Des députés LR et LREM ont quitté, jeudi matin, une table ronde consacrée à l’impact de la crise du Covid-19 au sein de la jeunesse, organisée dans le cadre de la commission d’enquête sur le Covid-19. Ils entendaient ainsi protester contre la présence, voilée, de Maryam Pougetoux, vice-présidente du syndicat étudiant UNEF.

Au micro de Boulevard Voltaire, réaction de Jacques Smith, délégué national de l’UNI, qui dénonce les dérives « indigénistes et décolonialistes » de ce syndicat d’extrême gauche, « qui ne parle plus aux étudiants mais aux minorités ».