Le grand public ne connaît peut-être pas le général Yakovleff, et c'est dommage. D'autres officiers généraux français, plus fascinés par la lumière des médias probablement, se sont arrogés les ronds de serviette sur les chaînes d'information : on peut citer Jérôme Pellistrandi, de la Revue Défense nationale ; Vincent Desportes, remarquablement lucide jusqu'au moment où il a dit que nos soldats n'avaient pas le bac (anachronisme générationnel). Il y a aussi, évidemment, Dominique Trinquand, expert en tout, calé en rien, qui fut rédacteur du programme défense de en 2017.

Michel Yakovleff n'est pas de ceux-là. Parfaitement bilingue en anglais, auteur d'un manuel de tactique de référence, ce n'est ni un béotien des relations internationales, ni un expert de salon. C'est un officier de Légion étrangère qui connaît bien le terrain, mais a également servi longtemps dans les états-majors de l'OTAN. Il n'aime, semble-t-il, ni les coups de menton ni le buzz.

Sa récente déclaration n'en est que plus surprenante à première vue. Le général vient en effet d'affirmer, le 17 août, sur LCI, que non seulement nous devrions donner des missiles sol-air aux Ukrainiens, mais que nous devrions également fournir des troupes pour les employer. Son argumentaire se tient et il le martèle calmement : c'est un matériel complexe à utiliser ; c'est une capacité clé pour protéger les populations ; et le fait de refuser d'être « co-belligérants » est une façon d'approuver le discours russe.

Certes. Pour autant, l' n'est pas un pays innocent attaqué par un loup russe sanguinaire : cela, c'est le discours americano-ukrainien, et on sait que les deux camps mentent en permanence. Par ailleurs, l'emploi de l'artillerie sol-air par des soldats français serait un signal sans équivoque, alors même que nos généraux viennent de dire que l' avait besoin de remonter en puissance. Enfin, oui, comme le dit le général Yakovleff, l' est seule à verser son sang, mais ce conflit est-il le nôtre ? Est-ce la peur irraisonnée d'une armée russe qui semble pourtant perfectible ou le simple bon sens qui nous poussent à ne pas envoyer de troupes au sol ?

Nous nous sommes déjà, selon le cruel mot de Viktor Orbán, tirés dans les poumons avec un train de inepte, dicté par la pure idéologie. Allons-nous ajouter l'engagement de soldats français ? L'opinion publique y serait prête : on lui a tellement martelé qu'il fallait « être en solidarité » avec l'Ukraine... mais les armées ?

Que cherche un intervenant de ce niveau, en assenant des messages aussi forts. Peut-être veut-il pousser le pouvoir politique à assumer sa ligne de conduite soumise à la propagande américaine ? Cela mériterait une explication...

20102 vues

22 août 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

35 commentaires

  1. Les américains ont gagné les deux guerres mondiales ?
    Morts au combat en 14/18 : 55000 – 60000 de maladie
    Morts au combat ( en Europe ) :383000.

    Russes : 8600000 soldats. et 20 millions de civils
    C’est en grande partie le matériel américain qui a plutôt gagné la guerre, mais nous avons remboursé avec les intérêts.
    Les bombardements américains et anglais ont fait plus de morts civils en peu de temps, 70000, plus que les Allemands en 4 ans.

  2. Tant qu’une poignée de généraux à la retraite en mal de notoriété en restaient à brasser de l’air sur les chaînes d’information on pouvait se contenter de sourire. Mais dès lors que certains donnent des signes de folie furieuse, il faut d’urgence envisager des mesures psychiatriques radicales.

  3. L’ Ukraine fait-elle partie de l’Union européenne? De l’Otan? A ma connaissance, non. Alors qu’avons-nous à aller nous engager de manière formelle dans ce conflit qui signerait la mise en mouvement d’un engrenage mortel pour la terre entière?
    Mais insidieusement, il semblerait que notre président y soit tout à fait favorable et nous y prépare. Il n’est que de songer à son discours pour le 78ème anniversaire de la libération de Borme-les-Mimosas, il y a trois jours où il déclarait: » Il faut accepter de payer le prix de notre liberté et de nos valeurs… » On ne saurait mieux dire dans l’ énoncé évocateur d’un bouleversement majeur à venir.
    Une manière comme une autre de faire passer en pertes et profits la quasi faillite du pays, son insécurité latente, l’inflation galopante, et surtout l’incurie de son gouvernement et de lui-même.

  4. En tant qu’ancien officier général moi-même, je trouve cette attitude parfaitement ridicule, pédante et surtout éminemment suicidaire. En effet:
    – d’une part la France n’est absolument pas concernée par cette guerre d’autant que pour partie la Russie est dans son bon droit et que nos relations n’auraient jamais dues se dégrader si nous n’avions pas eu un président irréfléchi, inféodé et fantasque ;
    – d’autre part, quoiqu’en dise monsieur Florac, les Français ne veulent absolument pas s’engager dans cette folie macronesque et l’opinion publique est bien loin d’y être prête, du moins hors des cercles parisiens;
    – enfin, et presque surtout, parce que l’armée française ne fait aucunement le poids car inéluctablement on commencerait par quelques spécialistes et on finirait par envoyer les quelques rares divisions que nous détenons encore et en réaction justifiée l’ « ours brun » ne manquerait pas de lancer quelques missiles hypersoniques kindjal sur nos villes. Pour la France, il serait aussi inconvenant de mourir pour Kiev qu’hier de mourir pour Dantzig !

  5. La folie n’a plus de limite dans notre pays. Je propose que nos généraux et nos politiques avec leur famille ( enfants et petits enfants ) partent en Ukraine et fassent eux seul la guerre contre les russes à défaut de passer par la case asile ou nous devrions encore les payer. Il n’y a pas de mots pour ces imbéciles qui n’ont pas connu la vraie guerre .

  6. J’étais très inquiet sur l’état de la Grande Muette avant de lire le livre «  Armée, ta dignité fout le camp ! «  écrit par l’auteur Redfire , un ancien mitaine français qui a servi 15 années .. maintenant que j’ai refermé le livre , je suis écœuré . Non pas que je m’attendais à des révélations fracassantes basées également sur l’aigreur et les ressentis de l’auteur , on se doute bien que rien n’est parfait en ce bas monde ( surtout en Macronie ) mais à ce niveau là, je dois dire que cette lecture m’a quand même désespéré du haut de mes 70 balais

  7. En France nous avons des spécialistes en tous !! Pendant le COVID ils étaient sur les plateaux de télé , maintenant ils sont remplacés par des experts sur l Ukraine et tout ce beau monde Blablate avec assurance pendant que ceux qui vivent la situation se font tuer !! C’est indécent ,ce n’est pas de l’information mais de l’autosatisfaction

  8. Sommes-nous en guerre contre la Russie ? NON Sans doute ce général d’origine russe a-t-il un problème à régler avec son pays d’origine

  9. Qu’attend ce général pour s’enrôler dans l’armée de Zelinsky ? Il manque de chair à canon. Quant à embarquer la France dans un conflit avec la Russie ce ne sont pas les quelques canons Caesar qu’il nous reste qui nous ferons gagner la guerre. Encore u doux rêveur va-t’en guerre façon Macron.

  10. Si ce « général » veut faire la guerre ; rien ne l’empêche de prendre les armes et d’aller en Ukraine se battre . La connerie est infiniment plus fascinante que l’intelligence , l’intelligence à des limites , la connerie n’en a pas . Et je ne parle pas de « Foutriquet 1er » qui se mêle de choses qui ne regarde pas les Français .

  11. En réponse à ce va-t-en guerre (pour les autres….) je lui répondrai que je ne me sens pas solidaire de l’Ukraine qui n’a pas respecté les accords de Minks de février 2014. Quand on fait une « connerie » on l’assume et on ne demande pas aux autres de le faire à sa place ! Zelensky est un agent US qui envoie le peuple ukrainien se faire tuer (9000 militaires morts depuis le début du conflit) pour installer des bases OTAN face aux frontières russes, c’est un criminel certainement grassement rémunéré (par US) sur des comptes de paradis fiscaux. Les militaires français n’ont rien à voir dans ce conflit et n’ont pas à se faire tuer pour des irresponsables qui ne respectent pas leur parole, il y a eu déjà trop de morts au mali pour un résultat nul et nos soldats seraient plus utiles dans les banlieues.

  12. Non notre armée et nos soldats n’ont rien à faire en Ukraine .,à côté du président saltimbanque ..et puis ..le mot nazi me gêne profondément .pour la Russie et les russes .

  13. Il est clair qu’étant vladimirophile et me battant pour faire comprendre que ces « vatenguerres » auraient mieux fait de faire respecter le traité de Minsk (et qu’ils sont donc coupables de ce qui arrive), priant pour les milliers de civils tués dans le Donbass, j’ai du mal à comprendre ce général!

  14. Comme il est dommage que tous ces généraux qui, pour la plupart, ont fait St Cyr, l’Ecole navale ou l’Ecole de l’air et de l’espace et qu’ils n’aient pas ce bon sens de prôner un rapprochement avec la Russie où nous avons beaucoup de choses en commun plutôt qu’avec ces Yankees qui n’apportent que le chaos partout où ils passent, ne serait–ce que par notre histoire comme par exemple l’expédition Normandie-Niemen et bien d’autres. Le président ukrainien est un menteur et invente des mises en scène pour attirer l’attention de la Communauté internationale comme en Bosnie ou au Kosovo, même scénarii. C’est absolument rageant de devoir se tourner vers des pays du Golfe qui sont les pires pays en matière du droit humain. (Personne ne dit rien pour l’organisation de la coupe du monde de Foot au Qatar) bref, il y aurait tant à dire.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter