Depuis des décennies, les néonazis étaient à nos portes. Ce samedi 15 janvier restera gravé dans les mémoires. Les heures les plus sombres défilaient dans les rues de Paris. Devant une photo de la anti-passe vaccinal montrant un groupe d'olibrius bras tendus vers le ciel, Gérald Darmanin tombe de sa chaise.

Appelés en urgence pour lui porter les premiers secours, une équipe d'urgentistes ranime le ministre et le replace derrière son bureau. Des « posturologues » du ministère arrivent, rapporteur en main. L'angle formé par le bras est de 45°. Aucun doute possible, il s'agit du salut hitlérien. Tous aux abris !

Gardant son sang-froid malgré la menace d'une occupation de la France pour de longues années, Gérald Darmanin se saisit de son téléphone et alerte les forces de la résistance. « À ma demande, la préfecture de police a effectué un signalement à la Justice pour que toutes les suites nécessaires soient apportées. » Le Président se souviendra de cet acte de bravoure au moment de la libération. « Entre ici, Darmanin...» Reposer aux côtés de Joséphine Baker est le rêve de tout macronien.

Alors que les travaux de fortification de la place Beauvau sont sur le point de débuter, le site jeanmarcmorandini.com diffuse la vidéo d'où est extraite la photo incriminée. En réalité, le groupe en question tape trois fois dans ses mains puis lève les deux bras en l'air à la manière des supporters de foot et de rugby. Rituel intitulé « clapping » (yes, my dear), sans aucun rapport avec une quelconque idéologie, si ce n'est une envie impérieuse de voir son camp gagner.

Le petit malin auteur de la capture d'écran avait pris soin d'effectuer un arrêt sur image en trompe-l'œil. Filmé de trois quarts, les contestataires peuvent avoir l'air de ne lever qu'un seul bras. Au ministère, la déception est grande. Adieu, Joséphine Baker et son strass ! Adieu, Panthéon ! La guerre de 40 est reportée à une date ultérieure. Le ministre s'est laissé aller à ses fantasmes gauchistes. À l'approche des élections, les visions augmenteront. Le docteur a été formel. Du repos et encore du repos. Interdiction de regarder les sondages pendant deux semaines. Très mauvais pour le moral. « Un militant du RN qui lève le bras pour tenter de saisir un moustique en vol n'est pas un néonazi. Nous sommes d'accord, Monsieur le Ministre ? » Oui oui... Bouillotte sur la tête, Gérald Darmanin regarde son réservoir d'arguments baisser de jour en jour. Un œil sur la jauge, l'autre sur ses jumelles borgnes... La guérison n'est pas pour demain.

17 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 9 votes
Votre avis ?
66 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires