par l’association Anticor qui avait porté plainte.

Quelques heures auparavant, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti était renvoyé devant la Cour de justice de la République, lui aussi pour « prises illégales d’intérêt ». Le ministre de la Justice a droit à deux s, « prises illégales » : à tout seigneur, tout honneur !

Les deux sont différentes. Alexis Kohler aurait pris position au nom de l’État au conseil d’administration de l’entreprise de croisières MSC dans laquelle il a travaillé et qui reste dirigée par des membres de sa famille. L’affaire qui rattrape Alexis Kohler, véritable tour de contrôle et homme de confiance d’Emmanuel Macron, ne fait que commencer. Si l’on en croit l’enquête du média en ligne Blast , elle pourrait éclabousser le président de la République, pourtant si généreux en leçons de morale, notamment durant son premier débat avec Marine Le Pen.

Dupond-Moretti est plus bêtement accusé d’avoir profité de sa fonction pour régler des comptes avec des magistrats auxquels il s’était opposé lorsqu’il était avocat. Une histoire de vengeance recuite et d’abus de pouvoir – présumés, cela va de soi ! En attendant, il innove. C'est la première fois qu'un ministre français en exercice est renvoyé devant la CJR, juridiction spécialement chargée de juger les ministres ou ex-ministres pour des crimes ou délits commis dans l'exercice de leurs fonctions. Il risque cinq ans de prison et 500.000 euros d'amende. Évidemment, le garde des Sceaux n'envisage pas de démissionner, conteste et se pourvoit en cassation.

Pour la Macronie, la température vient de descendre de plusieurs degrés et il ne suffira pas de sortir le col roulé pour réchauffer l’atmosphère. Le pouvoir a certes une certaine habitude. Face aux McKinsey, Alstom ou Rothschild, face aux accusations de mauvaise gestion voire de saccage du parc nucléaire, le pouvoir a pratiqué de la même manière : il s’est muré dans sa tour d’ivoire, attendant patiemment que les vents mauvais retombent. Mais ces affaires étaient complexes, elles ne touchaient pas de personnalités directement. Cette fois, il sera plus compliqué de se réfugier sur l’Aventin et de jouer, une fois de plus, le coup de la surdité soudaine.

Car les Français demanderont des explications. Sur la longueur de la procédure qui touche Kohler, par exemple : lancée en 2018, une première enquête du PNF a été classée sans suite en 2019. La procédure relancée par Anticor en juin 2020 n’aboutit que maintenant. Difficile, aussi, d’expliquer comment et pourquoi la décision de justice prise le 23 septembre ne parvient au public que le 3 octobre. Sur le maintien d’Alexis Kohler et de Dupond-Moretti dans leurs fonctions, enfin. Affaibli à l’Assemblée, affaibli dans l’opinion, contesté jusqu’au sein de ses troupes, désormais entouré de deux personnalités inquiétées par la Justice, Macron apparaît ballotté par la bourrasque alors que s'ouvre la session parlementaire. Jusqu’à quand les talents de mystificateur du Président masqueront-ils son mépris du peuple ? Le compte à rebours a commencé.

8613 vues

3 octobre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

51 commentaires

  1. Une remarque : madame Danièle Obono a été élue juge à la cour de justice de la République par l’Assemblée Nationale, sans doute à cause de sa neutralité et de son ouverture d’esprit. Face à elle, nul doute que le Garde des Sceaux devra manger son chapeau et avaler quelques couleuvres. Cela promet !

  2. Pour des affaires de ce genre, deux ans c’est peu, car pour une affaire de licenciement non justifié, j’ai passé des années avec mon avocat pour finalement aboutir à rien, mon avocat n’a même rien demandé pour son travail, et je regrette d’avoir entamé une procédure contre une société de logement alors que j’aurais été mieux inspiré en procédant contre le directeur et non la société. Il est parti plus tard à la retraite et moi, j’étais en procédure avec une femme nouvellle directrice que je ne connaissais pas et ne m’avait rien fait de répréhensible !!
    Donc, procéder contre des personnes et non des entreprises, des organismes, des administrations..

