L' jouait hier en phase de pools contre la Côte d'Ivoire. Après la défaite 3 buts à 1 des Fennecs, pourtant tenants du titre, de vives tensions ont émergé.

On a notamment pu voir, sur Twitter, un déferlement de haine raciste de la part des supporters algériens à l'égard de la Côte d'Ivoire. Les supporters algériens évoquaient aussi déjà, depuis plusieurs jours, des « malédictions » jetées sur les Fennecs par les pays africains. La FAF (Fédération algérienne de football) a nié avoir eu recours à un exorciste.

« La FAF déplore et condamne ce de rumeurs qui nuisent à l’image de notre sélection nationale et se réserve le droit d’ester en tous ceux qui associent leurs noms et/ou activités à ladite sélection et à l’instance fédérale, indique le communiqué. Les joueurs et les membres des différents staffs, tout en ayant la foi nécessaire, défendront crânement les couleurs de l’ en s’appuyant sur leur talent, leur force de caractère et tout le travail accompli à ce jour. »

La Courneuve fête la victoire

Mais il n'y a pas que sur Internet que la victoire de la Côte d'Ivoire a eu des répercussions. En effet, en éliminant les Algériens, les joueurs de Patrice Beaumelle ont propulsé l'équipe des Comores en huitièmes de finale pour la première fois de son histoire. La Courneuve, surnommée « la sixième île des Comores » de par sa population, a ainsi fêté la victoire de son équipe en déferlant dans les rues, sans causer les mêmes dégâts que les supporters algériens lors de la victoire de leur équipe à la Coupe Arabe.

21 janvier 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.