Migrants dans les campagnes : ces marques qui mettent la main au portefeuille

Panorama_lagrasse_village2
Cet article vous avait peut-être échappé. Nous vous proposons de le lire ou de le relire.
Cet article a été publié le 28/10/2022.

Le projet d'installation de migrants dans nos campagnes est bien beau sur le papier mais, outre les problèmes de vivre ensemble qu'il suscite, ce vaste plan a également un coût. Impensable, pourtant, de reculer devant ce magnifique programme humanitaire. C'est pourquoi un grand nombre de marques ont décidé d'y participer en apportant à l'État l'aide financière dont il a besoin pour donner à la France le nouveau visage dont il rêve.

L'État impécunieux a trouvé les moyens d'accélérer l'immigration en France. De nombreuses grandes marques participent au financement de l'installation de migrants dans nos campagnes.

Prenons le cas de Callac, en Bretagne, par exemple, et son projet d'hébergement de migrants largement dénoncé dans nos colonnes. Ce projet est lancé par le fonds de dotation « Merci », soutenu par des entreprises privées dont le nom mérite d'être évoqué au grand jour : l'agence de voyages Les Ateliers du Voyage, la marque d'habillement Sézane, le champagne Fleury, la bière artisanale La Parisienne, le groupe d'expertise RBA... liste non exhaustive (consultable ici). Des entreprises qui - accordons-leur le bénéfice du doute - ne savent peut-être pas elles-mêmes comment est employé leur argent...

Un fonds de dotation « philanthropique »

Nous n'aurions sans doute jamais entendu parler de Callac sans une certaine Marie-France Cohen, créatrice des magasins Bonpoint (vêtements pour enfants ; l'entreprise a été revendue depuis). Philanthrope au grand cœur, elle se déclare « convaincue que le luxe suprême, c'est de se donner » et lance d'abord un projet humanitaire à Madagascar, avant de s'intéresser à la France. Avec ses fils, afin de « faire comprendre aux Français que l'arrivée de ces réfugiés est une chance et pas un danger », elle mène, « en 2018, une réflexion collaborative en vue de repenser l'accueil de ces populations » par le biais de son fonds de dotation Merci. Une structure particulièrement souple. Selon un avocat fiscaliste spécialiste des fonds de dotation contacté par BV, « c'est un statut juridique qui a une redoutable capacité fiscale et qui permet pas mal de choses : défiscalisations extrêmement avantageuses (jusqu'à 60 % des dons pour les entreprises et 66 % pour les particuliers), exonérations des droits de mutation et contrôles extrêmement légers - contrairement aux fondations "reconnues d'intérêt public" ». Sans compter que ce fonds de dotation Merci utilise, par ailleurs, le recours au mécénat de compétence qui permet, encore une fois, une défiscalisation plus qu'intéressante...

Un système juteux, donc, pour cette famille qui trouve là un moyen de satisfaire ses ambitions humanistes. Mais qui prive l'État d'une source de financement tandis que le contribuable français, lui, est tenu de supporter le poids d'une immigration incontrôlée. Notre consœur Clémence de Longraye évoquait, dans ces colonnes, les 690 euros quotidiennement déboursés par l'État pour la simple rétention administrative des clandestins qui arrivent en France. Un chiffre à ajouter à ce que coûtent réellement ces installations, à bien plus long terme, de migrants dans les territoires ruraux, installations voulues par Emmanuel Macron. Gérées par le gouvernement avec l'aide d'associations du nom de « projet Horizon » (famille Cohen) ou encore « Aurore » à la manœuvre pour la construction d'un CADA (centre d'accueil pour demandeurs d'asile), à Saint-Brevin-les-Pins, par exemple, ces associations vivent sous perfusion d'argent public versé par les départements, l'Union européenne et d'autres organismes d'État, en plus du soutien d'entreprises privées.

Pas de grand projet philanthropique à Saint-Brevin mais, là encore, des partenaires privés dont le nom mérite d'être connu : les magasins Bonpoint, L’Oréal, JP Morgan, Fondation Carrefour, Fondation Placoplatre, Total Foundation, Biocoop, Comme des papas, Conforama, la Fondation Monoprix, Axa, Harmonie Mutuelle, IBM œuvrent aux côtés de l'association Aurore pour installer des hébergements de migrants déjà construits à Goussainville, Nanterre, Aurillac, Orléans, Montargis, Beaugency...

Et des projets à venir

Le fonds de dotation Merci a publié une carte intitulée « À la recherche du village Horizon ». Elle fait la liste des sites repérés par l'association dans le cadre d'« une recherche active d’une commune d’accueil pour Horizon ». Y figurent Strasbourg, Dijon, Poitiers, Les Aix-d'Angillon, Grenoble, Nantes, Esplas-de Sérou, Châteaudouble, Saint-Jean-Mirabel, Montendre et d'autres communes. De quoi multiplier les projets d'installation de migrants partout en France....

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 28/08/2023 à 11:17.
Sabine de Villeroché
Sabine de Villeroché
Journaliste à BV, ancienne avocate au barreau de Paris

Vos commentaires

132 commentaires

  1. Un jour viendra… Bien répartis dans nos campagnes, bien parés par des stocks d’armes bien camouflés, un Komméni se présentera. E. Macron, son support logistique, lui déroulera le tapis rouge. La France chrétienne adoptera les dogmes musulmans, par obligation. Des dirigeants plus heureux aux commerces florissants.

  2. Il y a eu une plus forte abstention à la présidentielle et ils ont voté les mêmes ordures aux législatives, dans les campagnes c’est grâce à cette abstention que Macron a été élu et réélu…qu’ils ne se plaignent pas ils ont ce qu’ils cherchaient… et ils font plaisir à Hidalgo à Paris etc….

    • Ben Non , c’est dans les petites villes de province que le RN a fait ses meilleurs scores , contrairement aux métropoles .

  3. Le grand remplacement moraliste avec nos impôts que du bonheur cacher moi ces chances pour la France que je ne saurais voir….

  4. Il ne vient pas à l’idée de ces grandes marques (qu’une fois l’économie française effondrée, que les Français essorés par les taxes, le » blocage » de leurs comptes en banque et de leurs assurances vie, que le FMI s’occupera du pays) que les Français ne pourront plus acheter leurs produits… Mais sans doute ces Marques iront-elles s’installer à l’étranger. Quant aux Gaulois, ils vivront de l’aide alimentaire des pays riches, des sacs de riz et des promesses de Macron. Ceux qui ont voté pour lui se nourriront de vent, mais ils y sont habitués…

  5. Regardez la carte de l’Afrique et celle de l’Europe et vous comprendrez que pour faire venir tout ces demandeurs d’asile , il va falloir se serrer car nous allons manquer de place !!!

  6. Tout cela est la même logique, plus de population, plus de consommation, plus de bénéfices, justement à propos de migrants je suis à la campagne mais hier sur son vélo tout neuf, j’allais dire c’est à ça qu’on les reconnait, mais c’est un peu vrai, m’a demandé sa route en anglais voilà encore une richesse et une chance pour la France, il ne parle pas français on peut se demander quel est son avenir. Je sais mes petits enfants dont les parents ont quitté la France dégoutés faisant fi de notre histoire remontant au XV ème siècle et sans doute bien avant, se sont retrouvés au lycée international sans connaitre l’anglais mais ils ont été bien secondés et ont vite appris et n’ont pas pris de retard.

  7. Il est grand temps de revoir ces financement de ces ONG qui nous coutent un pognon de dingue et qui plus est servent pour certain au francocide voir comme preuve les secours versés aux pays ayant subit des catastrophes dont un bon nombre n’ont jamais reçus la moindre aide. En France ces sommes fabuleuses pour les petits Français que nous sommes ne font que faire appel qu’à des volontaires pour venir migrer vers le pseudo eldorado tout en laissant passer certains avec des idées pas racontable.

