Hervé de Lépinau, conseiller départemental RN de Vaucluse et conseiller municipal de Carpentras, rappelle que le général Bertrand de La Chesnais, directeur de campagne d'Éric Zemmour, avait été tête de liste à l'élection municipale de Carpentras en 2020, soutenu par le Rassemblement national sans être pour autant adhérent, ce qui lui laisse la liberté d'apporter son soutien à Éric Zemmour. Pour autant, Hervé de Lépinau espère, dans la perspective où Marine Le Pen serait présente au second tour, que Bertrand de La Chesnais aurait en tête l'union pour la France.

 

 

 

Vous connaissez bien le général Bertrand de La Chesnais, nommé directeur de la campagne présidentielle d’Éric Zemmour puisqu’il a été candidat aux élections municipales pour la ville de Carpentras, soutenu par le Rassemblement national, mais aussi par les différentes formations de droite hors les murs. Le général de La Chesnais est-il une bonne recrue pour Éric Zemmour ?

 

Si Éric Zemmour a senti la nécessité d'aller chercher un général quatre étoiles pour organiser sa campagne, c'est que, visiblement, il y a du mou dans la corde à nœuds. Je pense que c’est davantage le logisticien que l’homme expérimenté en matière de campagne électorale qui a été sollicité, puisque Bertrand de La Chesnais n’a qu’une seule campagne à son actif, c’est-à-dire celle des municipales à Carpentras de 2020.

 

 

Une campagne qu’il a perdue au second tour.

 

Effectivement, il manquait 5 points pour pouvoir arriver en tête.

 

 

Vous êtes une des figures du Rassemblement national du Vaucluse. Bertrand de La Chesnais a été candidat aux municipales soutenu par le Rassemblement national. Il était leader du groupe d’opposition au conseil municipal de Carpentras.

Au sein du Rassemblement national, comment est vécu ce nouvel aiguillage du général ?

 

Comme vous l’avez rappelé, Bertrand de La Chesnais était soutenu par le Rassemblement national, mais n’était pas adhérent. Il y a un principe de liberté que l’on respecte. Aujourd’hui, il va porter ce soutien technique à Éric Zemmour, dont acte. Une chose me paraît non seulement évidente, mais également équitable, j’espère que dans la perspective du second tour, il aura en tête l’union pour la France puisqu’il était à la tête d’une liste appelée Union pour Carpentras. Dans la perspective de l’arrivée de Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, nous formons le vœu que celui-ci appellera les partisans d’Éric Zemmour à reporter leur suffrage sur Marine Le Pen.

 

 

 

Le travail de directeur de campagne pour une élection présidentielle est un travail à temps plein avec une pression incroyable. Pensez-vous que le général de La Chesnais a les compétences pour mener à bien une telle tâche ?

 

Je pense qu’il en a conscience. On ne dirige pas une campagne électorale comme on dirige des troupes dans le cadre de son métier. Bertrand de La Chesnais a des qualités humaines qui seront utiles à cette entreprise. L’écueil principal auquel il est peut-être confronté, c’est l’absence de parole donnée, la traîtrise et la fourberie qui sont, hélas, des tares qui affectent gravement la vie politique. J’espère qu’il saura affronter ces difficultés le mieux possible.

 

6 décembre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.