Que sortira-t-il des débats sur la loi Immigration, à l’heure même où, plus que jamais, l’invasion migratoire pèse sur la France au niveau démographique, financier, sociétal, religieux, sécuritaire ? Devant le Sénat, Stéphane Ravier (Reconquête) s’est livré, écrit BV, à « un mitraillage en règle » de cette loi, pointant les faiblesses du projet.

On en revient alors, pour faire entendre la voix des Français, à l’idée d’un référendum d’initiative partagée (RIP). Marion Maréchal, tête de liste de Reconquête aux élections européennes, appelle chacun à signer sur le site stop-immigration.com. C’est une « initiative ouverte », laissant libre des modalités les partis qui s’y joindront.

Les 185 parlementaires? On les a largement

Les conditions d’un RIP ? Le cinquième du Parlement, soit 185 parlementaires, y est largement en additionnant LR et apparentés, RN et Reconquête, qui font un total de 287 parlementaires. Un cent d’élus supplémentaire laisse la possibilité de quelques défections côté LR.

Quant aux 4,8 millions de citoyens, ils y ont aussi. Selon le sondage CSA du 30 août 2023, 65 % des Français sont favorables à un référendum sur l’immigration. Cela monte à 95 % chez les électeurs Reconquête, 96 % chez les électeurs RN. Une enquête précédente donnait 70 % des Français favorables à un RIP sur le sujet (mai 2023).

Les Français ont besoin de s’exprimer

Si les Français ont un tel besoin de s’exprimer sur la question, c’est que le récit officiel autour de l’immigration depuis quarante ans ne les satisfait plus. Il a été martelé à l’école, à la télé, en chansons, dans les films, les romans, les journaux, etc. On le retrouve (et cela incite à la défiance) en introduction de la loi Immigration : « La France est fière d’être un pays d’immigration ancienne et riche de ce que cette immigration lui a apporté. »

Qu’à l’occasion d’un RIP les Français déclarent ne plus croire à cette légende, cela horrifie la gauche et faisait dire à une commentatrice que les Français n’ont pas le niveau (sic) pour s’exprimer sur le sujet. Votons vite avant que l’idée d’un scrutin censitaire basé sur le niveau intellectuel ne voie le jour…

Véran fuit le débat

Les responsables politiques ne souhaitent pas que les Français s’expriment et, pour eux-mêmes, rejettent la confrontation. Dernier en date, Olivier Véran a refusé de débattre sur la loi Immigration face à Jordan Bardella sur France 2. Le président du RN a réagi sur X : « Les Français en ont assez des faux-fuyants : ils veulent des dirigeants qui assument enfin leurs responsabilités. » En l’absence de membre du gouvernement, Bardella a annulé sa venue à l’émission de ce jeudi soir, « L’Événement ».

Il ne manquera pas d’oiseaux de mauvais augure pour rappeler qu’un référendum sur l’immigration aurait de fortes chances d’être jugé comme anticonstitutionnel. C’est une vraie question - elle devra être étudiée en son temps - mais elle est agitée en amont de tout RIP pour dissuader les Français d'y participer. Or, obtenir un référendum sur l’immigration serait pour eux une manière de dire clairement ce qu'ils ont sur le cœur, puisqu'ils répugnent encore à le faire lors des élections. Les gouvernements à venir, quelque durs d’oreille qu’ils fussent, ne pourraient pas faire totalement abstraction de cette volonté populaire.

2491 vues

08 novembre 2023 à 16:00

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

19 commentaires

  1. Ce gouvernement de gauche ne veut pas écouter le peuple qui est pour des élections favorables sur l’émigration ….au lieu de donner des leçons il ferait mieux d’agir. Ce gouvernement ne fera rien car il sait le résultat de ce référendum !

  2. Un référendum, c’est bien joli, mais si c’est pour en faire ce que sarko à fait de celui de 2005, ça ne sert pas à grand chose. Si le référendum était en faveur d’une prise en main de l’immigration, que pourrait faire CONCRETEMENT la France ? Réponse: RIEN, ou si peu que ce serait négligeable. Je ne veux pas développer le pourquoi ici, ce serait trop long, mais à part les « y a qu’à faut qu’on » personne n’à la recette magique, pour résoudre ce problème.

  3. Ce Gouvernement autiste pense que les Français sont incapables de ‘comprendre la politique’ …! ? Le citoyen lambda a pourtant bien pris conscience de la cécité volontaire de nos ‘élites’ en matière d’immigration ….
    Puisse seulement l’appel lucide de Marion Maréchal être couronné de succès !!!

  4. véran le « roule ta caisse » du gouvernement refuse le débat, c’est les caractéristiques même de la macronie, des discours et ensuite la fuite, et cela fait maintenant 6.5 ans que ça dure.

  5. Pourquoi voulez vous que cela change ?? A part un régime dictatorial qui ferait le « grand nettoyage » pour quelques années ,personne actuellement ne pourra rien changer à notre « descente aux enfer »!!

  6. l’immigration a pour seul effet de ruiner la France depuis 40 ans: Assedic, RSA, Allocations familiales conçues à l’origine pour les seuls Français additionnées à l’A.M.E. attirent les migrants maghrébins ou Africains comme des guêpes sur de la viande…Stop !

  7. Il est obligatoire et nécessaire de sortir de l’Union Européenne dirigé par des gens qui n’ont rien d’élus donc non démocratique sinéquanone nécessaire à ce que ce veulent les peuples qui dictent les directives de ce qu’ils entendent faire de leur vie mais ces gens là imposent ont une doctrine qui vas carrément à l’encontre des Européens.

  8. A force de nous prendre pour des imbéciles, des idiots décérébrés et incultes le boomerang risque de revenir dans leur figure.

  9. Il y a deux solutions pour arrêter l’immigration, virer le personnel politique actuel la sortie d’urgence de ce cette corruption européenne, sans cela point de salut.

  10. Surtout pas de référendum ! Ce serait prendre le risque d’une question mal posée ou d’un viol des consciences comme en 2005 avec la Constitution Européenne. Le sondage suffit. Que les politiques s’y attèlent.

    1. Vous me retirez les mots de la bouche. La question serait posée de manière ambiguë afin d’avoir une réponse à l’encontre de ce que veulent les Français. Ruse et corruption sont les deux points forts de ce gouvernement.

  11. Si ce RIP aboutit, qui rédigera la question ? Si c’est le Président de la République, il s’arrangera pour ne surtout pas arrêter l’immigration.
    Ex . ¤ voulez-vous renforcer les mesures contre l’immigration illégale ?
    ¤ voulez-vous réduire l’immigration légale ?
    ¤ voulez-vous des quotas ?
    et ainsi de suite…

  12. Ce gouvernement ne veut pas du tout d’un référendum (ni d’un RIp) sur l’immigration puisqu’il désire le remplacement des Français par un autre peuple et la mort de la Nation. Pour élaborer quoi d’ailleurs  ? Une Europe progressiste, marchandisée, aux libertés étouffées ? Et si l’Europe est islamisée un jour, on leur souhaite bien du plaisir pour la gouverner.

Les commentaires sont fermés.