    • il suffirait que ces marques donnent de l’argent aux français qui ne trouvent pas de travail dans ces villages et des aides pour s’installer, mais voilà on préfère  » l’autre « , on se sent tellement bien quand on pense être humaniste, en oubliant confortablement son prochain , son propre peuple !!
      Ne pas oublier que, cerise sur le gâteau, ces sociétés obtiennent une réduction d' »impôt !

      • Tâchez de commettre un acte à HVA (haute valeur ajoutée) car pour les actes d’horribilité allant de « moyenne à élevée » vous resterez dehors avec éventuellement un bracelet !..

    • quand c’est possible, oui, sinon le mieux est d’organiser des manifestations avec les citoyens du village ou bourg, Mr Bernard Germain a fait un livre qui donne les marches et démarches à suivre ( Partout Callac )

  8. « un grand nombre de marques ont décidé d’y participer en apportant à l’État l’aide financière dont il a besoin pour donner à la France le nouveau visage dont il rêve » : à coup de défiscalisation, par exemple. Ce qui veut dire, à tous les coups, à la charge des contribuables français….

  9. Ces grandes marques qui favorisent l’immigration dans nos zones rurales sont en cheville avec les patrons des sociétés qui emploieront ces gens et les paieront à coups de lance pierres en leur imposant des conditions de travail dégradées voire dégradantes. Les Français verront donc leurs salaires baisser, le nombre d’heures de travail et années de cotisation augmenter. Les immigrés forment également une formidable clientèle potentielle pour ces marques. Une stratégie adoptée depuis longtemps par un Georges Soros dont notre président est un fervent élève et admirateur comme ses collègues européistes. La seule alternative qui reste pour lutter contre cette nouvelle forme d’esclavagisme est la guerre civile, ce dont les organisateurs de ce système se moquent éperdument.

    • Exactement ce que devrait dire tout « médias » honnête ! … OUPS ! il semble que ce soit devenu impossible d’en trouver un car trop « engraissés » par nos impôts

    • Le vote mon cher le vote et aux prochaines élections ce sera la même chose éliminer d’entrée de jeux ceux qui seraient capables de redresser le pays pour se limiter à un duel de médiocres et de parvenus. Et si vous regardez de près et faites vos compte vous verrez qu’entre les politiques nationaux et locaux, la fonction publique et toutes les structures et associations qui vivent de l’argent public plus de la moitié de la République à intérêt que toute cette pagaille perdure leur rente à vie est en jeux. C’est ce qu’ils ont appelé il n’y a que quelques années, « La démocratie à un coût » et cela nous le payons aujourd’hui, bien qu’ils ont trouvé un autre cheva de bataille « le réchauffement de la planète » sauf que cet argument là aura de lourdes conséquences durant de longues années sur l’ensemble de la population toujours aussi stupide pour continuer à croire et à voter pour tous ces ignobles fainéants de la politique pour lesquels l’argent coule à flots sans comptes à rendre et sans aucune responsabilité même et faisant péter régulièrement le 49.3 .

  10. C’est super cette initiative !!! moi je suis Français,pauvre,je vis chez des amis en Allemagne faute de moyen de revenir en Frane (600 euros de retraite par mois car mon ex femme ne m’a pas délaré plus de 20 ans alors que j’étais conjoint-collaborateur).
    vu que j’ai refais ma vie en Allemagne avec malheureusement un revers de fortune
    Je n’ai droit à RIEN !!!!! Pas d’ASPA ni aucune aide alors que les clandestins qui débarquent en France sont grassement aidés !!
    La France laisse crever ses ressortissants
    Bientot,je vais me résoudre à comettre un acte irreversible pour aller en prison …L’EPHAD du pauvre …tout y est gratuit,les soins,nourri,logé,blanchi,lecture,TV,internet,promenades etc etc …
    Vive la France pousse au crime …

    • Tâchez de commettre un acte à HVA (haute valeur ajoutée) car pour les actes d’horribilité allant de « moyenne à élevée » vous resterez dehors avec éventuellement un bracelet !..

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois