Editoriaux - Politique - Télévision - 18 octobre 2019

Entre Castaner et Zemmour, les Français ont choisi

Qui pouvait faire pire audience que Xavier Bertrand à « Vous avez la parole », l’émission de Léa Salamé et Thomas Sotto ? Qui pouvait, jeudi soir, faire pire audience que le téléfilm de TF1 Olivia (4,15 millions de téléspectateurs), le film La Vache, diffusé sur France 3 (2,75 millions) et le documentaire de M6 La Meilleure Offre (1,85 million) ? Christophe Castaner (encore lui), en véritable serial loser de l’Audimat™, a à peine rassemblé 1,2 million de téléspectateurs. Faire pire que La Vache

Et pourtant, les Français auraient eu bien des raisons de regarder l’émission. Ces quinze derniers jours ont été marqués par l’attentat sanglant de la préfecture de police, des manifestations historiques de policiers et de pompiers, une nouvelle affaire du voile. Et il paraît que l’homme est ministre de l’Intérieur. On savait Christophe Castaner décrédibilisé aux yeux des Français (70 %) depuis sa communication le jour de l’attentat. On sait, désormais, que les Français n’attendent rien de lui, si ce n’est son départ qu’ils ont intégré, qu’ils anticipent.

Et ce n’est pas l’adversaire qui lui avait été trouvée, la députée LFI Clémentine Autain, venue expliquer la radicalisation par la disparition des services publics, qui allait ramener de l’Audimat™. La ficelle était d’ailleurs un peu grosse : convoquer encore plus idéologue et complaisante envers l’islam politique que lui pour redonner une once de crédibilité à un ministre en voie d’extinction. Cela ne marche que pour des marcheurs.

Mais l’autre nouvelle de l’Audimat™, cette semaine, c’était, bien sûr, la nouvelle émission d’Éric Zemmour sur CNews qui, pour sa première, a fait tripler le score de la chaîne.

Alors, Castaner ou Zemmour ? Les urnes télévisuelles ont répondu. Et Christophe Castaner sait que, pour sa reconversion, il ne peut même pas compter sur cette option. Sa carrière « hanounesque » s’est arrêtée au rôle de chauffeur de salle d’un certain… Emmanuel Macron.

À lire aussi

Macron : forte chute de popularité, mais les médias préfèrent ne pas trop le dire

Réalisé en pleine période des polémiques sur le voile et sur la politique d'immigration du…