Une statue de la Vierge, située dans la basilique Notre-Dame de Bon-Secours, à Guingamp (Côtes-d’Armor), a pris feu, ce mardi 14 septembre. La piste accidentelle a été écartée par les enquêteurs, rapporte Ouest-France.

Un « acte volontaire »

Une partie des habits et de l’armature de la Vierge de procession ont pris feu, ce mardi 14 septembre, peu avant 9 h. Par chance, un fidèle se trouvait sur les lieux : il a pu avertir le curé, qui discutait non loin de là avec un commerçant. « Ce dernier a pris l’extincteur de son restaurant et éteint les flammes », a rapporté le maire Philippe Le Goff.

Le maire a raconté avoir « fait une évaluation des dégâts et transporté la vierge dans la sacristie », ajoutant que, « a priori, les éléments de l’enquête font état d’un acte volontaire, car il n’y avait pas de cierge à proximité ». La brigade de gendarmerie de Guingamp a confirmé l’information.

« C’est un symbole qui est touché »

Monseigneur Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc, a fait part de son indignation : « C’est un acte insupportable, qui relève de la malveillance ou de la folie. C’est un symbole qui est touché, a-t-il ajouté. J’appelle à créer les conditions de paix et de fraternité, et je fais confiance à ceux qui mènent l’enquête pour déterminer les raisons de cet incendie. »

Le 25 octobre 2015, la même statue avait été incendiée : l’alarme avait alerté un visiteur qui avait pu prendre l’eau des fleurs pour éteindre les flammes, rappelle La Croix.

 

15 septembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.