Le tribunal correctionnel de a rendu son délibéré, ce vendredi 21 janvier, suite à l'affaire des sondages de l'Élysée. Il condamne l'ancien secrétaire général de l'Élysée Claude Guéant à huit mois de prison ferme, rapporte BFM TV.

L'affaire remonte à plus d'une dizaine d'années. Entre 2007 et 2012, Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Élysée, et Emmanuelle Mignon, ex-directrice de cabinet, auraient commandé des sondages à la société de Patrick Buisson, proche conseiller de Nicolas Sarkozy. Ces dépenses, qui se chiffrent à plusieurs millions, « ont fait l’objet de favoritisme, car elles ont été attribuées sans publicité ni appel d’offres », précise France Info. Claude Guéant et Emmanuelle Mignon ont été jugés aujourd'hui pour favoritisme et détournement de fonds publics par négligence.

8 mois de prison ferme

L'ancien ministre de l'Intérieur a écopé d'une peine de 12 mois de prison, dont 8 avec sursis, pour cette affaire de sondages - alors même qu'il était déjà incarcéré depuis le 13 décembre 2021 dans le cadre d'une autre affaire. a, quant à lui, écopé de 150.000 euros d'amende et de deux ans de prison avec sursis. Enfin, l'ex-directrice de cabinet Emmanuelle Mignon a été sanctionnée de 6 mois de prison avec sursis.

Nicolas Sarkozy n'a pas été poursuivi pour cette affaire, jouissant de son immunité présidentielle.

21 janvier 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.