  3. Et pendant ce temps, les français anesthésiés et abrutis par les médias dansent dans les guinguettes comme en avril 40. Macron et sa clique ont bien raison d’en profiter.

  4. La présomption d’innocence ne contredit pas la suspicion. Sinon il n’y aurait jamais de procès en justice. Mais la compromission avérée de la macronie dépasse l’entendement de la tolérance. Alors les citoyens responsables, élus ou non, doivent tout faire pour qu’ils dégagent.

  5. Ce gouvernement va t’être celui qui a le plus de personnel en indelicatesse avec la justice et que ces dits individus vont rester rivés à leur siège !
    Pourquoi ne s’appellent ils pas tous Fillon, leurs affaires seraient réglées en 2 temps 3 mesures…
    Les quotidiens étrangers vont se régaler de pouvoir une de plus tacler la France donneuse de lecons !
    La fin des marches de l’escalier est proche… ils arrivent au tobogan qui va les précipiter dans les abîmes…

  6. Qu’on ne se fasse aucune illusion, il ne se passera rien, strictement rien. Si tous les politiciens macronistes devaient être poursuivis et condamnés, il ne resterait plus grand monde autour de Mr Macron. Et si les politiciens macronistes devaient répondre de leurs décisions ineptes comme la fermeture de réacteurs nucléaires ou la vente d’une partie d’Alsthom aux USA, Mr Macron lui-même serait sur la sellette. Alors, ils vont faire le dos rond, noyer le poisson, utiliser tous les procédés dilatoires pour retarder voire annuler les éventuelles poursuites. Et puis surtout, ils vont utiliser une stratégie qui a parfaitement marché durant le Covid et la guerre en Ukraine : la peur. À les voir s’exhiber en col roulé ou en doudoune, on devine qu’ils ont hâte de nous bourrer le crâne avec la sobriété énergétique, qui n’est que le résultat de leur impéritie et de leur médiocrité. Bien sûr, pour ces lumières, nous serons des citoyens intellectuellement limités, à qui il faudra tout apprendre, même à étendre notre linge, comme nous l’a gentiment expliqué Mr Legendre…

    1. Vous avez hélas peut-être raison. Mais pourtant nous ne pouvons pas laisser cette médiocrité et ces compromissions diriger notre pays.
      Nous de nos nous rassembler pour les chasser.

    2. Et si on se mettait à porter chemise et cravate, pour leur faire la nique. ( Avec un thermolactil en dessous évidemment ).

  7. La question à se poser, comme pour un grand nombre d’autres situations/cas, que font « nos » sénateurs et députés, ces élus a priori payés pour nous défendre, défendre notre pays, les institutions, ces garants de la loi et la justice, que font-ils donc, où sont-ils donc et à quoi donc sont-ils payés ?

  8. L’entourage de Macron c’est une chose, mais personne n’ose parler du financement de sa campagne électorale ;
    Comment à-t-elle été financée et par qui ???

    1. Très juste!
      Griveaux…une autre lumière, avait déjà dit en 2017 que les donateurs par CB étaient très difficiles à identifier…Et les bobos débiles et trouillards les ont réélus…

  9. « Le compte à rebours a commencé »
    J’espère que ce compte à rebours est quasi sur la fin et que l’on va être débarrassé de cet homme qui ne nous aime pas.

  10. Voilà du beau monde ..mais ils peuvent faire tout ..et mal leur protection est assurée .le jupiter protège en toutes circonstances .lamentable .inquiétant et moche ..et ces gens là osent critiquer …

  11. Pour la rapidité du PNF, n’est François Fillon qui veux. De plus, pour une extension d’une liste, hélas, non exhaustive, ne pas oublier Ferrand, Solère, Benalla bien sûr et tous les autres, nombreux dont le nom m’échappe et qui font partie de filoutocratie marconienne sans oublier ceux de la mouvance bayrouienne.

    1. bonjour , je serais bref ..
      ce n’est pourtant pas d’aujourd’hui qu’on est gouvernés par des gens comme ça , mais ça continuera encore et encore….

      1. La belle promesse de laver plus blanc que blanc est passée à la trappe… sans doute une pénurie de lessive !

  12. Macron, soutenu par un groupe élitiste qui n’osera jamais se désavouer et le désavouer malgré une gestion calamiteuse de la France, nantis nichés aux creux de leurs cocons, Macron couve dans ses équipes des délinquants à col blanc. Pourquoi se préoccuperait-il d’une délinquance à capuche ? Il observe une France mise à feu et à sang par des personnages au couteau entre les dents ou au FM à bout de bras mais ne bouge surtout pas. Il laisse ses ministres s’enliser dans ce bourbier qui ne fait que s’enrichir faute d’un chef digne de cette qualification. Qui plus est, chef qui enrichit le mouvement en tolérant une immigration incontrôlée et continue. Fort en verbiages, et puis…. je recherche ce qu’il sait faire d’autre. Toujours est-il : gestions désastreuses tant en politique étrangère qu’en politique intérieure.

  13. Une excellente suggestion que celle faite par l’un des commentateurs qui vous enjoint de faire un rappel, si possible exhaustif, des toutes les affaires qui entachent cette présidence detestable ! Et ensuite les lecteurs pourraient en faire la promotion via les réseaux sociaux ! >>Un bon moyen de promouvoir la vérité…

  14. la Vème République se résume très vite:
    – Seul De Gaulle a démissionné lorsque le peuple l’a désavoué dans les urnes et dans la rue …
    – Depuis Pompidou, ce ne fut que « vente » de la souveraineté française au plus offrant
    – Les différents « présidents » n’ont fait que se coucher devant les USA et s’inféoder à une soi-disante Union européenne
    – Tout s’est accéléré/amplifié/aggravé avec macron non seulement en mai 2017 mais aussi depuis qu’il louvoie dans la fosse à purin de l’UE
    – Vonderlayen, macron et biden sont les jokers de cette mondialisation qui n’a qu’une envie: faire des profits par tous les moyens: la guerre, la misère et l’effacement des nations …
    McKinsey est un épiphénomène, zelensky est un comédien qui se voit empereur et pendant ce temps là les « génies » du gouverne-et-ment de macron nous explique comment « vivre au quotidien …
    Stop ou encore ?

  15. Il ne se passera rien, ils resteront tous en place. Trouver un non corrompu sous Macron relève de l’illusion. Macron fera diversion comme à son habitude .

  16. Et Benalla ? Et bien d’autres affaires. Chacun a un dossier contre l’autre. On ne peut pas en supprimer un seul sans les supprimer tous.
    Il faudra aller les chercher tous ensemble…

  17. Pour enfumer le peuple il provoquera la dissolution de l’Assemblée nationale et le tour est joué. Donner un os à ronger aux toutous est sa marque de gouvernance.

  18. Pourquoi Dupond Moretti se pourvois en Cassastion ? Tout simplemen parce que le Procureur Général de la cours de Cassation part en retraite en janvier 2023 et que la nomination du nouveau Procureur Général est du ressort du…Ministre de la Justice !
    Ainsi Dupond Moretti nommera le Procureur Général qui sera chargé de le « blanchir », pardon ! De définir s’il doit aller en justice… Du jamais vue en France depuis 1789 !

    1. On est jamais mieux servi que par soi-même ! On voit bien que la soi-disant indépendance de la justice est une foutaise pour ceux qui savent manipuler en sous-main .Tout cela va encore un peu plus éroder la confiance du peuple envers ses institutions !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter