Selon France Stratégie, qui travaille à partir de données de l’INSEE, « la proportion des enfants immigrés ou enfants d’immigrés d’origine extra européenne est en forte hausse depuis 30 ans dans plusieurs grandes villes de France », explique .

À Paris, par exemple, ce pourcentage passe de 22,4 %, en 1990, à 37,4 %, en 2017. Dans le 18e arrondissement de la capitale, le chiffre est particulièrement important puisque « 43 % des mineurs sont immigrés ou ont au moins un parent d’origine extra-européenne ».

En Île-de-France, le département de la est lui aussi concerné par cette tendance démographique, la proportion d’enfant immigrés ou ceux ayant au moins un parent d’origine extra-européenne est la même que dans la capitale.

Cette forte augmentation est également constatée dans d’autres grandes métropoles françaises comme à Rennes, où cette part été multipliée par trois en l’espace de 27 ans, passant de 7,7 % à 22,8 %.

25 août 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.